Michelle Huenaerts - Page 5

  • Immersion totale partie 9 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 9 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    IMG_115111

     

     Machinalement il sourit de nouveau et reçu instantanément en cadeau un autre sourire. C'était juste un plissement léger des lèvres de l'un et de l'autre rien de bien méchant . Thomas avait nettement l'impression que la fille cherchait délibérément à attirer son attention ,ses yeux essayant de retenir les siens comme si elle voulait qu'il comprenne mais qu'il comprenne quoi ?

    - Thomas ! Pourquoi faut-il toujours que tu fasses l'inverse de ce qu'on te demande !

    - Que ?

    - Tu veux vraiment que King Kong te pulvérise !

    -  Je me demande ce qu'elle peut faire avec ce genre de type, répondit Thomas ne paraissant pas avoir fait attention à ce que disait Philip.  

    Philip se retourna discrètement.

    - C'est sûr, difficile de la louper ! À vue de nez pas difficile de deviner l'activité principale de cette nana !

    - Tu dis n'importe quoi , il ne faut pas se fier aux apparences !

    - Ecoute, cette fille n'a rien à voir avec toi . Dans dix minutes, on aura quitté cet endroit et ça serait pas mal qu'on le quitte entier alors tu vas arrêter de...

    - Oh...oh ! coupa Thomas en replongeant le nez dans son assiette.

    - Quoi ? «  Oh...oh » ?

    - Fait semblant de rien, on vient.

    - On vient, qui vient ?

    - King kong....

    - Oh non ! gémit Philip.

    - Trop tard , murmura Thomas.

    De fait, l'individu aux cheveux roux dépassait déjà Philip pour se porter à la hauteur du jeune acteur.

    - Qu'est-ce que tu cherches ? cracha-t-il. Tu as un problème d'audition !

    Thomas soupira profondément et releva doucement la tête.

    - Elle t'intéresse à ce point ! continua l'autre.Tu crois qu'elle mérite vraiment que tu te fasses défoncer la tête ?

    Philip se prit la tête dans les mains.

    - Oh seigneur !

    - Je vous prie de m'excuser, répondit Thomas, il n'était guère dans mes intentions de...

    Des cris parcoururent l'assistance lorsque l'individu agrippant Thomas par le col de sa veste l'obligea à se mettre debout.

    - Je vais te tuer, voilà ce que je vais faire !

    Philip saisit rapidement le journal et se levant précipitamment, le plaça devant son ami.

    - Regardez, c'est Thomas Robin, l'acteur Thomas Robin ! Vous...vous n'allez pas casser la figure d'une star n'est-ce pas ? Il vous signera un autographe et...

    - Je n'ai pas de stylo répondit d'une voix froide Thomas, et je n'ai pas l'intention de....

    - Mais arrête, bon sang ! on n'est pas dans un film ici !

    Il plongea la main dans la poche de son ami pour en extraire un passeport.

    - Fais pas de bêtises dit l'autre !

    - Regardez, dit-il en tendant le document, je ne mens pas c'est....

    L'autre saisit le document ...

    - Pas ...donner...passeport.....jeta à ce moment la fille.

    Thomas nota immédiatement qu'elle avait un accent assez prononcé.

    Il arracha le document que l'individu tenait toujours entre ses doigts.

    Le mec se retourna pour toiser les autres clients de l'établissement.

    - Messieurs dames, le spectacle est terminé  !

    Il tapota la joue de  Thomas.

    -  On m'appelle Nick le roux, Excuse-moi d'avoir froissé ta chemise peut-être pourrions-nous parler affaire toi et moi très chère star ? »

     

    A suivre...Michelle Huenaerts

     

  • Immersion totale partie 8 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 8 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    IMG_11188

     

    -Et en plus ça le fait rire ! râla Thomas, je...

    Il suspendit sa phrase se rendant compte qu'une jeune fille assise à quelques tables de lui le fixait intensément. Son regard rencontra le sien et Thomas machinalement lui sourit.

    Il ne savait pas pourquoi il réagissait ainsi, elle n'était pas du tout son type et ce sourire n'était en rien un jeu amoureux. Il pensait juste qu'elle était comme une bouffée d'oxygène dans cette atmosphère froide d'avant Noël, presque comme une décoration qu'on aurait pu utiliser pour décorer un sapin.

    Il est vrai qu 'elle ne pouvait passer inaperçue avec sa mini jupe , son pull bariolé et ses cheveux d'un rose fluo !

    De grands yeux verts, elle avait de très grands yeux verts et Thomas pensa immédiatement que finalement le rose et le vert allaient assez bien ensemble.

    Ne pouvant détacher son regard d'elle, il sursauta lorsque Philip posa un plateau devant lui.

    - Forêt noire surmontée de chantilly et cappuccino, ça te va ?

    - Euh...oui...

    - Comment va Amélia? demanda Philip. (voir Le Maître des Loups )

    - Amélia ?

    - Ta petite amie, Thomas ! Tu sais la fille à qui tu donnes la main pour te promener en rue et qui a vachement plus de classe que ce...ce que tu es en train de mater !

    - Mais...mais pas du tout, je ne fais rien de mal, je...

    - Mange et bois alors !

    Thomas leva les yeux au ciel en signe d'agacement avant de porter la tasse à ses lèvres.

    Il ressentit alors un violent choc dans le dos manquant renverser sa tasse de café sur la feuille de journal.

    Philip se leva immédiatement.

    - Tu ne peux pas faire attention ! jeta-t-il à l'adresse de celui qui venait de bousculer son ami.

    - Mêle toi de tes affaires ! dit l'autre en le repoussant sur la chaise. Tu veux que je t'ouvre la tête à toi aussi ? Et toi, ajouta-t-il à l'adresse de Thomas, écoute ton ami ou se sera très mauvais pour ta petite gueule d'amour !

    - Euh...

    Philip grimaça devant le rictus qui déformait le visage du nouveau venu. Etait-ce un sourire ? difficile à croire !

    Thomas recula rapidement au bout de la banquette, pas par couardise, qu'alliez-vous imaginer mais pour évaluer le danger que représentait l'homme et estimer ses chances de survie. Il attrapa dans une même logique l'assiette contenant le gâteau pour la mettre à l'abri de toute agression !

    - Je le savais ! rien qu'une mauviette ! dit le mec .

    Thomas détailla rapidement l'allure générale de l'individu. Des cheveux roux , un jeans plus qu'usé et un blouson noir piqueté d'insignes dont les moins inquiétants représentaient des têtes de mort. Le visage quant à lui était plutôt banal si ce n'était les traces d'une acné mal soignée. Il essaya de lui donner un âge se faisant la réflexion que ce type de garçon représentait à coup sûr un excellant exemple de truand et très certainement tout le contraire d'un brave type ! Pas étonnant finalement que lui, si propre, net et adepte de la non-agression se soit fait éjecter du rôle dont parlait le journal !

    - Je suis désolé, dit-il, je ne vois pas ce que...

    - Lorgne encore cette nana et tu comprendras !

    - Ah...

    Le mec tapota alors rapidement les cheveux de Philip avant de s'éloigner pour rejoindre la fille aux cheveux roses.

    Thomas soupira de soulagement.

    - Ah c'est malin ! râla Philip.

    - Ce n'est pas ma faute ! bougonna Thomas.

    Il plongea résolument sa cuillère dans la pâte chocolatée pour se focaliser au maximum sur son gâteau, c'est vrai quoi , il n'en avait strictement rien à faire de cette greluche habillée comme un sac de confettis ! Le problème était juste ces petites fleurs en sucre rose au dessus du petit monticule de chantilly alors, il était presque inévitable qu'il lève de nouveau les yeux.

    A suivre... Michelle Huenaerts

     

     

     

  • Immersion totale partie 7 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 7 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

     

    dyn009_original_591_352_pjpeg_56811_87f1caa9ee8d822d117d3022c09433c3.jpg

     

    Philip se laissa tomber lourdement sur une chaise bancale, Thomas s'installa sur la banquette qui lui faisait face. 

    - Intéressant comme endroit, dit-il, en inspectant le décor composé de meubles dépareillés . On dirait un magasin d’antiquités, ajouta-t-il .

    - C’est un des endroits les plus branchés de Camden, répondit Philip. Ils servent ici plus de trente thés différents et as-tu jeté un œil à ces merveilles qui n’attendent que toi de l’autre côté du comptoir ?

    - C’est pas mal en effet, reconnu Thomas tout en essayant de lire à l’envers la première page du Sun que Philip avait posé à côté de lui.

    Ce dernier saisit le journal en soupirant.

    - Je constate qu’il est impossible aujourd’hui de te détourner de ton objectif premier.

    - Mon objectif premier ? murmura distraitement Thomas en tendant la main pour saisir les feuilles que Philip essayait de maintenir hors de sa portée.

    - L’acteur Thomas Robin ! je préfère te prévenir quand même avant que tu lises ce truc…

    Il marqua une légère pause.

    - Ça ne va pas te plaire du tout !

    - Tu l’as déjà lu ?

    - Oui, reconnut Philip, et…

    - C’est parfait ! Je suppose que Sam a dû également le dévorer, pas étonnant qu’il se soit montré si attentif au sujet de l’état de mon moral !

    - Tu as vu Sam ?

    - Oui, il est ici quelque part dans le marché couvert. Il enquête sur les meurtres de Camden !

    - Oh mince ! et moi qui t’emmène ici , je n’avais pas vraiment fait le rapprochement,

    on peut aller ailleurs si…

    - Qu’y a-t- il dans cet article !

    Philip leva les yeux au ciel mais décida de capituler.

    - Le film que tu devais tourner, Thomas…

     - Celui pour lequel ils ont finalement trouvé un acteur  doué ? répondit Thomas.

    Philip détourna les yeux pour éviter de croiser le regard de son ami.

    - Ils n’ont trouvé aucun autre acteur, Thomas.

    - Quoi ?

    - Il relance le casting dans une semaine, je…

    Thomas arracha le journal et les mains tremblantes le feuilleta rapidement pour trouver l’article étalé en page 3.

    Son regard survola rapidement les lignes jusqu’à :

    «  Bien que Thomas Robin ait échoué pour l’obtention du rôle, aucun autre acteur auditionné n’a été jugé capable de convenir aux exigences de la production. Une nouvelle audition est donc prévue la semaine prochaine pour dénicher la perle rare. Un acte manqué de plus pour Thomas Robin qui voit sa carrière personnelle piétiner depuis plusieurs mois… »

     - Ils sous-entendent que je suis un incapable !

    - Ce n’est pas une question de capacité ! tu n’étais pas fait pour ce rôle voilà tout ! suppose qu’ils organisent un casting pour jouer Marie-Antoinette , tu te vexerais si tu n’obtenais pas le rôle ?

    - C’est quand même un chouia différent ! tu parles comme Sam ,bougonna Thomas . Il paraît que j’ai l’air d’un type bien !

    - Et alors c’est plutôt une bonne chose, non ?

    - On ne reçoit pas d’Oscar en interprétant des rôles de types biens ! Pour avoir un « Award », il faut jouer les loosers, les pourris, les ringards, les timbrés mais pas les braves types !

    - Euh…et bien il me semble pourtant avoir vu un de ces prix dans la bibliothèque de tes parents et si on te l’a donné, c’est que tu es un grand acteur, Thomas, et il y en aura d’autres je suis sûr !

     

    - Je vais te tuer ! jeta Thomas

    - ?

    - C’est "Award "que tu as vu dans la bibliothèque de mes parents..

    - Oui ?

    - C’était le prix du plus beau bébé de l’année ! j’avais trois ans !

    Philip se mordit la lèvre pour éviter d’éclater de rire.

    - Ben…c’est ..c’est déjà ça, répondit-il. Je vais te chercher le truc le plus concentré en chocolat, ajouta-t-il en se levant rapidement sachant qu’il ne pourrait garder plus longtemps son sérieux… »

    A suivre…Michelle Huernaerts

     

  • Immersion totale partie 6 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    Immersion totale partie 6 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    DSC_0106175

     Sam se fraya rapidement un chemin à travers la foule.

     Il agrippa le bras du jeune homme  marchant devant lui.

    - Thomas ?

    Le jeune acteur se retourna.

    - Qu’est-ce que vous fabriquez ici, demanda Sam ?

    Thomas considéra la foule des badauds se pressant vers le marché.

    - Et bien peut-être que je viens faire la même chose que tous ces gens, je me promène. Au fait, je suis très heureux de vous voir, la vie est belle ?

    - Vous êtes seul ici ?

    - Non, Philip m’accompagne. Il paraît qu’il connaît un établissement spécialisé dans certaines espèces de gâteaux particulièrement appétissantes ,je me suis donc laissé tenter par l’invitation.

    - Où est-il ? demanda Sam en parcourant des yeux les alentours.

    - À la librairie ! Mais dites donc, inspecteur, c’est un vrai interrogatoire que vous me faites subir là ! Pour votre gouverne, cher Monsieur Gallager, je vous rappelle que nous sommes à quelques jours de Noël, je ne travaille pas.

    - Depuis quand ?

    - Depuis une semaine. Avant j'’étais en tournage pour une série qui sera diffusée pendant les vacances d’été sur BBC One….

    - Tout ne va donc pas si …

    - Mal ? 

    Sam toussota.

    - Non…je ...en fait…

    Thomas soupira.

    - Oui, je suppose que lorsque ce feuilleton sortira , ils seront bien obligés de mentionner au moins mon nom dans la grille des programmes. Mais je vais parfaitement bien. Ce n’est pas comme si je m’inquiétais pour si peu !

    Sam posa la main sur l’épaule de son ami.

    - Pas à moi, ok ? Vous pensez que la presse vous boycotte délibérément ?

    -  Ma maison de production veut que je joue encore le même rôle et ils ont engagé de gros capitaux . C’est le quatrième opus de la série  et ils ne peuvent se passer de moi.

    - Mais ?

    - Mais ce sont leurs bénéfices à eux, Sam . Moi je me noie tellement dans ce rôle que si je persiste dans cette voie toutes les autres portes me claqueront au nez ! déjà la presse a tendance à dire que ce sont les effets spéciaux qui pallient à mon maigre jeu d’acteur ! Vous savez, j’avais obtenu un rôle pour un film vachement différent, un  polar avec un  mec traficotant dans un milieu pas très net qu’une bande de trafiquants veut trucider. Finalement ils ont trouvé mille excuses pour ne pas me l’octroyer. Je sais qu’ils ont dû peser le poids de ma notoriété d’un côté et mon talent de l’autre…

    - Thomas, ce n’est pas une question de talent…

    - Ah non ?

    - Franchement, je ne vous imagine pas du tout évoluer dans le monde des trafiquants, vous ne seriez pas crédible !

    - Pourquoi ?

    - Parce que…parce que vous avez tout du type bien et…

    - Non mais c’est pas vrai ! bougonna Thomas. Qu’est-ce que je dois faire pour avoir l’air d’un type « mal ", allez-y, vous êtes flic après tout !

    Sam éclata de rire, ce qui agaça particulièrement le jeune garçon.

    - On en rediscutera une autre fois. Alan m’attend. Essayez juste de ne pas trop traîner dans le coin. Il se passe des choses bizarres dans ce quartier depuis quelques temps.

    - Ce sont ces crimes, Sam ? que vous appelez "choses bizarres"

    - Les crimes, Thomas, sont des actes atroces mais pas forcément bizarres. Ce sont souvent des faits isolés mais ici c’est différent, il y a récidives.

    - Différent ?

    - Je ne sais pas, un sentiment bizarre. Tuer une fois est déjà terrible mais c’est en général dirigé vers une personne en particulier alors on cherche dans l’entourage, la famille, les amis et on trouve souvent ; mais ici, Thomas, les victimes n’avaient aucun lien entre elles.

    - Vous voulez me faire peur, c’est ça ? Et bien vous avez gagné !

    Sam adressa un léger clin d’œil à son ami.

    - Tant mieux! ne traînez pas trop pour acheter vos boules et guirlandes ! Je serais plus tranquille si vous rentriez chez vous avant la tombée de la nuit ! »

    A suivre…..(Michelle Huenaerts)

  • Immersion totale partie 5 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 5 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    IMG_1137777

     

    Alan Gardner, les mains dans les poches, observait à la dérobée le visage fermé de son supérieur. Il savait qu’il réfléchissait.

    Lorsqu’il était sur une enquête Sam Gallager avait toujours le besoin de s’imprégner des ambiances, des gens…

    Intérieurement, Alan jubilait. Devoir changer de coéquipier pour se coltiner ce

    Dickinson avait sûrement été la pire punition qu’on lui ait jamais infligée !

    Evidemment, personne ne discutait les ordres de Sir James Taylor mais dans ce cas précis, il se demandait ce qui avait bien pu pousser l’inspecteur-chef à éloigner un temps Sam Gallager de l’enquête.

    - Je suis heureux de pouvoir travailler de nouveau avec vous, Monsieur, tenta-il pour rompre le silence. Cette affaire allait finir par me faire mourir d’ennui !

    - Qu’a-t-il donc de si soporifique ce Dickinson ? demanda Sam qui contemplait obstinément le bout de ses chaussures.

    - Oh…et bien je pense juste que côtoyer un cousin de notre cher Taylor me mettait les nerfs en pelote …

    - Son cousin, vraiment ?

    - Il ne vous l’a pas dit ?

    - Non, il l’a juste traité d’abruti qui patauge, je ne pense pas que c’était une manière de le situer dans son arbre généalogique, qu’en pensez-vous ?

    - Très drôle ! L’inspecteur-chef sait que vous ne pataugez jamais longtemps, vous, Monsieur !

    - Oh ! Et qu’est-ce que je fais à votre avis, Alan ? 

    - Et bien disons qu'en général vous mettez tout sens dessus dessous en prenant bien soin de contrarier cette vielle institution qu’est Scotland Yard ! Mais sérieusement, vous ne lâchez jamais prise, Monsieur, je ne vous ai jamais vu renoncer et je pense que si Taylor ne vous a pas confié tout de suite cette affaire c’est parce que ça lui fait mal d’admettre que…

    - Que je connais Peter Lewis ! coupa Sam. (voir le châtiment des Mac law))

    - Peter ?

    - Il ne faut pas chercher plus loin, Alan ! Si Dickinson patauge comme l’a fait remarquer notre cher Taylor, c’est parce qu’il ne connaît pas cet endroit et qu’il n’a sans doute pas cherché à le comprendre. Regardez, Alan, derrière nous, Camden Higt Street et ses boutiques bariolées alternant toutes les tendances, rue où sévit notre cher ami sous le nom de Méga tatoo ! Un peu plus loin, le marché de Camden Lock et ses échoppes d’artisans. A gauche, le vieux canal et les péniches pour touristes et si l’on continue tout droit on trouve l’un des quartiers les plus huppé de cette ville ! Franchement, Alan, avez-vous déjà vu autant de contrastes sur un périmètre aussi restreint ? Notre assassin peut-être n’importe qui, il peut provenir de n’importe quel milieu social même les stars viennent faire leur shopping ici !

    - Nous devons donc nous centrer davantage sur les victimes, non ?

    - Bien vu ! trois meurtres et deux agressions qui en consultant le dossier ont le point commun de….

    Sam suspendit sa phrase. Il venait de reconnaître une silhouette familière qui se dirigeait vers l’entrée du marché.

    - Je crois qu’il y a justement quelqu’un de connu là-bas !

    - Une star, Monsieur ?

    - Notre Thomas, Alan ! Et je ne peux pas dire que ça me rassure de le voir traîner ici ! »

    A suivre….Michelle Huenaerts

     

  • Immersion totale partie 4 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    Immersion totale partie 4 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin dyn006_original_100_90_gif_56811_2313e870a7e0cbb7eb71ca81f941e298

    IMG_10977

     

    Il faisait moins froid que ce matin, remarqua Philip, tout en constatant que Thomas s’était arrêté à quelques mètres pour contempler la vitrine d’une librairie.

    Il soupira bruyamment arrachant Thomas à la contemplation de la première page du « Sun »

    - Oh ? ça t’intéresse donc ces histoires de meurtres ? C’est ton ami Sam qui est sur cette affaire ?

    - Je n’en sais rien, répondit Thomas, subitement honteux en se rendant compte qu’il n’avait pas du tout pensé à interroger Sam à ce sujet. 

    Il désigna à son ami le petit article en bas à droite.

    « Un avenir est-il possible dans le monde du cinéma pour l’acteur Thomas Robin ?»

    Il sortit quelques pièces de sa poche.

    - Va l’acheter s’il te plaît.

    - Prends aussi les autres journaux, tout ce que tu trouves. S'il n'y a plus de place pour moi dans la cinéma, je demanderai à Sam de me trouver une place au Yard !

    Philip leva les yeux au ciel, acceptant malgré tout l’argent que lui tendait son ami.

    - Ok, va m’attendre au marché de Camden Lock, je vais voir ce que je peux trouver…

    - Merci

    - Ne me remercie pas, je ne te rends pas service ! Je sais que ce ne sont pas les meurtres qui t'intéressent !

    - Ok, acquiesça Thomas, je suis pitoyable, je sais !

    - Ne dis pas de bêtises ! Toutes les carrières artistiques ont des hauts et des bas! 

    - Sans doute.

    Thomas remonta le col de sa veste pour se protéger du froid. Il se sentait tellement mal subitement ! La célébrité était-elle une drogue, un dangereux poison qui vous obligeait à rester le centre d’intérêt de tous pour ne pas souffrir mille douleurs ?

    Je ne suis pas comme ça, pensa le jeune garçon. Je ne serai pas un « has been » pleurant sur son passé.

    Il remonta Camden sans prêter attention aux vitrines lumineuses. Il dépassa même celle de son ami Peter Lewis plus connu dans le quartier sous le nom de « Méga Tatoo » (Voir le Châtiment des Mac law)

    Il était juste ailleurs, perdu dans ses pensées.

    Voilà pourquoi Thomas oublia que sa vie en dehors du cinéma n’avait jamais été des plus tranquilles et que le danger s’était toujours collé à ses pas tel un serpent épiant sa proie.

    L’ombre l’aimait depuis tellement de temps et la mort l’avait frôlé tant de fois.

    Mais il était à mille lieues de ça…et pourtant…

    Et pourtant, l’ombre l’épiait ce jour-là tandis qu’il marchait en fixant les pavés mais bien sûr, Thomas ne la vit pas… ».

    A suivre…Michelle Huenaerts

  • Immersion totale partie 3 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    Immersion totale partie 3 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    65

     

     Sir James Taylor pianotait nerveusement sur la couverture de cuir noir d’un épais dossier posé devant lui.

    Il plongea son regard dans celui de Sam assis de l’autre côté du bureau. Celui-ci ne put s’empêcher de ressentir une désagréable impression : celle qui devait traverser une mouche lorsqu’elle se retrouvait coincée entre la fenêtre et le « trucide insecte » en plastique.

    - Mon très cher Sam…..

    Aie ! la situation s’aggravait . Il ne manquait plus qu’il ne lui propose le cigare ou le petit chocolat et son compte était bon !

    - Désirez-vous un petit cognac, mon garçon ?

    - Pas en service, chef ! Il y a peu vous nous avez encore rappelé le règlement, vous vous en souvenez ?

    - Un petit chocolat peut-être ?

    Sam se leva rapidement.

    - Je le savais !

    - Quoi ?

    - Monsieur, je vous saurais gré de bien vouloir vider votre sac ! Avec tout mon respect bien sûr.

    - Gallager, est-ce que vous allez finir pas vous asseoir ! aboya l'inspecteur en chef.

    - Là je vous reconnais, répondit Sam qui avait légèrement sursauté au son de la douce voix.

    Sir James Taylor poussa le dossier devant le nez du jeune homme.

    - Les derniers événements de Camden Hight Street sont là-dedans ! Auditions,

    procès-verbaux etc…

    - Je ne comprends pas Monsieur ?

    - Vous reprenez l’affaire Gallager !

    - Je…mais….

    James Taylor leva la main pour l’empêcher de continuer.

    - Trois meurtres à l’arme blanche et deux agressions en un mois de temps et toute la presse qui se fiche de nous ! Je veux des résultats !

    - Monsieur, Dickinson travaille avec Gardner sur cette affaire et…

    - Dickinson patauge ; de plus, vous connaissez quelqu’un je ne m’abuse dans le secteur…un certain tatoueur témoin dans une de vos précédentes enquêtes concernant notre cher Thomas Robin ? ( Voir le châtiment des Mac law )

    - C’était donc ça !

    - Gallager…

    - Je n’ai pas l’intention d’impliquer Peter Lewis dans…

    - Votre cher ami, plus connu sous le nom de Méga- tatoo, fait deux mètres de haut alors je ne pense pas qu’il risque quoi que ce soit à vous filer quelques infos !

    - Peter n’a rien avoir avec le Yard !

    - La belle affaire, Gallager ! pour une fois vous allez mettre au placard votre cœur noble et vos réticences de jeune fille ! Gardner vous mettra au parfum . Vous démarrez l’enquête là où démarre notre piste : au marché de Camden Lock !"

    A suivre….Michelle Huenaerts