Général

  • Immersion totale partie 36 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    Immersion totale partie 36 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    dyn002_original_571_591_pjpeg_56811_6f489019d34d255ea21cfcb5b65040fc.jpg

    Thomas s'assit dans l'herbe haute et ramena ses jambes contre lui en soupirant.

    Les Londoniens avaient emporté leurs sandwichs pour passer le temps de midi au grand air et il regrettait amèrement de ne pas en avoir fait autant . Il avait faim mais il n'avait pas du tout envie de rentrer.

    Enfin un peu de liberté, pouvoir respirer loin de tout , contempler la ville d'en haut avec l'impression de pouvoir tenir dans ses mains chaque building de la city.

    Il ferma un instant les yeux pour ressentir pleinement les rayons du soleil qui lui caressaient la joue.

    - Si tu veux, on peut partager? jeta une douce voix.

    Il sentit qu'un corps se laissait tomber à côté de lui.

    - Je trouve aussi que cette vue est magnifique.

    Thomas ouvrit les yeux et tourna lentement la tête. Sa bouche s'affaissa alors sous l'effet de la surprise.

    A côté de lui se tenait une jeune femme aux cheveux blonds, habillée d'un pantalon bleu très sobre et d'un polo blanc. Elle avait posé à côté d'elle une veste portant l'écusson de la police métropolitaine.

    - Je.....je, balbutia le jeune garçon.

    La nouvelle venue lui passa un sandwich.

    - Tu es du genre persévérant, dit-elle. Tu n'arrêteras donc jamais de chercher cette pauvre Olga?

    - Ol...Olga?

    La jeune femme posa rapidement une main sur son épaule en souriant.

    - Un aussi beau garçon qui me file, c'est bien la première fois. Comment vas-tu Thomas?

    - Vous...Je...tu...tes cheveux...

    - Ils n'étaient pas roses naturellement, je te rassure et je ne suis pas russe.

    - Mais...

    - Je travaille pour les moeurs, Thomas et ...je filais des petits macs qui tentaient de mettre des filles de l'est sur le trottoir. Je cherchais le boss et je suis tombée sur les frère Alvaro, inutile de te dire que ce n'était pas vraiment mes clients, mais ça je ne l'ai su qu'après ...

    - Après...

    Elle le considéra gravement.

    - Thomas , je ne t'ai pas laissé tombé, ok? quand j'ai entendu le coup de feu, je suis entrée dans l'entrepôt . J'ai trouvé Franky blessé et ton portable. Je ne connaissais que Dickinson dans la boîte et...et je l'ai appelé pour lui dire qu'un truc terrible venait de se passer ...

    - Mais Dickinson...

    -...Etait le tueur , je sais et je pense que ça doit être mon appel qui l'a poussé à partir.

    - Lorsqu'il se tenait devant la porte derrière laquelle je me trouvais? poursuivit Thomas.

    - Je suppose mais je ne savais pas où tu te trouvais, je voulais questionner Franky mais quelqu'un est entré, il parlait doucement à un gars qu'il appelait Gardner. Il demandait de passer par derrière et j'ai compris que c'était un flic, alors je devais filer où il m'aurait posé un tas de questions et...

    - ...Et adieu la couverture de la petite Russe perdue dans le grand Londres, soupira le jeune garçon. Si j'avais su, ajouta-t-il !

    - Thomas....

    - J'ai falli me faire tuer pour aider un flic ! c'est risible, non?

    - Thomas...

    - Non, c'est plus que ça c'est à mourir de rire ! Et le pire c'est que je me culpabilisais encore et encore....

    - Pourquoi?

    Thomas contempla ses pieds.

    - Parce que je l'aimais bien cette fille aux cheveux roses, elle donnait l'impression d'illuminer la ville et voilà, je retrouve un flic en uniforme terne, je suis déçu !

    - Thomas, je regrette.

    Le jeune garçon se remit debout.

    - Merci pour le sandwich, qui que vous soyez.

    - Ecoute...

    - Je vais oublier qu'on s'est rencontré aujourd'hui, je préfère rester dans mes rêves.

    Il tourna alors les talons sentant une désagréable sensation de picotement aux coins des yeux.

    Une main se posa impérative sur son bras.

    - J'ai aimé ce rêve où je t'ai rencontré, Thomas Robin.

    Le jeune homme sourit.

    - Moi fou ! n'est-ce pas?

    Celle qui pour lui s'appellerait toujours Olga lui rendit son sourire.

    - Et surtout reste-le, oh oui, reste-le ! "

    Fin

    Michelle Huenaerts 

     

     


     

  • Immersion totale partie 35 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 35 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    140.JPG

    Le ciel était d'un bleu presque turquoise , quelques nuages blancs le zébraient par-ci par-là mais ils ne menaçaient la capitale d'aucune pluie.

    La température était agréable et les arbres des parcs s'étaient ornés de fleurs.
    Thomas donna un petit coup de pied dans une motte de terre tout en fixant la ville qui s'étendait au bas de la colline de Pen Hill où il s'était aventuré seul cet après-midi .

    Oh ! en principe, il aurait dû être en studio pour le tournage d'  Immersion Totale , un film où il interprétait un petit voyou de la pire espèce. Il était particulièrement satisfait d'avoir pu finalement décroché ce rôle ! Quand on est têtu !

    Mais, surprise, grâce à cette grève surprise des techniciens, il s'était retrouvé avec cette première journée libre depuis des semaines.

    Il  avait donc erré dans la ville,prenant le métro jusqu'à Camden pour rejoindre ensuite à pied Camden Lock et les berges et puis longer le vieux canal et le zoo pour se retrouver finalement là, sur cette butte qui dominait la ville à se demander une fois de plus où cette fille pouvait bien se trouver aujourd'hui.

    Les recherches de Sam, quatre mois plus tôt, n'avaient rien donné même si Thomas avait eu l'impression que son ami ne lui disait pas tout. Subitement, il s'était en effet borné à lui répéter qu'il n'y avait pas lieu  de s'inquiéter , que le tueur était sous les verrous,de ne plus penser à cette histoire. D'autant plus que Nick Alvaro n'avait lui non plus rien découvert.

    Et oui ! étonnamment, depuis la sortie de son frère de l'hosto, si les Alvaro n'étaient pas devenus les plus honnêtes citoyens de la ville, ils avaient au moins pu trouver, avec l'aide de Sam, un petit boulot à Borough Market pour décharger des cageots de fruits.

    Donc...

    Evaporée , cette fille s'était tout bonnement évaporée.

    Et cela lui posait un autre dommage colatéral....

    Il avait également en effet beaucoup de mal à éviter les yeux furieux de sa petite amie, Amelia, lorsqu'ils se baladaient en ville et que son regard s'accrochait à une masse de cheveux roses qu'il rencontrait au hasard d'une rue . Thomas se forçait donc à présent à fixer les pavés pour éviter toute tentation de voir du rose lorsqu'il sortait avec elle!  Ce qui lui avait malgré tout valut la petite remarque cinglante : "Si je t'ennuie à ce point, dis-le !"

    A suivre...Michelle Huenaerts

  • Immersion totale partie 34 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 34 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    dyn002_original_590_199_pjpeg_56811_cf521489baed9849247cb7dd9d0582c4.4.jpg

    -Où est Thomas ? jeta Sam en se remettant debout.

    - Vous l'avez encore perdu ? soupira Sir James Taylor.

    - Il est au quatrième, indiqua Alan Gardner, je lui ai dit de ne pas bouger.

    - Avec Thomas Robin, je suis pleinement rassuré, se moqua l'inspecteur-chef, avec un peu de chance, nous le retrouverons sur le toit ! Ramenez-moi ce zigoto tout de suite !

    Les deux hommes soupirèrent .

    - Allez, Dickinson !venez avec moi, nous avons un tas de choses à nous raconter !

    - Monsieur, murmura Alan Gardner en remontant doucement les marches, il faut que vous m'excusiez, j'ai commis deux erreurs en peu de temps.

    - Oh ! des erreurs, j'en ai tellement commises, Gardner ! je n'aurais jamais dû menacer de vous renvoyer parce qu'en fait, je n'en ai pas les moyens, ce n'est pas moi qui dirige Scotland Yard! Et, avec mon initiative d'enfermer tout le monde suite à l'alarme, nous allons souffrir dans les jours à venir, Alan, à nous la Garden- Party pour l'anniversaire de la reine !

    - C'est une possibilité, en effet, répondit le jeune sergent.

    - Comme je vois, le moral est au beau fixe, jeta une voix provenant du haut de l'escalier.

    Thomas les attendait assis contre le mur.

    - J'espère au moins que vous avez mis KO votre petit copain !

    - Il est au frais, dit Sam en lui tendant la main pour l'aider à se remettre debout, je suis heureux, ajouta-t-il, de ne pas vous retrouver sur le toit !

    - Je ne connaissais pas le chemin ! même si je pense qu'il doit se trouver logiquement au-dessus de nous mais, voyez-vous, comme l'alarme s'était arrêtée, j'ai pris ça comme un heureux présage.

    - Tout va bien en effet! affirma Sam.

    - Monsieur, l'inspecteur-chef à dit de lui ramener le zigot....euh je veux dire, Thomas et....

    - On pourrait peut-être oublier de le faire ?  suggéra Sam, je pense, poursuivit-il, qu'il serait temps que nous retrouvions la petite Olga, n'est-ce pas, Thomas ?

    Le jeune homme afficha un sourire radieux.

    - Ce sera Garden-Party pour les dix ans à venir ! soupira Alan.

    A suivre....Michelle Huenaerts

     

     

     

     

  • Immersion totale partie 33 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 33 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    DSC_0028888.jpg

    Thomas sentait le souffle lui manquer peu à peu. L'autre avait levé l'arme pour frapper mais il semblait prendre plaisir à attendre. Attendre le bon moment, l'instant où il pourrait croiser cette étincelle de désespoir dans le regard de l'autre.

    Mais...

    Le bruit sourd d'un coup de feu domina soudain celui de l'alarme d'incendie. 

    La pression sur son cou se fit alors moins intense. Thomas en profita pour se dégager rapidement de l'étreinte.

    S´appuyant un instant contre le mur pour reprendre son souffle, il vit alors Sam l'arme à la main.

    - Venez ici, vite, hurla celui-ci.

    Thomas comprit que la balle passée à cinquante centimètres n'avait été destinée qu'à faire diversion.

    Il resta un instant immobile, déconcerté, puis il obéit agissant presque comme un automate.

    - Lâchez-ça, jeta Sam à Dickinson qui tenait toujours son arme.

    L'alarme incendie continuait son sifflement assourdissant. Thomas avait l'impression que chacune de ses jambes pesait une tonne à présent. S'il avait fallu courir, il en aurait été tout bonnement incapable et quant à analyser ce qui venait de se passer et ce qui se déroulait encore là, sous ses yeux , il en était totalement incapable.

    Sam Gallager, le sergent Dickinson, deux flics de Scotland Yard et l'un des deux qui avait voulu le tuer, ici, au siège de la police métropolitaine.

    Sam jeta un rapide coup d'œil dans sa direction.

    - Vous allez bien ?

    Thomas acquiesça machinalement alors qu'honnêtement il ne se sentait pas, mais alors pas bien du tout !

    - Vous êtes fichu, Dickinson, continua le jeune inspecteur, laissez tomber ce couteau et poussez-le doucement vers moi.

    - Je suis fichu ? Et alors...

    - Alors, c'est fini, vous n'avez aucune issue ici ! Le jogging a été retrouvé à deux rues de l'entrepôt des frères Alvaro, les experts sont en train de l'analyser !

    - Qu'est-ce que cela peut me faire , inspecteur Gallager, j'avoue tout et je n'ai qu'un seul regret, ajouta-t-il en tendant le bras vers Thomas, lui !

    Disant cela, il projeta le couteau dans la direction du jeune acteur.

    Thomas sentit alors quelqu'un le pousser brutalement.

    Le couteau continua sa course pour ricocher contre le mur.

    - Oh Seigneur, Gardner ! murmura Sam.

    - Tout va bien, Monsieur, répondit le jeune homme en aidant Thomas à se redresser mais nous ferions bien de courir, notre client s'envole, ajouta-t-il en indiquant Dickinson qui se précipitait dans l'escalier !

    - Gardner, vous venez de regagner votre job,jeta Sam en s'élançant dans l'escalier.

    - Ben voyons ! juste en manquant me faire trucider.

    Il sentit qu'une main le retenait un instant.

    - Merci, murmura Thomas...merci, Alan....

    Il soupira et ébouriffa les cheveux du jeune homme.

    - De rien, Monsieur Robin, restez ici et...pas de bêtises.

    Il s'élança alors à la suite de son supérieur qui venait d'atteindre le troisième étage . 

    - Dickinson ! c'est ridicule, arrêtez-vous. J'ai dû arrêter mon abonnement à la salle de sport faute de temps et je commence à fatiguer !

    - Allez vous faire foutre, Gallager, vous ne pouvez pas comprendre ! Vous l'être parfait qui n'a jamais commis le moindre faux pas.

    - Comment pouvez-vous en être aussi sûr !

    - Sergent, puis inspecteur en si peu de temps, inspecteur-chef dans quelques années, de beaux enfants qui vous ressembleront, une femme adorable probablement.....bref tout !

    Sam s' arrêta un instant sur un palier pour reprendre son souffle. L'autre pouvait dire ce qu'il voulait mais du point de vue de la course à pied, il semblait en meilleur forme quoique ce mec avait monté les quatre étages en ascenseur, pas lui !

    - Ça va, Monsieur ? dit Alan Gardner en le dépassant.

    - No comment ! murmura le jeune homme en se remettant en route.

    Enfin le niveau 1 ....Sam évalua le nombre de marches qu'il devait encore dévaler.

    En atteignant la dernière volée, il aperçut Dickinson qui poussait la porte menant à l'extérieur et...il entendit la forte voix de l'inspecteur Sir John Taylor annoncer : Vous êtes en état d'arrestation, Disckinson, vous pouvez choisir de garder le silence mais etc .....etc...

    Sam et Alan se laissèrent glisser complètement épuisés contre le mur.

    L'inspecteur-chef les considéra  l'œil amusé.

    - Vous devriez vous abonner à une salle de sport, les enfants, vous semblez manquer cruellement d'entraînement !

    A suivre.....Michelle Huenaerts.

     

  • Immersion totale partie 32 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 32 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    bannière 3.jpg

    Une sonnerie stridente inondait le bâtiment, assourdissante.

    Sam, le portable à la main, se figea au milieu de l'escalier.

    - Gardner, c'est quoi ce truc?

    - L'alarme incendie, Monsieur.

    - Un incendie, ici? Localisez l'étage d'où vient ce signal , vite !

    - Monsieur, je voulais vous dire, je....

    - Les regrets seront pour plus tard, Gardner. Où êtes- vous?

    - Je suis à l'accueil, Monsieur, c'est la panique ici ! Vous avez demandé de fermer les portes mais je ne vais pas pouvoir les contenir très longtemps !

    - Trouvez vite cet étage, Alan ! le reste je m'en fous, personne ne sort d'ici!

    - Euh...oui...

    Alan Gardner se fraya un chemin au milieu des nombreuses personnes déjà agglutinées devant l'entrée.

    - Pourquoi les portes sont-elles bloquées? râla Sir James Taylor.

    - Ordre de l'inspecteur Gallager, répondit le jeune sergent.

    - Il veut nous faire griller ? hurla l'inspecteur-chef rouge de colère. C'est quoi le problème, et depuis quand est-ce lui qui donne les ordres !

    - Monsieur, il veut qu'on localise l'étage où s'est déclenchée l'alarme, il a des doutes au sujet de  l'agent Dickinson, il pense même qu'il pourrait y avoir un otage, ajouta-t-il à contrecœur.

    - Dickinson? Vous êtes fou et...et qui serait l'otage?

    - Thomas Robin...

    - Oh non ! gémit l'inspecteur-chef, pourquoi toujours lui !

    Il se précipita vers un clavier d'ordinateur et entra rapidement une série de lettres et de chiffres. L'écran afficha alors une maquette de bâtiment , au niveau 4 du schéma clignotait une lumière rouge.

    - Quatrième étage! Monsieur, lança Gardner à l'adresse de Sam toujours en attente d'une réponse.

    - J'y vais ! dépêchez-vous, Alan, votre poste en dépend !

    - Monsieur, cet incendie est peut-être réel et...et merde, ajouta-t-il en constatant que son supérieur avait interrompu la communication. Il nous faut des renforts au quatrième , jeta-t-il à l'adresse de James Taylor.

    - Mais le feu...le

    - Je crois que l'inspecteur Gallager est persuadé que c'est un leurre, Monsieur, par contre si nous voulons le retrouver lui en un seul morceau, je pense qu'il y a urgence.

    - Comme toujours ! soupira l'inspecteur-chef. Allons donc , suivons les ordres de Gallager,  d'ailleurs j'ai vraiment hâte de l'étriper ! 

    A suivre....Michelle Huenaerts

  • Immersion totale partie 31 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 31 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    dyn007_original_393_591_pjpeg_56811_54b6ddd6c5b58e99a5b7e250b7d41ecc.jpg

    Thomas regarda les numéros défiler le long de la porte de l'ascenseur.

    Le sergent Dickinson avait appuyé sur le « 5 »

    En d'autres occasions, il est bien évident que personne n'aurait pu lui faire croire qu'une morgue se trouvait au cinquième étage de New Scotland Yard mais là, il se sentait tellement effondré.

    Il pensait à Olga, à ses étranges habits, ses cheveux roses ....

    Il l'entendait lui répéter encore et encore : toi fou,Thomas !

    Il avait voulu l'aider mais tout avait été de travers comme toujours ! 

    C'était un fait, lorsque quelqu'un avait la mauvaise habitude de le côtoyer, les pires choses pouvaient lui arriver !

    Il revoyait le regard de Gardner le fusiller avant que l'ascenseur se referme.

    Peut-être était-il bien ce sale gosse ingérable ! Un sale gosse qui se sentait désespérément responsable de la mort de cette jeune fille.

    Les portes s'ouvrirent.

    Dickinson le prit par le bras.

    - Dépêchons-nous !

    Thomas jeta un regard en direction de la porte de la cabine restée ouverte.

    Ses sourcils froncèrent légèrement.

    Il aurait voulu demander à l'autre où il l'emmenait mais aucun son ne pu franchir ses lèvres.

    L'homme ouvrit une porte et le poussa dans les marches.

    - On descend !

    Thomas s'engagea machinalement dans l'escalier ; après tout ce mec était flic, il savait ce qu'il faisait....

    - On va au parking, on va sortir par l'arrière.

    Thomas s'arrêta net.

    - Quoi ? arriva-t-il à articuler.

    - Dépêche toi, je n'ai pas que ça à faire !

    - Où m’emmenez-vous, Monsieur Dickinson ?

    - Au centre d'expertise, c'est à deux rues d'ici !

    - Et pourquoi sommes-nous montés au cinquième pour....

    L'autre soupira.

    - Je savais bien que tu me créerais quelques complications à un moment ou à un autre ! Je terminerai donc mon travail ici....ironique, non ? Ici à Scotland Yard !

    - Quoi ?

    - Je ne sais absolument pas ce qui est arrivé à ta copine , Robin !  par contre, j'ai une assez bonne idée de ce qui va t'arriver à toi....dégénéré, le pire de tous....comme toutes les stars qui inondent ces magazines people...droguées , perverties.Je vais rendre un fier service à notre société, crois-moi, en t'éliminant ici !

    Il attrapa Thomas par la gorge et le poussa contre le mur.

    - Si facile finalement.....le garçon qui a survécu à tant de choses, à cet attentat, à ce fou...tu n'as pourtant vraiment rien de spécial, Thomas Robin, encore une petite pression et ça serait fini mais c'est cette lame qui doit pourtant te purifier !

    Il sortit alors un couteau de sa poche à l'aide de sa main libre.

    Thomas, qui essayait de repousser de toutes ses forces les doigts qui l'étranglaient, vit l'arme briller et décocha alors un violent coup de genou dans le ventre de son agresseur.
    L'homme se plia en deux et la pression se relâcha un peu autour de son cou.

    A une vingtaine de centimètres de lui, une vitre portait la mention « Alarme incendie » !

    Il concentra alors toute ses forces pour se dégager et donna un violent coup de poing dans le verre pour le briser.

    Un hurlement retentit alors ....assourdissant.

    A suivre ...Michelle Huenaerts

  • Immersion totale partie 30 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    Immersion totale partie 30 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    dyn010_original_366_591_pjpeg_56811_2e0dbee726476a6b9cc7f98d37118c05.jpg

    Sam se leva pour contempler pensivement la vie défilant de l'autre côté de la vitre.

    Une jeune mère poussait un landau tout en traînant derrière elle un gamin braillant, le constable Hartley verbalisait un véhicule garé à cheval sur le trottoir, Sam l'identifia d'ailleurs immédiatement. Cette voiture.  appartenait à Thomas !

    Il consulta sa montre. Impossible !

    Il se précipita vers son bureau et décrocha le téléphone pour appeler son coéquipier.

     

    - Monsieur ?

    - Où est Thomas Robin ? Gardner ! vous êtes parti vous promener au parc St James ou quoi ?

    Silence...

    - Gardner ? Thomas est avec vous, n'est-ce pas ?

    - Et bien en fait, il est parti, il y a plus de dix minutes, Monsieur et...

    - Vous plaisantez, sa voiture est de l'autre côté de....

    Alan, à quelques bureaux de là, sentit un liquide glacial courir le long de son cou.

    - Je....je l'ai laissé devant la cabine de l'ascenseur, Monsieur,  normalement...

    - Et ?

    - Monsieur , écoutez, franchement je ne sais pas comment vous faites pour le supporter mais...

    - Vous avez dix minutes pour le retrouver, Gardner !

    - Oui je....

    - Encore une chose, sergent.

    - Oui...

    - Si vous ne le retrouvez pas....

    Sam sentant ses doigts trembler de rage poursuivit :

    - Je vous vire !

    Raccrochant brutalement, il sortit de son bureau et se dirigea vers l'ascenseur devant lequel s'était formé un petit attroupement.

    - Qu'est-ce qui se passe ?

    - Un idiot a dû réussir à bloquer la porte , résultat tout le système est bloqué et on va devoir se taper les marches .

    - A quel étage est-il bloqué ?

    - Ça clignote au niveau 5 donc je suppose que....

    - Merci !

    Sam poussa la porte de secours et s'engagea dans l'escalier . Son esprit essayait de le rassurer, tout cela ne devait être qu'un affreux malentendu. On allait retrouver probablement Thomas à l'entrée en discussion avec une jolie réceptionniste ou encore dans les toilettes car même les stars devaient satisfaire à des besoins naturels après tout !

    Mais son instinct hurlait que quelque chose de grave venait de se produire, ici, à New Scotland Yard, l'endroit en principe le plus sûr de toute la Grande Bretagne.

    A suivre....Michelle Huenaerts