Général - Page 3

  • Immersion totale partie 23: une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    Immersion totale partie 23: une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     dyn002_original_590_199_pjpeg_56811_cf521489baed9849247cb7dd9d0582c4.jpg

     

     

    Des lampadaires brisés, des morceaux de briques éparpillés....et cette odeur épouvantable provenant d'amoncellement d'ordures. Sam essaya de se concentrer uniquement sur sa mission : trouver une entrée !

    Il s'autorisa à s'interroger un instant sur le sens de l'existence et sur ce qui avait pu amener deux frères à squatter un lieu aussi sordide.

    Un léger bruit retentit sur sa gauche.

    Sam leva l'arme instinctivement pour découvrir deux rats en train de se frayer un passage entre deux sacs poubelles éventrés.

    Il soupira et abaissa le canon.

    Plus que quelques mètres et il aurait atteint l'entrée de l'entrepôt.

    Il essaya de distinguer le signe d'une présence à l'intérieur du bâtiment, une lumière par exemple, mais l'endroit donnait l'impression d'être désert, totalement désert...

    Il se plaqua contre le mur.

    Cette boule qui venait de se former dans sa gorge, sa respiration qui s'accélérait, il connaissait ces symptômes, il avait appris à les respecter car ils lui mentaient rarement. Cet entrepôt lui filait tout bonnement la chair de poule. Il pressa le pas persuadé que chaque minute comptait.

    Ce qu'il perçut tout d'abord fut une lourde chaîne abandonnée sur le sol.
    En toute logique, elle devait en principe empêcher quiconque d'entrer dans le domaine des frères Alvaro et logiquement le fait qu'elle ait été ôtée prouvait qu'on était bel et bien entré. Probablement Nick Leroux accompagné de Thomas et la fille...

     Le jeune inspecteur poussa la porte de fer priant presque de trouver une résistance preuve qu'on avait bloqué la porte de l'intérieur pour empêcher quelqu'un d'autre d'entrer.

    Mais, le battant s'ouvrit émettant au grand dam de Sam un grincement des plus lugubres.

    - Et merde ! murmura-t-il, te voilà repéré ! Allo, Gardner ? poursuivit -il en collant le portable à sa bouche , je vais entrer ...

    - Monsieur, les renforts sont là, est-ce qu'ils doivent intervenir ? Je pense que...

    - J'ai un très mauvais pressentiment, Alan. Il faut qu'ils encerclent le bâtiment.

    Et ça m'ennuie de vous dire ça, Gardner, mais je pense que je vais avoir besoin de vous...

    A suivre ...Michelle Huenaerts

     

  • Immersion totale partie 22: une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 22: une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    bannière 312

     

     - C'est ici ! jeta Alan Gardner en indiquant du bras une étroite ruelle sombre, c'est la planque des frères Alvaro !

    - Demandez aux renforts de boucler l'entrepôt mais personne n'approche avant mon signal , Thomas est là-dedans, ne l'oubliez pas !

    Il plongea rapidement la main à hauteur de la ceinture et Philip vit avec effarement une arme briller dans sa main.
    Sam croisa son  regard et à l'incompréhension qu'il y lut se sentit submergé par la honte.

    Porter ce genre de truc était tellement à l'encontre de ses propres convictions mais il était flic et la dernière fois qu'il s'était retrouvé coincé dans ce genre de piège, il avait bien failli y laisser sa peau ! Ce jour- là, l'arme était dans sa main..et il n'avait pas tiré ! L'autre, par contre , n'avait pas hésité une seconde (voir A Rainy Day)

    Il avait beaucoup zappé les psychologues à l'époque ! Sa vie  n'avait tenu qu'à un fil, il le savait mais n'était pas tueur qui le voulait !

    Il soupira.

    - Alan, Hartley, vous restez ici avec Philip en attendant les secours.

    - Il n'en est pas question ! protesta le jeune homme d'une voix déterminée. Vous êtes complètement malade, Sam !

    - Il n'a pas tort, murmura Gardner !

    - Je m'inquiète pour Thomas, bien sûr, renchérit Philip, mais vous ne pouvez pas aller seul là-dedans...pas cette fois !

    Sam le considéra avec étonnement. Il comprit alors qu'il s'était mépris sur la lueur qu'il avait crû déceler dans le regard de Philip, ce n'était pas du mépris, juste de l'inquiétude...

    Il posa une main sur l'épaule du jeune homme. Il exhiba ensuite devant ses yeux le téléphone mobile qu'il venait d'extraire de sa poche.

    - Je pars juste en éclaireur, tout ira bien ! Alan, ajouta-t-il, dès que j'aurai trouvé le moyen d'entrer là-dedans, je vous appelle !

    - Je vous laisse dix minutes, Monsieur, pas une de plus ! Tâchez de ne pas m'oublier !

    Sam ne put s'empêcher d'émettre un léger rire.

    - C'est quoi le problème, s'énerva Gardner.

    - C'est juste nerveux ! Je trouve que vous êtes plus prévenant qu'une mère ou une fiancée, Alan !

    - Comme c'est drôle ! bougonna le jeune sergent. Avouez que vous avez l'art de tout compliquer ! C'est pourtant limpide au départ ! On attend les renforts, on encercle le bâtiment, on leur donne cinq minutes pour sortir et on leur passe les menottes !

    - Et le mec au jogging, vous faites quoi pour lui ?

    - Si vous ne pouvez pas entrer, je ne vois pas comment...

    - Donc, à vérifier Alan ! car il est vrai qu'il n'y a que deux possibilités : soit ce mec n'est pas entré et alors il peut être n'importe où ...donc vous ne quittez pas Philip des yeux ou il est à l'intérieur et si c'est vrai, croyez-moi , je vous appellerai bien avant les dix minutes.

    - Le truc impossible à gérer quoi, la routine !

    - J'y vais Alan ! on ne peut pas attendre la cavalerie cette fois-ci ...

    - je me demande si on l'a jamais attendue, bougonna Alan Gardner.

    ( A suivre..Michelle Huenaerts)

     

     

     

     

  • Immersion totale partie 21: une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 21: une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    post du 20 janvier

     Thomas entendit le bruit des pas de son geôlier s'éteindre doucement au bout du couloir.

    Voilà, il l'avait laissé...

    Il se précipita vers le battant et tapa violemment contre la porte.

    - Reviens ici tout de suite !

    Il donna un coup de pied dans la porte et grimaça immédiatement de douleur, la blessure encore récente de sa jambe ( voir la trilogie) se rappelant cruellement à son souvenir.

    Il se dirigea en boitant vers un mur qu'il distinguait vaguement à l'autre bout de la pièce et il se laissa glisser doucement vers le sol priant qu'il ne soit pas imbibé d'eau.

    Il ramena alors ses bras contre son corps pour essayer de conserver un tant soit peu de chaleur, challenge particulièrement difficile puisqu'un soupirail situé non loin de là laissait passer un froid glacial.

    Bon sang !

    Thomas se releva immédiatement.

    Le soupirail ! s'il pouvait l'atteindre peut-être pourrait-il arriver à dévisser la plaque pour se glisser à l'extérieur ?

    Un bon mètre, il lui manquait seulement un bon mètre pour atteindre l'ouverture.

    Il plissa les yeux essayant de s'habituer le plus vite possible à l'obscurité.

    Une caisse providentielle était-elle entreposée ici ?

    Vu le degré d'intelligence de Nick Leroux, cela ne paraissait pas totalement impossible.

    - Thomas ?

    Le jeune garçon se figea.

    - Thomas ?...Toi là....

    - Olga ?

    Il entendit un léger cognement contre le soupirail.

    - Thomas ?

    - Je suis ici ! jeta le jeune garçon avec espoir, va chercher les flics  !

    - Pas flics ! mais moi t'aider à sortir... Toi avoir une copine ?

    -  Olga ce n'est vraiment pas le moment, je...

    - Si toi avoir copine...pourquoi m'aider ?

    Il faut forcément avoir une arrière pensée pour aider les gens !  

    - Moi dévisser la plaque....cherche quelque chose pour atteindre le trou....

    - Euh oui...je....

    Un énorme fracas retentit à cet instant suivi d'un terrible hurlement de douleur.

    - Oh mon Dieu ! jeta Olga...Nikky...lui problème...je ...je reviens...

    - NON ! Olga...re....

    Un coup de feu retentit.

    Un silence, un terrible silence puis des bruits de pas....et...soudain cette voix.

    - Dis-moi juste où il est, murmura-t-elle de l'autre côté de la porte...Dis-moi où tu le gardes que je me fasse un plaisir de le tuer. »

    A suivre....Michelle Huenaerts

  • Immersion totale partie 20 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 20: une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    post 8 dec2

    -Entre dans ce box! soupira Nick Leroux.

    - Tu devrais me laisser partir et en plus lâcher cette arme, tu vas finir par blesser quelqu'un...moi en l'occurrence !

    - Je ne blesserai personne si tu fais ce que je dis.

    Thomas avisa la petite pièce sombre juste éclairée par l'orifice d'un soupirail.

    -  Je ne peux pas entrer là, je crois que je suis claustrophobe.

    -  Tu crois que t'es claustrophobe ? C'est quoi ce truc débile ?

    - C'est pas un truc débile...en plus je souffre d'hyperventilation et...

    - Tant qu'on souffre, c'est qu'on vit, magne-toi le train !

    Thomas considéra l'arme qui tremblait dans la main du jeune homme puis la pièce obscure où l'autre voulait le faire entrer.

    Il soupira profondément pour essayer de se donner un peu de courage. Evidemment , il aurait pu se concentrer et faire appel ses pouvoirs qu'il avait dû accepter récemment ( voir le Maître des Loups ) mais plus jamais il ne voulait se risquer sur cette route, il avait réussi à maîtriser tout ça pour retrouver une vie normal et même pour sauver sa vie, le prix était trop cher à payer !

    Son seul espoir était donc Sam, toujours Sam mais, s'il échappait par miracle à cette situation plus que critique, il se demandait si affronter son ami ne serait pas pire que de rester enfermé toute une vie !

    - C'est débile, tenta-t-il encore...

    - Qu'est-ce que ça peut te faire un peu d'inconfort ? Ton père va rappliquer illico et tu rentreras dans ta jolie bicoque pour mener ta petite vie de star sans nuage avec pour seules préoccupations de te demander comment tu vas te fringuer le matin !

    - L'herbe n'est pas toujours plus verte chez les autres ! riposta amèrement Thomas. Ton débile de frère n'est pas le premier mec qui veut me buter ! Je peux même te dire qu'à côté de ceux que j'ai rencontré, il fait même figure d'amateur ! ( voir la trilogie )

    Nick Leroux saisit violemment le bras de Thomas.

    - Ne l'appelle pas « débile » ! cracha-t-il.

    Il poussa alors Thomas à l'intérieur de la pièce et referma violemment la porte derrière lui.

    Le jeune acteur resta un moment immobile...il ne distinguait rien....

    Cette impression horrible d'être un animal pris au piège, oh, ce n'était pas bon !  Faites que mes pouvoirs ne reviennent pas, pria-t-il , ce serait pire que la mort, ça !

    - C'est vrai ? entendit-il à ce moment de l'autre côté du battant ?

    - Si tu n'as pas l'intention de me laisser partir, fiche le camp !

    - C'est vrai ? répéta l'autre.

    -  Je ne comprends rien à ce que tu racontes.

    - Un mec a vraiment voulu te buter ?

    - Ouais, plusieurs !

    - Est-ce que....Est-ce que tu l'avais ressenti ?

    - Tu veux dire, une intuitions ?

    Nick Leroux ne répondit pas .Thomas pensa tout d'abord que le mot « intuition » ne devait simplement  pas faire partie du vocabulaire du jeune homme alors il répondit simplement :

    - Je le savais...Oui...

    - Je le sais aussi , murmura une voix de l'autre côté du battant...j'ai...j'en ai l'intuition.... »

    ( A suivre....Michelle Huenaerts)

  • Immersion totale partie 19 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    Immersion totale partie 19 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    5 

    - C'est peine perdue , Monsieur !

    - Ce que j'aime en vous, Gardner, c'est votre côté optimiste, soupira Sam

    - Il a raison, tenta John Hartley, je ne voudrais pas avoir l'air de vouloir outrepasser mes fonctions, Monsieur, je ne suis que constable après tout, mais s'ils ont empruntés les berges par ce temps, ils n'auront rencontré personne et nous ne rencontrerons personne nous non plus !

    Sam savait pertinemment qu'ils avaient raison tous les deux mais que faire d'autre ? Philip , devait craindre qu'ils ne décident d'abandonner les recherches, il semblait inquiet, tendu ...

    Il avait bien tenté de le convaincre de rentrer chez lui., peine perdue ! Finalement, il valait mieux, de toutes façons, l'avoir sous la main plutôt que de le laisser courir dans la nature pour le perdre lui aussi.

    - Gardner, essayons de réfléchir. Nick et son frère sont deux petits délinquants, probablement sans envergure et sans attaches fixes. Vous les voyez casés dans un petit loft sympa ?

    -  Non, mais l'aîné doit avoir une planque, c'est sûr !

    - Et pas loin des berges, poursuivit Hartley mais, ajouta-t-il, ça ne nous explique pas pourquoi Thomas a suivi ces demeurés !

    - Je pense que ça doit être pour le rôle , murmura Philip...si j'avais su...

    - Le rôle? s'étonna Sam.

    - Il a échoué lors du casting pour un film , le rôle principal était celui d'une petite frappe ! Thomas a dit, lorsque nous étions attablés, que Nick Leroux était sûrement le genre de mec qui aurait pu convenir pour le rôle.....de là à penser qu'il....

    - Ah le con ! coupa Sam et la fille ?

    - Oui évidemment, il y a aussi cette nana ....je ne sais pas du tout en quoi elle a pu entrer en ligne de compte dans sa décision mais et....oh mon Dieu, le con ! jeta également Philip, c'est pour ça qu'il m'a envoyé vous chercher, Sam, il voulait m'éloigner en fait pour pouvoir filer avec ce mec !

    - Il a atteint le seuil limite de la stupidité pour le coup ! bougonna Alan Gardner mais finalement ce ne sont pas ces deux hommes qui m'inquiètent le plus ! la question principale je crois est....

    - Je sais, Gardner !

    Sam ne voulait pas écouter la suite et il ne voulait pas non plus que son coéquipier énonce devant Philip la question principale qui en fait se subdivisait en une série d'interrogations. 

    1 : l'homme au jogging ! Ce mec qu'avait vu le vieil homme était-il le même que celui que Philip avait croisé au marché ?

    2- Dans ce cas, était-ce lui le tueur de Camden ? Il préférait ne pas trop y penser mais...

    3-Et s'il était le tueur de Camden, avait-il réellement délibérément suivi Nick Leroux, la fille et Thomas ?

    Venait la  dernière , la pire...

    4 :  S'il les avait suivis, l'un d'entre eux était-il sa prochaine proie ?

    Une musique retentit venant de intérieur de sa veste.

    Sam sortit le portable, le nom de l'expéditeur s'afficha.

    - Seigneur ! murmura le jeune inspecteur, c'est Thomas.

    - Vous êtes sùr ? jeta Philip avec espoir...

    - Oui ...ici Sam...Thomas, vous...

    - Il va bien, coupa une voix à l'autre bout et bien dites donc vous vous inquiétez déjà pour votre progéniture ?

    - Progéniture ? Qui êtes-vous ? Où est Thomas.

    - Je vais vous le dire, Monsieur Robin ...

    - Monsieur Robin ?

    - Et si vous voulez le récupérer sans bobo, continua l'autre.

    Sam colla une main contre le portable.

    - Gardner, demandez qu'on localise l'appel ...

    - Je...

    - Vite !

    - Bien , Monsieur !

    - Excusez-moi , dit Sam en recollant son oreille contre le téléphone mobile.....le signal est très mauvais ici, expliquez-vous ! 

    - Je disais que votre fils est mon invité , Monsieur Robin, mais qu'en échange de 3000 livres et d'une petite visite à ma personne avec votre jolie trousse de médecin, je vous le rendrais sans problème. J'aimerais juste que cette histoire reste entre nous, inutile de déranger la police pour si peu si vous voyez ce que je veux dire....

    A suivre....Michelle Huenaerts

     

  • Immersion totale partie 18 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    Immersion totale partie 18 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    post fin nov

     

    - Tu ne veux pas que je la laisse partir ? demanda Nick Leroux. Ce gars peut nous filer un paquet de fric, Frankie, alors inutile de garder Olga.

    - Tu sais à quoi il me servira ce paquet de fric si je crève ici ?

    - Je...

    - Laisse-moi faire les présentations, Thomas Robin, voici mon crétin de frère Nick Alvaro et celui qui a un semblant de cervelle c'est moi Frankie mais uniquement pour les amis mais comme je pense que nous allons très bien nous entendre ...

    - Votre frère ?

    - Il n'a jamais eu que trois grains de poivre dans le crâne, le pauvre , ce n'est pas de sa faute ! te ramener ici est peut-être sa pire idiotie de l'année mais autant l'exploiter, non ? Alors, elle se taille cette nana ? ajouta-t-il en lançant le passeport dans la direction de la fille aux cheveux roses.

    Olga ne bougea pas.

    - Ramasse-le et tire-toi, tu as trente secondes avant que je ne change d'avis et que je m'énerve pour de bon ! Monsieur Robin en bon gentleman accepte de sacrifier sa petite personne pour ton bien-être.

    Thomas avala péniblement sa salive.

    - Euh...pour être franc, je ne sais pas exactement ce qu'est cette idée mais je vous conseille de l'oublier parce que s'il est question de sacrifice je ne pense pas que nous allons pouvoir nous entendre !

    Frankie se redressa péniblement pour sortir de dessous un coussin miteux qui lui soutenait le dos une arme de petit calibre.

    - Oh misère ! gémit Thomas. Voilà ça recommence !

    L'homme considérait fixement le revolver sans toutefois menacer qui que ce soit.

    - Oui,dit-il en le caressant doucement, c'était le bon temps avant qu'il arrive et....avant qu'on finisse par se terrer en  crevant de peur !

    - Oh mon Dieu, un malade en plus ! bredouilla Thomas. Tire-toi, dit-il à l'adresse d'Olga.

    - Mais moi pas vouloir te laisser....toi gentil, toi.....

    - Je ne suis pas gentil ! répondit Thomas en ramassant le passeport pour le placer rapidement dans la main de la fille, je suis juste très con !  Alors tu te tires avant que l'idée ne me vienne de te filer une paire de claques ! 

    - Mais...

    - T'es vraiment la fille la plus moche que j'ai jamais vue. Et cinglée en plus ! Rentre chez toi tu rendras service à tout le monde ! 

    Olga fusilla le jeune garçon du regard

    Elle cracha par terre dans sa direction puis elle se dirigea rapidement vers la sortie. 

    Thomas eut l'impression d'avoir reçu une gifle en pleine figure. Décidément jouer les héros pouvait être un rôle vachement ingrat surtout si on risquait d'y laisser sa peau !

    Un léger gloussement retentit à quelques mètres de lui. Frankie éclata alors ouvertement de rire avant que ce rire ne s'achève en quinte de toux.

    Ensuite...

    - Tu es pire qu'un gentleman, jeta-il enfin mais je ne l'aurais pas tuée, t'inquiète le crime c'est pas mon truc ! Ce flingue je l'ai parce que s'il me retrouve dans mon état,  je suis bon pour le grand saut !

    - « Il » ?

    - Cherche pas, Robin, alors comme ça ton père est médecin et toi, star de cinéma et je suppose, plein aux as ! Il serait prêt à quoi, ton paternel, Robin, pour te revoir, il y a moyen de le joindre ?

    Thomas paniqua. 

    - Euh...Ecoutez, depuis son divorce mon père passe davantage de temps à essayer de se recaser avec tout ce qui a la moitié de son âge qu'à pratiquer la médecine quant à moi je crains qu'il ne se rappelle  même plus que j'existe alors...

    - J'ai son portable ! se réjouit Nick Leroux en s'avançant vers le canapé et en lançant au passage un regard désolé dans la direction de Thomas. Je ne voulais pas, dit-il  mais merci pour elle, ajouta-t-il dans un souffle presque inaudible.

    - Oh mais c'est parfait, ça ! dis-moi, Robin, tu l'as casé sous quel nom dans ton répertoire ce chère père : Daddy ? Papounet ?

    Thomas réfléchit à toute vitesse et la solution lui apparut, évidente. Plongeant son regard dans celui de Frankie ,il  jeta avec conviction :

    - Il est sous le nom de Sam...simplement Sam, je ne l'appelle pas papounet !

    A suivre...Michelle Huenaerts

     

  • Immersion totale partie 17 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 17 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    post du 18 novembre

    Sam, Philip sur les talons, avait déjà traversé deux allées du marché posant et reposant les mêmes questions :

    Quelqu'un avait-il vu un jeune homme roux accompagné d'une fille aux cheveux roses et d'un garçon dont l'allure devait contraster complètement avec ceux qu'il accompagnait.

    Au gré de ses recherches, il avait tenté également, à la grande exaspération de Philip, de savoir si quelqu'un avait remarqué un homme bizarre portant un jogging et une cagoule.

    - Ils n'ont pas dû passer par ici, dit Philip.

    Sam comprit immédiatement que le jeune homme n'incluait nullement dans ce « ils » l'homme au jogging et se sentit irrité sans savoir réellement contre qui !

    Choix numéro 1 : Thomas qui avait dépassé les bornes une fois de plus

    Choix numéro 2 : Philip qui semblait trouver ça normal !

    Choix numéro 3 : lui qui comme un con reprenait la routine qui consistait à courir après ce dit Thomas !

    - Vous paraissez contrarié, Sam?

    - Oh ! seulement contrarié ? je suis rassuré, je constate avec bonheur que je n'ai pas tout à fait perdu notre légendaire flegme britannique !

    - Je suis persuadé que Thomas...

    - Avait une bonne raison ? n'essayez même pas de lui trouver l'atome d'un atome d'excuse !

    - Ça existe l'atome d'un atome ? jeta négligemment le jeune homme.

    Sam, le foudroya du regard.

    - Euh pardon, l'atome d'un atome donc... 

    Sam soupira.

    -  Sortons, nous allons inspecter les berges ! Si personne ne les a remarqués ici, c'est le seul endroit où ils ont pu aller !

    Ils franchirent le portail menant hors du marché couvert et bifurquèrent à droite.

    Le jeune inspecteur remarqua immédiatement un homme d'âge mûr qui était en train d'amarrer une petite embarcation le long des quais. Il se dirigea rapidement vers lui et posa ensuite sans grande conviction les mêmes questions.....

    - Oh mais bien sûr que je les ai vus !

    - Vous êtes sûr ?

    - Je connais bien la petite Olga....une brave fille mais pas très fufu si vous voyez ce que je veux dire, elle traîne dans le quartier depuis presque un mois  si vous voulez tout savoir m'est avis qu'elle n'aurait pas dû côtoyer ce Nick Leroux !

    - C'est le nom du type ?

    - Non, il s'appelle Nick Alvaro. Je crois que leur mère était irlandaise, leur père italien  mais bref je n'en suis pas certain.

    - «  Leur » ?

    - Son frère a travaillé pour moi ! Un genre différent, intelligent mais qui a dû tomber dans la coke depuis le berceau ! m'étonne qu'il soit encore vivant ! Notez c'est une vraie teigne alors...j'ai dû le virer !

    - Le garçon qui était avec eux...il...il allait bien ?

    - Il avait l'air ...mais c'est vrai que je me suis demandé ce qu'un mec de ce genre fichait avec eux .

    - Vous avez vu où ils se dirigeaient.

    L'homme tendit le bras pour indiquer l'ancien canal qui serpentait le long des berges.

    - Tout le monde avait l'air de vouloir se promener par là aujourd'hui et pourtant, par ce temps...

    - Tout le monde ?

    - Oui un peu après il y a aussi eu ce mec bizarre....

    - Bizarre ?

    - Un mec en jogging....Je me suis dit que faire du sport par ce froid et le long de l'eau en plus, drôle d'idée ! Ce n'est pas cette maigre cagoule qui devait beaucoup le protéger....

    - Vous êtes sûr qu'il a pris le même chemin ! jeta Sam paniqué.

    - Certain !

    - Oh mon Dieu ! murmura Philip.

      Sam composa le numéro de son coéquipier.

    - Gardner, appelez des renforts et rejoignez-moi à l'entrée du vieux canal, on est dans un merdier pire que le merdier initial ! »

     

     

    A suivre....Michelle Huenaerts