Général - Page 2

  • Immersion totale partie 30 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 30 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    dyn002_original_590_199_pjpeg_56811_cf521489baed9849247cb7dd9d0582c4.jpg

     

    Thomas, mi-agacé, mi-culpabilisé, regarda Alan Gardner s'éloigner.

    Bien sûr il pouvait aisément se mettre à la place du jeune homme.

    Vu comme ça, il donnait réellement l'impression d'être un sale gosse irresponsable toujours prêt à se jeter dans les pires ennuis.

    La porte de l'ascenseur se referma.

    Thomas se cala contre le mur en soupirant.  Evidemment, ce n'est pas comme s'il avait pour habitude d'éviter les problèmes mais était-ce sa faute s'il les attirait comme un gâteau au chocolat lançant des mots d'amour à une personne au régime depuis des mois !

    - Vous descendez également au rez-de-chaussée ?

    Thomas sursauta.

    En face de lui se tenait, appuyé contre la cloison de la cabine, un homme qu'il n'avait pas remarqué en entrant.

    Il sentit alors un léger soulagement l'envahir en reconnaissant le personnage.

    - Monsieur Dickinson, désolé, vous m'avez fait peur.

    L'homme sourit.

    - Les artistes sont souvent perdus dans leurs rêves, Monsieur Robin.  J'imagine également que cette affaire à laquelle vous avez été mêlé a dû vous perturber !

    - J'imagine, répondit pensivement Thomas. Au fait, est-ce que vous savez, Monsieur Dickinson, si quelqu'un a eu des nouvelles de la jeune fille qui se trouvait dans l'entrepôt ? Elle doit être paumée dans cette ville et.....et je vous avoue que j'ai vraiment peur qu'elle ne soit tombée sur ce malade !

    - Une jeune fille ?

    - Olga...elle s'appelle Olga ! Mignonne avec des cheveux roses ça ne doit pas passer inaperçu et elle est habillée comme...

    - Comme c'est triste ! coupa l'autre l'air passablement ennuyé.

    - Triste ?

    - On nous a averti ce matin d'une agression dont aurait été victime une jeune fille qui ressemble à ce portrait.

    - Victime ?

    - Elle n'aurait pas survécu malheureusement.

    Thomas se sentit transpercé de part en part comme si son être venait de se transformer en glace.

    - Non....non, balbutia-t-il...ça ne peut pas être Olga...impossible..

    - Peut-être pas en effet mais il y aurait un moyen d'en être sûr....

    - Un moyen ? réussit à balbutier Thomas.

    - Monsieur Robin, je sais que je vous demande beaucoup mais pourriez-vous m'accompagner afin d'identifier cette jeune fille.

    - Je ..

    - Je sais que je vous en demande beaucoup....

    Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent.

    - Oui, répondit Thomas....oui, je le ferai.

    A suivre ...Michelle Huenaerts

     

  • Immersion totale partie 29 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 29 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    dyn002_original_590_199_pjpeg_56811_cf521489baed9849247cb7dd9d0582c4.jpg

     

     

    Thomas referma pensivement la porte du bureau de Sam.

    - Vous avez terminé ? demanda Alan Gardner qui semblait s'être matérialisé comme par enchantement devant lui.

    - Apparemment. Dites-moi, sergent, est-ce que vous m'attendiez ?

    - L'inspecteur Gallager m'a demandé de vous reconduire à votre voiture 

    - Vous ne trouvez pas qu'il exagère un petit peu ? La voiture est garée juste en face et encore parce que vous m'avez obligé à utiliser mon véhicule au lieu du métro  !

    - Venez ! dit le jeune sergent en prenant Thomas par le bras. 

    - Ecoutez,nous sommes chez les flics, ici ! les gentils, ironisa le jeune homme, il ne peut rien m'arriver chez les gentils, n'est-ce pas ?

    Alan Gardner soupira. Il n'était pas loin de partager l'avis de ce jeune homme. Dickinson, un meurtrier ! et pourquoi pas la reine d'Angleterre championne de patinage sur glace tant qu'on y était !

    Une intuition ? et pourquoi ?

    Parce qu'un mec avait cafouillé ? peut-être était-il juste débile après tout !

    - Allons-y, Thomas, les ordres sont les ordres !

    - Vous appréciez beaucoup Sam, n'est-ce pas ? jeta le jeune acteur.

    Alan Gardner le considéra pensivement, se demandant où il voulait en venir.

    - Et vous pensez donc que me côtoyer lui pourrit la vie !

    - À certains moments, je l'avoue....

    - Philip m'a dit que vous n'aviez pas aimé qu'il parte à ma recherche !

    Alan Gardner pointa un doigt sous le nez du jeune homme.

    - Il n'est plus votre garde du corps, Monsieur Robin, et ce , depuis longtemps !  Vous aviez quoi ?onze ans à l'époque, c'est loin ! L'inspecteur Gallager travaille au Yard maintenant et un jour , il s'attirera de gros ennuis à cause de vous ! Si vous avez besoin d'une nounou pour vous empêcher de dépasser les bornes, commandez-en une au Père Noël, c'est justement l'époque !

    - Belle réplique ! répondit Thomas en souriant, je n'aurais pas dit mieux ! Vous voyez que vous n'avez donc aucune raison de me raccompagner ! à moins que le rôle de nounou vous intéresse ? Il faudra troquer votre costume par quelque chose de plus adapté, un petit bonnet blanc vous irait très bien !

    Et sans attendre la réponse, il s'engagea résolument dans l'ascenseur.

    Alan Gardner hésita trente secondes, de toute façon peu importe qu'on trucide ce sale gosse, il avait déjà une folle envie lui-même de l'étrangler !

    Et puis, il était évident qu'il ne risquait rien !

    Aussi lui jeta-t-il en tournant les talons.

    - Vous avez raison, mon temps est trop précieux pour le perdre en votre compagnie ! 

    A suivre .....Michelle Huenaerts

     

  • Immersion totale partie 28 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    Immersion totale partie 28 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    DSC_01022

    Thomas se redressa péniblement.

    Et bien , mince ! bien la peine d'avoir manqué risquer sa peau et d'avoir espéré la cavalerie si c'était pour se retrouver de nouveau complètement seul !

    Sortir de cette pièce paraissait la meilleure solution....quoique ....tomber nez à nez avec un tueur ne semblait pas une perspective des plus réjouissantes.

    Oh Seigneur ! juste retrouver sa chambre dans Church Row à Hampstead , retrouver ses merveilleux petits problèmes de star , déguster sa pâte à tartiner au chocolat qu'il avait cru ne plus jamais revoir, le tout en casant ses précieuses petites fesses bien au chaud dans la cuisine.

    Et jamais, plus jamais, s'il avait la chance de sortir d'ici entier, il ne se retrouverait dans ce genre de situation ....plutôt se faire épiler les cheveux un à un !

    Un visage traversa son esprit : celui d'Amélia , sa petite amie en titre ! Oh quelle joie ça serait de parcourir les rues bondées de Londres en amoureux, agglutinés dans les magasins à la recherche « DU » cadeau de Noël . Oh ! Patienter devant les caisses d'enregistrement comme n'importe quel anglais à cette époque de l'année, anglais qui ne se retrouverait jamais, même dans ses pires cauchemars, dans un trou humide au fond d'un entrepôt !

    - Vous allez mieux, Thomas ?

     Le jeune garçon sursauta.

    - Apparemment ce n'est pas encore la grande forme, poursuivit Sam.

    - On se demande vraiment pourquoi ! bougonna Thomas.

    - Pourquoi il faut toujours que vous dépassiez les bornes ?

    - Ce n'est pas ma faute, j'ai été entraîné dans...

    Sam ébouriffa les cheveux de son ami.

    - Je m'étais promis de vous écarteler mais finalement je vais remettre ça à plus tard ! Et puis je compte vous laisser une chance de vous expliquer dans mon bureau !

    Thomas écarquilla les yeux.

    - Au Yard ? comme n'importe quel criminel de bas étage ?

    - Vous ne pouvez pas dire que vous ne le méritez pas !

    - Oh c'est trop cool ! poursuivit Thomas. J'en ai toujours rêvé !

    - Indécrottable ! soupira le jeune inspecteur.

    Des bruits de pas se firent entendre à cet instant et un homme en blouse blanche pénétra en trombe dans la pièce.

    - Où est le malade ?

    - Juste devant vous, répondit Sam.

    - Pas du tout, riposta Thomas, je vais très bien !

    - Je pense qu 'il a dû faire une crise de panique, continua Sam.

    Thomas lui décocha un regard noir.

    - Je vais lui faire une piqûre, dit le médecin en ouvrant sa trousse, après un léger calmant il devrait aller mieux après...

    - Comment ?

    - Très bonne idée !  

    - Je vais très bien !

    - Vous n'allez pas me dire que vous avez peur d'une petite aiguille, continua le docteur en souriant et en s'approchant doucement du jeune garçon.

    Thomas s'éloigna rapidement de l'homme et se dirigea à pas rapides vers la porte.

    - Super votre idée de piqûre mais restons-en à l'idée !

    Sam éclata de rire.

    - Dites-moi, Thomas, en dehors de vous et des deux frères Alvaro, y avait-il quelqu'un d'autre ici ?

    - Olga...oui elle est revenue ici ...il y a eu ce coup de feu et..

    Il considéra Sam avec effarement.

    - Est-ce que.....est-ce qu'il est arrivé quelque chose à quelqu'un ?

    - Franck Alvaro a reçu un coup de couteau, répondit le médecin...la lame n'est pas passée loin du poumon.

    - Oh non...

    - Son frère va bien.

    - Et Olga ?

    - Olga ? la fille qui était avec vous ?

    - Sam, vous voulez dire que personne n'a retrouvé Olga ?

    - Pas encore, Thomas...pas encore... »

    A suivre...Michelle Huenaerts.

  • Immersion totale partie 27 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 27 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    dyn002_original_590_199_pjpeg_56811_cf521489baed9849247cb7dd9d0582c4.jpg

     

    Sam Gallager dégaina son arme.

    Dickinson, un inspecteur du Yard, ça paraissait complètement fou !

    - Comment ai-je pu laisser Alvaro avec ce mec ! pesta Gardner.

    Sam ne répondit pas.

    La salle s'ouvrait à quelques mètres de lui. Il pointa l'arme et...et il vit le médecin, agenouillé près du blessé, qui le considérait avec effarement.

    - Un...un problème, bégaya celui-ci ?

    Le jeune inspecteur considéra le revolver toujours serré dans sa main droite.

    Alan Gadner posa une main sur son bras et ce simple contact lui fit reprendre immédiatement conscience de la réalité.

    Il rangea l'arme dans l'étui.

    - Excusez-moi, nous ne savions pas que vous étiez-là ! Comment va-t-il ?

    - Il a perdu connaissance mais il devrait s'en tirer. On vient juste d'arriver ,c'est une équipe de St Thomas qui aurait dû venir puisque ce sont eux qu'on a prévenu mais par rapport à Camden et aux berges ce n'est pas le plus proche, loin de là ! Heureusement qu'ils ont pensé à nous !

    - Vous venez d'où ?

    - St James ....

    - St James est à quatre rues d'ici et vous me dites que quelqu'un a demandé l'aide de St Thomas qui est à l'autre bout de la ville ?

    - St Thomas est près de Scotland Yard, ceci explique peut-être cela mais il y a une vie hors du quartier de Westminster, inspecteur !

    - C'était en effet stupide d'appeler St Thomas, je ferai ma petite enquête si vous le souhaitez.

    Sam releva la tête pour découvrir celui qui venait de parler. Il se tenait juste derrière le médecin et il suait indubitablement et ce, malgré le froid.

    - L'inspecteur Dickinson , murmura Gardner à son oreille.

    - On a retrouvé le frère de ce type, continua l'homme en s'épongeant le front, on est en train de l'interroger ,vous avez fait chou blanc apparemment ...

    - Il y a un jeune homme ici en bas , jeta Sam à l'égard du médecin si vous pouviez vérifier que tout va bien pour lui, on a dû le laisser précipitamment, se tournant vers Dickinson, il ajouta :

    - Chou blanc, oui...pour cette fois...

    - Il faut dire, ajouta l'autre en plaisantant, que vous avez confondu cet entrepôt avec une fête foraine ...bon tir ! J'espère que vous avez au moins gagné la peluche en lot de consolation.

    Sam s'avança lentement vers lui.

    - Fichez le camp ! ne vous inquiétez pas, je ferai un rapport sur vos agissements douteux dans cette affaire !

    - Douteux ? c'est vous qui ne savez pas ce que vous voulez, Gallager ! tout d'abord vous ordonnez qu'on fasse le tour de l'entrepôt pour ...

    - J'ai demandé qu'une patrouille fasse le tour pas....

    - Essayez d'être plus clair à l'avenir !

    Sam s'approcha encore de l'homme pour qu'il soit le seul à entendre la suite.

    - Où as-tu planqué le jogging, Dickinson ?

    L'autre sursauta.

    - Vous êtes malade, Gallager !

    - Peut-être mais ....peut-être pas ! Tu pensais avoir le temps, n'est-ce pas ? C'est loin St Thomas. De toute façon si c'est toi, je te coincerai, ce n'est qu'une question de temps !

    - C'est une accusation, Gallager ? pour masquer votre incompétence sans doute, il faudra le prouver alors ! 

    Sam croisa le regard de l'autre. Il y lut de la haine mais aussi de la peur à sa grande satisfaction. Il s'éloigna alors pour rejoindre son coéquipier.

    - Gardner, on ne le lâche plus à partir de maintenant. Je veux qu'une équipe fouille cet entrepôt, prévenez le labo ! Une autre équipe surveillera ce type jour et nuit.

    - Mais...mais, Monsieur, on ne pourra jamais avoir ...enfin l'inspecteur Taylor n'acceptera jamais. Un inspecteur du Yard ? sans aucune preuve mais qui accepterait de....

    Sam Gallager posa une main sur l'épaule de son coéquipier et sourit.

    - La bonne nouvelle, Alan, c'est que l'autre équipe, c'est vous ! 

    A suivre....Michelle Huenaerts.

     

     

  • Immersion totale partie 26 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 26 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

       

    dyn003_original_704_315_pjpeg_56811_d942dbe5ef6cb149fc20d3f8499f90ab.jpg

     

    Alan Gardner sursauta lorsqu'il entendit la détonation.

    - Oh merde ! 

    Son regard croisa celui de Frank Alvaro.

    - Pas facile, murmura celui-ci. T'hésites à me laisser crever pour voler au secours de ton cher supérieur ?

    Le jeune sergent entendit à ce moment-là des bruits de pas précipités. Il se retourna et à son grand soulagement aperçut l'inspecteur Dickinson.

    - Ce n'est pas trop tôt ! vous en avez mis du temps !

    - On devait d'abord faire le tour de cet entrepôt avant que cette ordure nous échappe !

    Alan Garder se sentit submerger par la colère !

    - Vous ne dirigez plus l'enquête ! cracha-t-il, l'inspecter Gallager a donné un ordre et...

    - Et nous voilà, l'inspecteur Gallager a encore beaucoup à apprendre !

    Gardner balaya des yeux la pièce.

    - Où sont les autres ?

    - Ils arrivent !

    - Mais c'est pas possible, vous étiez à cent mètres dehors ! Appuyez sur la blessure en attendant les secours ! Ce garçon risque sa peau et vous n'aviez aucun droit de modifier les ordres de l'inspecteur !

    - Non, murmura Frank Alvaro à vois basse, restez...

    - Tout ira bien ! répondit Alan pour le rassurer, l'inspecteur va s'occuper de vous.

    Dickinson s'agenouilla à contrecœur et s'exécuta.

    - N'ayez crainte, dit-il, l'ambulance arrive dans dix minutes.

    - Dix minutes ? mais...

    - Et en attendant, je ferai mon possible pour que ce respectable jeune homme ne perde plus de sang mais un conseil : restez à votre place, Gardner  même si votre réaction est commandée par la peur !

    - La peur ?

    - L'inspecteur Gallager est un être impétueux qui a l'habitude de ne respecter que très légèrement le règlement, la preuve, ce coup de feu inconsidéré dont il est probablement l'auteur. Alors pas de panique, il va bien et notre meurtrier aussi par la  même occasion ! 

    Bouger son corps, Alan devait s'en aller  avant de frapper l'homme.

    Il se redressa et partit en courant vers le couloir.

    Les injures se bousculaient dans sa tête à l'encontre de Dickinson.

    - Monsieur ? 

    - Par ici Alan, j'ai retrouvé Thomas .

    Alan Gardner descendit les marches de pierre.

    - J'ai dû faire sauter le verrou, poursuivit Sam, il ne répondait pas ...

    Le jeune sergent pénétra dans la pièce sombre.

    Il aperçut alors son supérieur assis à côté d'un jeune homme qui paraissait ne pas être au mieux de sa forme.

    -  Thomas, vous allez bien ?

    Le jeune garçon releva la tête, il essaya de parler mais les seuls mots qu'il put prononcer furent : Nick..terrible...

    - Le médecin n'est pas encore là, Monsieur.....je....je ne sais pas ce qui s'est passé. Il a modifié vos ordres , cet enfoiré ! D'ailleurs pour tout renfort, il est seul en ce moment avec Frank Alvaro , je ne sais pas où il a envoyé les autres !

    Sam se leva.

    - Comment ?

    - Monsieur, je ne pouvais rien faire, ce mec est un sacré tordu et de plus, il ne pense pas beaucoup de bien de vous alors que franchement, jusque-là, cette enquête  il l'avait vachement bâclée !

    - Il l'avait bâclée ? murmura Sam. Vous parlez de Dickinson ?

    - Dickinson, oui, il...

     - Où est-il ?

    - Avec Franck Alvaro, je lui ai demandé de rester avec lui, Alvaro n'était pas ravis d'ailleurs...

    - Et il est arrivé seul ? 

    Alan devint blême.

    - Oh non, Monsieur, vous ne pensez pas que ...

     

    A suivre....Michelle Huenaerts

  • Immersion totale partie 25: une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 25: une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    post du 20 janvier

    L'éclairage artificiel inonda le bâtiment.

    - Accrochez-vous, dit Sam à l'adresse du jeune homme étendu à ses pieds, les secours arrivent.

    Son poing était appuyé de toutes ses forces contre la blessure pour tenter de compresser la plaie.

    Il se sentait impuissant dans l'attente des renforts, incapable de laisser Frank Alvaro et pourtant juste désireux de retrouver son ami..

    - Un flic qui essaye de me sauver, c'est nouveau, ça !

    - Dès que mon coéquipier sera de retour, ce qui signifie je suppose dans les trente secondes plus ou moins, il faudra que je sache avec certitude où est Thomas !

    - Il...il a emmené Nicky avec lui...il le cherchait....

    - Qui ?

    - Votre Thomas...il....il le voulait...sa plus belle pièce...perverti...s'il a trouvé Thomas Robin, il aura aussi tué Nicky ...

    - Perverti ? ça veut dire quoi ?

    - Je n'en sais rien.

    - Et la fille, vous savez où elle est?

    - Partie depuis longtemps...

    - Monsieur, jeta Alan Gardner en revenant en courant, l'ambulance arrive !

    - Venez ici et comprimez la plaie, Alan, je vais chercher Thomas et Nick Alvaro.

    - En...en bas, jeta Franck Alvaro....au bout du couloir...une porte en métal...

    - Monsieur...non ...je ...

    - Philip est en sécurité ?

    -Oui et...et les renforts seront là bientôt alors je...

    - On n'a pas le temps de tergiverser, Alan ! En ce moment précis, nous sommes deux ici....vous me rejoindrez lorsque les secours seront là. En attendant, il faut quelqu'un pour maintenir ce jeune homme en vie et quelqu'un pour sauver Thomas.

    Sam tira sur le bras d'Alan pour l'obliger à s'agenouiller près de lui.

    - Donnez-moi votre main, vous allez appuyer ici de toute vos forces et surtout....

    - Oh mon Dieu, Monsieur, je pense que je vais me sentir mal !

    - Surtout,  vous ne retirez pas votre main avant que le médecin soit là....

    - Monsieur, je vous assure que...

    - Alan ! pensez à autre chose mais prenez le relais !

    Sam plaqua la main du jeune homme sur la plaie ouverte retirant la sienne maculée de sang.

    - Oh mon  Dieu ! bredouilla encore le jeune sergent.

    Sam se redressa alors rapidement pour s'élancer dans la direction indiquée par Franck Alvaro.

    - Monsieur ! jeta Alan, ce fou est peut-être encore ici ...alors...alors faites gaffe !

    Sam leva rapidement la main, signe qu'il comprenait parfaitement la situation et, sans se retourner, il s'avança dans le couloir menant à l'escalier.

    Quelques marches guère plus de dix et il se retrouva dans un boyau humide éclairé par une simple ampoule vacillante.

    Il visualisa rapidement la porte en fer fermée par une chaîne et un lourd cadenas.

    Le tout semblait intact ce qui le rassura quelque peu .

    L'homme n'avait apparemment pas pu entrer.

    Sam hésita.

    Le bon sens lui ordonnait d'attendre, la zone était éclairée mais pas le reste du bâtiment.  Même s'il y avait peu de chance, le meurtrier se trouvait peut-être encore ici comme l'avait souligné Gardner alors le devoir lui commandait de partir d'abord à sa recherche et de ne pas tirer pour ne pas l'alerter...

    - Thomas ? tenta-t-il.

    Il donna plusieurs petits coups contre le métal.

    - Thomas ? vous êtes là.

    Aucune réponse.

    Sam n'hésita plus, tant pis pour les reproches de Sir James Taylor et quant au reste quant à cette fouine qu'il avait été si proche d'appréhender, elle allait donc lui filer entre les doigts !

    Il ne pouvait que se promettre une chose face à l'acte qu'il allait commettre : quitte à ne plus en dormir, il ne laisserait plus à ce mec une seule seconde de répit.

    Il leva l'arme et tira dans le cadenas.

    Le son se répercuta comme à l'infini.

    - Tu as gagné murmura Sam.....mais juste pour cette fois.

    A suivre......Michelle Huenaerts

     

  • Immersion totale partie 24: une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 24: une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    dyn002_original_450_618_pjpeg_56811_f3db283d23bfa4e8feb1fa11963c3ab3.jpg

    Sam se glissa à l'intérieur du bâtiment.

    Il balada l'écran lumineux de son portable sur le sol et les murs pour tenter de se repérer dans l'espace, petite lumière bien dérisoire vu la taille de la pièce.

    - Faites attention Alan, lorsque vous pénétrerez ici vous rencontrerez une fosse de taille confortable. Cet entrepôt devait servir à l'entretien de voitures,tentez de trouver une torche ou nous allons finir par nous briser les os !

    - Monsieur, le mieux serait que vous m'attendiez, ok ?

    - Le mieux ? répéta Sam en avançant avec précaution, je note votre emploi du conditionnel.

    - Parce que je sais que vous n'en ferez qu'à votre tête, Superman, sortez du corps de l'inspecteur Gallager ! 

    - Je crois que je vais laisser superman, j'ai davantage besoin que vous rappliquiez sans trop tarder avec cette torche.  J'aperçois une faible lueur au bout du couloir ! Cet entrepôt donne apparemment accès à d'autres salles. Demandez à une patrouille qu'elle fasse le tour, ils pourront peut-être entrer par l'arrière du bâtiment mais qu'ils y aillent en douceur.

    -  Je m'occupe de ça....ah au fait, Monsieur...

    - Oui ?

    - Deux minutes de patience, j'ai la torche !

    Sam sourit, heureux une fois de plus d'avoir le jeune homme pour coéquipier .

    Au même instant, il perçut un léger bruit, sorte de râle qui venait justement de cette pièce...là, tout au bout...

    Distrait par le bruit, il heurta une petite canette de fer abandonnée dans le passage.

    Et...

    - Si t'es revenu pour m'achever lança une faible voix, te gène pas mais laisse Niky...

    Sam fut un instant désarçonné, Niky ? l'un des frères Alvaro ? Son esprit hésitait entre diverses possibilités toutes aussi terrifiantes.

    - Police ! cria-t-il, si vous avez une arme jetez-là dans le couloir maintenant, je vais venir tout doucement et ensuite je chercherai votre frère, ok ?

    Un éclat de rire mêlé d'une quinte de toux lui répondit.

    - Les flics, être heureux de voir les flics , je ne l'aurais jamais cru !

    - Que se passe-t-il, Monsieur ? entendit-il à ce moment juste derrière lui.

    Sam se retourna et saisit la torche qu'Alan lui tendait .Il le repoussa alors doucement en arrière.

    - J'ai jeté l'arme ! jeta la voix , de toute façon j'avais plus de balle, j'ai même loupé ce salopard mais lui ne nous a pas loupé, ça non !

    Sam sentit la sueur couler le long de son cou.

    - Mon Dieu, Monsieur, si c'est un piège ?

    - Et Thomas ?

    - Je vais avec vous, Monsieur et pas de discussion !

    Le jeune inspecteur croisa le regard d'Alan sous l'éclair de la torche et comprit toute sa détermination.

    - Merci, dit-il simplement. Nous allons avancer dans le couloir, ajouta-t-il à l'adresse de l'homme. Restez calme !

    Il ramassa la canette sur laquelle il avait buté et la lança devant lui.

    - Vous êtes moins suicidaire que je le pensais finalement, murmura Gardner, et tant mieux puisque je suis avec vous !

    - Pas de coup de feu en réponse! Alan,je crois que le devoir nous appelle !

    Les deux hommes se glissèrent l'arme au poing dans le couloir.

    Sam s'approcha de la porte entrebâillée par où filtrait un rayon de lumière. Il donna alors un coup de pied pour la pousser se rejetant immédiatement en arrière contre le mur.

    - Tu peux entrer, poulet ! Si t'es vraiment un poulet d'ailleurs mais de toute façon...

     Sam Gallager respira profondément.

    Allons-y !

    L'homme gisait par terre couvert de sang.

    - Oh c'est pas vrai ! Dites au secours qu'ils se dépêchent, Alan, et trouvez les interrupteurs pour allumer ce maudit bâtiment ! il n'y a pas de temps à perdre, je crois que notre tueur est passé par ici !

    - Nik...Niky ....

    Sam écarta la chemise souillée pour se faire une idée de la gravité des blessures.

    - Est-ce que Thomas Robin est ici ? demanda-t-il sentant l'inquiétude lui serrer le cœur.

    - Oui...

    - Où ?

    L'homme ouvrit difficilement les yeux et murmura :

    - Si ce fou l'a trouvé, il doit être mort. 

    A suivre : Michelle Huenaerts.