Immersion totale partie 35 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

Immersion totale partie 35 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

140.JPG

Le ciel était d'un bleu presque turquoise , quelques nuages blancs le zébraient par-ci par-là mais ils ne menaçaient la capitale d'aucune pluie.

La température était agréable et les arbres des parcs s'étaient ornés de fleurs.
Thomas donna un petit coup de pied dans une motte de terre tout en fixant la ville qui s'étendait au bas de la colline de Pen Hill où il s'était aventuré seul cet après-midi .

Oh ! en principe, il aurait dû être en studio pour le tournage d'  Immersion Totale , un film où il interprétait un petit voyou de la pire espèce. Il était particulièrement satisfait d'avoir pu finalement décroché ce rôle ! Quand on est têtu !

Mais, surprise, grâce à cette grève surprise des techniciens, il s'était retrouvé avec cette première journée libre depuis des semaines.

Il  avait donc erré dans la ville,prenant le métro jusqu'à Camden pour rejoindre ensuite à pied Camden Lock et les berges et puis longer le vieux canal et le zoo pour se retrouver finalement là, sur cette butte qui dominait la ville à se demander une fois de plus où cette fille pouvait bien se trouver aujourd'hui.

Les recherches de Sam, quatre mois plus tôt, n'avaient rien donné même si Thomas avait eu l'impression que son ami ne lui disait pas tout. Subitement, il s'était en effet borné à lui répéter qu'il n'y avait pas lieu  de s'inquiéter , que le tueur était sous les verrous,de ne plus penser à cette histoire. D'autant plus que Nick Alvaro n'avait lui non plus rien découvert.

Et oui ! étonnamment, depuis la sortie de son frère de l'hosto, si les Alvaro n'étaient pas devenus les plus honnêtes citoyens de la ville, ils avaient au moins pu trouver, avec l'aide de Sam, un petit boulot à Borough Market pour décharger des cageots de fruits.

Donc...

Evaporée , cette fille s'était tout bonnement évaporée.

Et cela lui posait un autre dommage colatéral....

Il avait également en effet beaucoup de mal à éviter les yeux furieux de sa petite amie, Amelia, lorsqu'ils se baladaient en ville et que son regard s'accrochait à une masse de cheveux roses qu'il rencontrait au hasard d'une rue . Thomas se forçait donc à présent à fixer les pavés pour éviter toute tentation de voir du rose lorsqu'il sortait avec elle!  Ce qui lui avait malgré tout valut la petite remarque cinglante : "Si je t'ennuie à ce point, dis-le !"

A suivre...Michelle Huenaerts

Les commentaires sont fermés.