Immersion totale partie 23: une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

 

Immersion totale partie 23: une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

 dyn002_original_590_199_pjpeg_56811_cf521489baed9849247cb7dd9d0582c4.jpg

 

 

Des lampadaires brisés, des morceaux de briques éparpillés....et cette odeur épouvantable provenant d'amoncellement d'ordures. Sam essaya de se concentrer uniquement sur sa mission : trouver une entrée !

Il s'autorisa à s'interroger un instant sur le sens de l'existence et sur ce qui avait pu amener deux frères à squatter un lieu aussi sordide.

Un léger bruit retentit sur sa gauche.

Sam leva l'arme instinctivement pour découvrir deux rats en train de se frayer un passage entre deux sacs poubelles éventrés.

Il soupira et abaissa le canon.

Plus que quelques mètres et il aurait atteint l'entrée de l'entrepôt.

Il essaya de distinguer le signe d'une présence à l'intérieur du bâtiment, une lumière par exemple, mais l'endroit donnait l'impression d'être désert, totalement désert...

Il se plaqua contre le mur.

Cette boule qui venait de se former dans sa gorge, sa respiration qui s'accélérait, il connaissait ces symptômes, il avait appris à les respecter car ils lui mentaient rarement. Cet entrepôt lui filait tout bonnement la chair de poule. Il pressa le pas persuadé que chaque minute comptait.

Ce qu'il perçut tout d'abord fut une lourde chaîne abandonnée sur le sol.
En toute logique, elle devait en principe empêcher quiconque d'entrer dans le domaine des frères Alvaro et logiquement le fait qu'elle ait été ôtée prouvait qu'on était bel et bien entré. Probablement Nick Leroux accompagné de Thomas et la fille...

 Le jeune inspecteur poussa la porte de fer priant presque de trouver une résistance preuve qu'on avait bloqué la porte de l'intérieur pour empêcher quelqu'un d'autre d'entrer.

Mais, le battant s'ouvrit émettant au grand dam de Sam un grincement des plus lugubres.

- Et merde ! murmura-t-il, te voilà repéré ! Allo, Gardner ? poursuivit -il en collant le portable à sa bouche , je vais entrer ...

- Monsieur, les renforts sont là, est-ce qu'ils doivent intervenir ? Je pense que...

- J'ai un très mauvais pressentiment, Alan. Il faut qu'ils encerclent le bâtiment.

Et ça m'ennuie de vous dire ça, Gardner, mais je pense que je vais avoir besoin de vous...

A suivre ...Michelle Huenaerts

 

Les commentaires sont fermés.