• Immersion totale partie 18 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    Immersion totale partie 18 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    post fin nov

     

    - Tu ne veux pas que je la laisse partir ? demanda Nick Leroux. Ce gars peut nous filer un paquet de fric, Frankie, alors inutile de garder Olga.

    - Tu sais à quoi il me servira ce paquet de fric si je crève ici ?

    - Je...

    - Laisse-moi faire les présentations, Thomas Robin, voici mon crétin de frère Nick Alvaro et celui qui a un semblant de cervelle c'est moi Frankie mais uniquement pour les amis mais comme je pense que nous allons très bien nous entendre ...

    - Votre frère ?

    - Il n'a jamais eu que trois grains de poivre dans le crâne, le pauvre , ce n'est pas de sa faute ! te ramener ici est peut-être sa pire idiotie de l'année mais autant l'exploiter, non ? Alors, elle se taille cette nana ? ajouta-t-il en lançant le passeport dans la direction de la fille aux cheveux roses.

    Olga ne bougea pas.

    - Ramasse-le et tire-toi, tu as trente secondes avant que je ne change d'avis et que je m'énerve pour de bon ! Monsieur Robin en bon gentleman accepte de sacrifier sa petite personne pour ton bien-être.

    Thomas avala péniblement sa salive.

    - Euh...pour être franc, je ne sais pas exactement ce qu'est cette idée mais je vous conseille de l'oublier parce que s'il est question de sacrifice je ne pense pas que nous allons pouvoir nous entendre !

    Frankie se redressa péniblement pour sortir de dessous un coussin miteux qui lui soutenait le dos une arme de petit calibre.

    - Oh misère ! gémit Thomas. Voilà ça recommence !

    L'homme considérait fixement le revolver sans toutefois menacer qui que ce soit.

    - Oui,dit-il en le caressant doucement, c'était le bon temps avant qu'il arrive et....avant qu'on finisse par se terrer en  crevant de peur !

    - Oh mon Dieu, un malade en plus ! bredouilla Thomas. Tire-toi, dit-il à l'adresse d'Olga.

    - Mais moi pas vouloir te laisser....toi gentil, toi.....

    - Je ne suis pas gentil ! répondit Thomas en ramassant le passeport pour le placer rapidement dans la main de la fille, je suis juste très con !  Alors tu te tires avant que l'idée ne me vienne de te filer une paire de claques ! 

    - Mais...

    - T'es vraiment la fille la plus moche que j'ai jamais vue. Et cinglée en plus ! Rentre chez toi tu rendras service à tout le monde ! 

    Olga fusilla le jeune garçon du regard

    Elle cracha par terre dans sa direction puis elle se dirigea rapidement vers la sortie. 

    Thomas eut l'impression d'avoir reçu une gifle en pleine figure. Décidément jouer les héros pouvait être un rôle vachement ingrat surtout si on risquait d'y laisser sa peau !

    Un léger gloussement retentit à quelques mètres de lui. Frankie éclata alors ouvertement de rire avant que ce rire ne s'achève en quinte de toux.

    Ensuite...

    - Tu es pire qu'un gentleman, jeta-il enfin mais je ne l'aurais pas tuée, t'inquiète le crime c'est pas mon truc ! Ce flingue je l'ai parce que s'il me retrouve dans mon état,  je suis bon pour le grand saut !

    - « Il » ?

    - Cherche pas, Robin, alors comme ça ton père est médecin et toi, star de cinéma et je suppose, plein aux as ! Il serait prêt à quoi, ton paternel, Robin, pour te revoir, il y a moyen de le joindre ?

    Thomas paniqua. 

    - Euh...Ecoutez, depuis son divorce mon père passe davantage de temps à essayer de se recaser avec tout ce qui a la moitié de son âge qu'à pratiquer la médecine quant à moi je crains qu'il ne se rappelle  même plus que j'existe alors...

    - J'ai son portable ! se réjouit Nick Leroux en s'avançant vers le canapé et en lançant au passage un regard désolé dans la direction de Thomas. Je ne voulais pas, dit-il  mais merci pour elle, ajouta-t-il dans un souffle presque inaudible.

    - Oh mais c'est parfait, ça ! dis-moi, Robin, tu l'as casé sous quel nom dans ton répertoire ce chère père : Daddy ? Papounet ?

    Thomas réfléchit à toute vitesse et la solution lui apparut, évidente. Plongeant son regard dans celui de Frankie ,il  jeta avec conviction :

    - Il est sous le nom de Sam...simplement Sam, je ne l'appelle pas papounet !

    A suivre...Michelle Huenaerts

     

  • Immersion totale partie 17 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 17 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    post du 18 novembre

    Sam, Philip sur les talons, avait déjà traversé deux allées du marché posant et reposant les mêmes questions :

    Quelqu'un avait-il vu un jeune homme roux accompagné d'une fille aux cheveux roses et d'un garçon dont l'allure devait contraster complètement avec ceux qu'il accompagnait.

    Au gré de ses recherches, il avait tenté également, à la grande exaspération de Philip, de savoir si quelqu'un avait remarqué un homme bizarre portant un jogging et une cagoule.

    - Ils n'ont pas dû passer par ici, dit Philip.

    Sam comprit immédiatement que le jeune homme n'incluait nullement dans ce « ils » l'homme au jogging et se sentit irrité sans savoir réellement contre qui !

    Choix numéro 1 : Thomas qui avait dépassé les bornes une fois de plus

    Choix numéro 2 : Philip qui semblait trouver ça normal !

    Choix numéro 3 : lui qui comme un con reprenait la routine qui consistait à courir après ce dit Thomas !

    - Vous paraissez contrarié, Sam?

    - Oh ! seulement contrarié ? je suis rassuré, je constate avec bonheur que je n'ai pas tout à fait perdu notre légendaire flegme britannique !

    - Je suis persuadé que Thomas...

    - Avait une bonne raison ? n'essayez même pas de lui trouver l'atome d'un atome d'excuse !

    - Ça existe l'atome d'un atome ? jeta négligemment le jeune homme.

    Sam, le foudroya du regard.

    - Euh pardon, l'atome d'un atome donc... 

    Sam soupira.

    -  Sortons, nous allons inspecter les berges ! Si personne ne les a remarqués ici, c'est le seul endroit où ils ont pu aller !

    Ils franchirent le portail menant hors du marché couvert et bifurquèrent à droite.

    Le jeune inspecteur remarqua immédiatement un homme d'âge mûr qui était en train d'amarrer une petite embarcation le long des quais. Il se dirigea rapidement vers lui et posa ensuite sans grande conviction les mêmes questions.....

    - Oh mais bien sûr que je les ai vus !

    - Vous êtes sûr ?

    - Je connais bien la petite Olga....une brave fille mais pas très fufu si vous voyez ce que je veux dire, elle traîne dans le quartier depuis presque un mois  si vous voulez tout savoir m'est avis qu'elle n'aurait pas dû côtoyer ce Nick Leroux !

    - C'est le nom du type ?

    - Non, il s'appelle Nick Alvaro. Je crois que leur mère était irlandaise, leur père italien  mais bref je n'en suis pas certain.

    - «  Leur » ?

    - Son frère a travaillé pour moi ! Un genre différent, intelligent mais qui a dû tomber dans la coke depuis le berceau ! m'étonne qu'il soit encore vivant ! Notez c'est une vraie teigne alors...j'ai dû le virer !

    - Le garçon qui était avec eux...il...il allait bien ?

    - Il avait l'air ...mais c'est vrai que je me suis demandé ce qu'un mec de ce genre fichait avec eux .

    - Vous avez vu où ils se dirigeaient.

    L'homme tendit le bras pour indiquer l'ancien canal qui serpentait le long des berges.

    - Tout le monde avait l'air de vouloir se promener par là aujourd'hui et pourtant, par ce temps...

    - Tout le monde ?

    - Oui un peu après il y a aussi eu ce mec bizarre....

    - Bizarre ?

    - Un mec en jogging....Je me suis dit que faire du sport par ce froid et le long de l'eau en plus, drôle d'idée ! Ce n'est pas cette maigre cagoule qui devait beaucoup le protéger....

    - Vous êtes sûr qu'il a pris le même chemin ! jeta Sam paniqué.

    - Certain !

    - Oh mon Dieu ! murmura Philip.

      Sam composa le numéro de son coéquipier.

    - Gardner, appelez des renforts et rejoignez-moi à l'entrée du vieux canal, on est dans un merdier pire que le merdier initial ! »

     

     

    A suivre....Michelle Huenaerts

     

  • Immersion totale partie 16 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

     

    Immersion totale partie 16 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    DSC_02611

     

     - Quelle saleté ! pesta Nick Leroux qui s'acharnait depuis 5 minutes sur un cadenas rouillé. Je ne comprends vraiment pas pourquoi il prend autant de précautions. On se demande vraiment qui aurait envie de se perdre dans cet endroit !

    - Peut-être les flics ? risqua Thomas.

    - Crois-moi, il  vaudrait peut-être mieux pour toi que tu évites que ça arrive, on aime pas trop les flics dans le coin.

    - On se demande vraiment pourquoi, murmura Thomas.

    - Fais pas le malin ! Et t'inquiète, le boss est réglo, tu fais ta part du marché et tu rentreras chez toi sans une égratignure et la petite, tu pourras peut-être la remettre dans un vol dès demain qui sait ? Ah, voilà, ajouta-t-il en retirant la chaîne .

    - Comment il sort ? tenta le jeune acteur.

    - Quoi ?

    - Ton boss ? cette porte est fermée par cette chaîne et ce cadenas, ils sont à l'extérieur alors, par simple curiosité, je me demandais comment il était possible de sortir de cet endroit ?

    - T'es trop curieux, Robin !

    Il poussa le lourd battant de métal puis il prit Thomas par le bras pour le pousser à l'intérieur.

    - Fais gaffe il y a une ancienne fosse, attends que j'ai allumé la torche pour avancer !

    - Dis donc, tu tiens à ma santé.

    - Moins qu'à ton fric !

    Le jeune acteur pénétra dans l'entrepôt obscur en ressentant une très désagréable impression.

    Nick Leroux referma le battant et tira un large verrou se trouvant lui à l'intérieur. Il dépassa alors Thomas pour lui éclairer le chemin.

    Le jeune acteur sentit une main se glisser dans la sienne, celle d'Olga . Il savait qu'elle agissait ainsi juste pour se rassurer (allez savoir pourquoi elle devait le prendre pour un héros alors que lui se voyait juste comme un mec doté de peu de jugeote !) mais bref, il préférait que Nick Leroux ne remarque pas ce manège !

    À quelques mètres d'eux, il pouvait à présent distinguer une lumière vive provenant d'une pièce située au bout de l'entrepôt. Une forte odeur de cigarette s'échappait de là ainsi qu'une légère sensation de chaleur.

    - Frankie ? tu es là ?

    Une toux sèche répondit à la question.

    - Tu ne penses pas que tu ferais mieux d'aller à l'hosto au lieu de....

    - La ferme , Nick ! Il n'y a pas d'hosto pour les mecs comme nous , tu veux finir en taule c'est ça !

    - J'ai la solution, Frankie !

    Nick Leroux pénétra dans la pièce.

    - Ça va aller , jeta rapidement le jeune acteur à l'adresse d'Olga.
    Il lui lâcha la main et suivit l'autre à l'intérieur de l'antre enfumé.

    Sur un lit miteux était étendu un homme d'une trentaine d'années dont les cheveux étaient aussi flamboyants que ceux de Nick Leroux , ses vêtement étaient crasseux et il paraissait avoir énormément de fièvre.

    - Je te ramène une célébrité, Frankie, Thomas Robin.....c'est un acteur très connu et bourré de fric...

    Le malade se redressa péniblement.

    - Sans rire ?

    - Vous devriez vous faire soigner, dit Thomas à vue de nez vous êtes à deux doigts de la pneumonie !

    L'autre éclata d'un rire caverneux.

    - Je pensais que t'étais acteur pas médecin !

    - Mon...mon père est médecin , répondit Thomas et...

    - Vraiment ?

    - Il dit qu'il veut racheter le passeport d'Olga, tu devrais le lui rendre Frankie , c'est pas elle qui te rapportera autant de fric que ce mec, c'est une star, je t'assure , il est dans le journal, je l'ai vu !

    L'autre éclata de nouveau de rire.

    - Si c'est bien Thomas Robin sûr que c'est une star ! T'as pas de culture, Nick, c'est ça ton problème, tu savais qu'un mec avait même failli le trucider dernièrement ....un fan détraqué paraît-il ....alors, t'as vu la mort de près, Thomas Robin ? ( voir le châtiment des mac Law )

    Thomas soupira profondément pour se donner du courage.

    - Plusieurs fois en effet ! Rendez le passeport d'Olga, je vous payerai.  

    L'autre ouvrit une boîte métallique se trouvant à portée de sa main . Il en sortit un document que le jeune acteur identifia immédiatement.

    - Sûr que je vais lui rendre, marre de cette nana ! mais une star ici chez moi dont le père en plus est médecin, nous ne sommes pas près de nous quitter, Thomas Robin ! 

    A suivre....Michelle Huenaerts

  • Immersion totale partie 15 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    Immersion totale partie 15 : une petite nouvelle issue de l'univers de Thomas Robin

    immersion

    Philip fixa son portable incrédule

    - Pas de réponse? demanda Sam

    - Ce n'est pas normal, j'ai été dévié sur sa messagerie !

    Le jeune inspecteur soupira.

    - Téléphonez à son père au cas où...mais  ne lui dites rien, inventez une excuse. Alan, Hartley va  nous rejoindre ,vous ratisserez les rues avoisinantes quant à Peter et moi ...

    - Et moi ! ajouta Philip.

    - Evidemment, murmura Sam, je n'avais pas l'intention de vous laisser ici, nous inspecterons les proches alentours et les berges...

    - Seigneur! murmura Peter Lewis, c'est reparti, mais quelle mouche l'a donc piqué !

    - Elle l'a piqué il y a longtemps, jeta Alan Gardner  et je ne crois pas, Monsieur, que le travail du Yard consiste à.....

    Sam gratifia son coéquipier d'un regard noir.

    - L'inspecteur en chef va....tenta encore le jeune sergent.

    - Il y a un meurtrier en liberté qui sévit ici, Alan, dans ce quartier où nous nous trouvons et nous avons un ami  dont le portable ne répond plus, qui a quitté cet endroit avec au moins un individu dangereux et ....je pense qu'au contraire ce travail est tout à fait dans les compétences du Yard !

    - Ok ...ok

    - Il n'est pas chez son père, jeta à ce moment Philip avec inquiétude.

    Alan Gardner leva les yeux au ciel.

    Bon, je vais rejoindre Hartley. Avec la description que vous nous avez faites, Philip, je ne pense pas que ceux qui accompagnent Thomas passent inaperçus! Mais au moins ce Nick Leroux ne porte ni cagoule, ni jogging, c'est déjà ça !

    Philip fixa le jeune sergent les yeux complètement exorbités.

    - Un problème, Philip? demanda Alan Gardner.

    - Euh, non...bien sûr que non...nous devrions y aller ?

    Sam ne dit rien, il était presque certain que quelque chose d'important venait de se produire là ,sous ses yeux, dans ce simple échange verbal, mais son intuition lui soufflait que rien ne sortirait de la bouche de Philip avant qu'Alan Gardner n'ait quitté les lieux.

    Il prit le jeune homme par le bras.

    - Vous venez avec nous ? Peter, demanda-t-il se rendant compte qu'il n'avait finalement pas demandé au géant s'il comptait réellement les accompagner.

    - Evidemment que je vous accompagne! ça m'étonne que vous ayez encore tous vos cheveux avec ce gamin!

    Sam nota que Philip jetait plusieurs regards inquiets aux alentours tout en essayant d'autre part de le coller le plus possible.

    Alan Gardner étant arrivé en bas des marches et leur ayant jeté un rapide signe de main avant de franchir la porte de sortie, il stoppa net au milieu de l'escalier et se tourna vers le jeune homme.

    - Accouchez et vite !

    - Quoi?....je.....Sam nous devons retrouver Thomas, il n'y a pas de temps à perdre, je....

    - Nous sommes tous en chemin pour aller chercher Thomas, Philip mais comment pouvez-vous me cacher quelque chose alors que personne ne sait exactement pourquoi il a quitté ce salon de thé ! Bon sang , il y a un tueur dans le coin qui vous dit qu'il n'a rien avoir avec ce Nick Leroux?

    Philip blêmit.

    - Je...j'avais peur qu'il vous dise que c'était prioritaire, qu'il ne fallait pas aller chercher Thomas, vous comprenez?

    Sam acquiesça.

    Philip baissa les yeux.

    - Je l'ai vu Sam....enfin il y avait un mec bizarre portant un jogging et une cagoule, ici dans ce marché. il a retenu mon bras. Il disait des choses si étranges à propos d'un jugement qui était proche....

    - Vous le voyez ici ?

    - Sam, nous devons....

    - Vous le voyez !

    Philip se hissa sur la pointe des pieds pour scruter la foule.

    - Non, je vous promets, je ne le vois pas....

    Sam sentit sa conscience se fractionner en deux morceaux distincts. Une partie lui disait de courir à la recherche de Thomas et l'autre lui affirmait que le pire arriverait s'il ne fouillait pas Camden Lock pour retrouver l'homme.

    Une main massive se posa sur son épaule.

    - Occupez-vous des petits, Sam ! je retournerai ce marché de fond en comble pour vous...malgré ma taille et mes tatouages j'y suis moins voyant qu'un flic.»

    A suivre Michelle Huenaerts