• La trilogie

    Thomas Robin dans

    Le Châtiment des Mac Law

    L'Ecorce d'Or

    Le Maître des Loups

     

    Il est un jeune acteur célèbre mais s'il avait été bien davantage...

    400 ans plus tôt

    la trilogie.jpg

    Certains font plus que rêver

    Ils vivent ces rêves

    Osez la magie avec Thomas Robin

     

    dyn003_original_401_591_pjpeg_56811_05ec9b43993be00051274e4406fea1db

     

     

    dyn004_original_432_108_gif_56811_9094d858e2b45f996d59d9087bdad480 

     

    DSC_003131.jpg

     

    Le noir, tout était noir à présent…un lac, les profondeurs d’un lac et une racine à l’écorce dorée qui s’enroulait autour de sa jambe pour le mener vers le fond.

     « Tu périras, sorcier, murmurait une voix. Maudit traître, tu périras ! »

     Thomas tressaillit légèrement de surprise : ce souvenir ne le concernait pas, pourquoi venait-il hanter ses rêves?

     « Jetez son corps dans ce lac et qu’il nous montre sa magie ! Montre-nous ta magie, faiseur d’or, ou meurs !........ »

     Non…..non !
     

    «  Mais comment peux-tu être aussi obstiné! cria une autre voix dans sa tête, tu devrais être mort, Thomas, depuis longtemps… depuis des siècles….. »

     

    Michelle Huenaerts-L'Ecorce d'Or- T and co Editions

     

     

  • La Porte d'Aval : partie 123

     

    La Porte d'Aval 

     découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 123 début

    Ici       

     photo bbbbbb

    Un médecin, légèrement bedonnant, ressortit de la chambre, un large sourire aux lèvres.

    -Il est sorti du coma……Il va vivre, le petit bonhomme….ah ! c’est un sacré numéro !

    Sam ressentit, à ce moment, une telle joie qu’il pensa un moment que son cœur ne pourrait pas le supporter.

    -Ah ! ajouta le médecin….il y a quelqu’un parmi vous qui s’appelle Sam ?

    -Oui…

     -Ah ! parce que le petit a murmuré quelque chose en se réveillant …..c’était : « dites à Sam que finalement, c’est très utile un téléphone portable » . Je crois qu’il a envie que vous lui fassiez un cadeau ……mais après tout, il l’a bien mérité, ajouta- t-il en tapotant légèrement l’épaule de Sam.

    Le jeune homme resta un moment désorienté, puis il murmura :

    - Quel que soit l’endroit où on se trouve… 

    -Qu’est-ce que vous dites ? questionna Vincent.

    - Rien….rien, une idée stupide qui m’a traversé !….je …..je crois que je vais lui acheter un nouveau téléphone…

    -Oui, approuva Vincent…ça vous évitera de recevoir des messages de l’ancien. C’est un peu déstabilisant, n’est-ce pas ?

    -Vous parlez de quoi ?

    -Ah ! oui, j’avais oublié,  vous ne dites rien…je ne dis rien….

    À suivre.....

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

     

     

     

     

     

  • La Porte d'Aval : partie 123

     

    La Porte d'Aval 

     découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 123 début

    Ici       

     photo bbbbbb

    Un médecin, légèrement bedonnant, ressortit de la chambre, un large sourire aux lèvres.

    -Il est sorti du coma……Il va vivre, le petit bonhomme….ah ! c’est un sacré numéro !

    Sam ressentit, à ce moment, une telle joie qu’il pensa un moment que son cœur ne pourrait pas le supporter.

    -Ah ! ajouta le médecin….il y a quelqu’un parmi vous qui s’appelle Sam ?

    -Oui…

     -Ah ! parce que le petit a murmuré quelque chose en se réveillant …..c’était : « dites à Sam que finalement, c’est très utile un téléphone portable » . Je crois qu’il a envie que vous lui fassiez un cadeau ……mais après tout, il l’a bien mérité, ajouta- t-il en tapotant légèrement l’épaule de Sam.

    Le jeune homme resta un moment désorienté, puis il murmura :

    - Quel que soit l’endroit où on se trouve… 

    -Qu’est-ce que vous dites ? questionna Vincent.

    - Rien….rien, une idée stupide qui m’a traversé !….je …..je crois que je vais lui acheter un nouveau téléphone…

    -Oui, approuva Vincent…ça vous évitera de recevoir des messages de l’ancien. C’est un peu déstabilisant, n’est-ce pas ?

    -Vous parlez de quoi ?

    -Ah ! oui, j’avais oublié,  vous ne dites rien…je ne dis rien….

    À suivre.....

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

     

     

     

     

     

  • La Porte d'Aval : partie 123

     

    La Porte d'Aval 

     découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 123 début

    Ici       

     photo bbbbbb

    Un médecin, légèrement bedonnant, ressortit de la chambre, un large sourire aux lèvres.

    -Il est sorti du coma……Il va vivre, le petit bonhomme….ah ! c’est un sacré numéro !

    Sam ressentit, à ce moment, une telle joie qu’il pensa un moment que son cœur ne pourrait pas le supporter.

    -Ah ! ajouta le médecin….il y a quelqu’un parmi vous qui s’appelle Sam ?

    -Oui…

     -Ah ! parce que le petit a murmuré quelque chose en se réveillant …..c’était : « dites à Sam que finalement, c’est très utile un téléphone portable » . Je crois qu’il a envie que vous lui fassiez un cadeau ……mais après tout, il l’a bien mérité, ajouta- t-il en tapotant légèrement l’épaule de Sam.

    Le jeune homme resta un moment désorienté, puis il murmura :

    - Quel que soit l’endroit où on se trouve… 

    -Qu’est-ce que vous dites ? questionna Vincent.

    - Rien….rien, une idée stupide qui m’a traversé !….je …..je crois que je vais lui acheter un nouveau téléphone…

    -Oui, approuva Vincent…ça vous évitera de recevoir des messages de l’ancien. C’est un peu déstabilisant, n’est-ce pas ?

    -Vous parlez de quoi ?

    -Ah ! oui, j’avais oublié,  vous ne dites rien…je ne dis rien….

    À suivre.....

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

     

     

     

     

     

  • La porte d'Aval : partie 122

     

    La Porte d'Aval 

     découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 122 début

    Ici       

     photo bbbbbb

    -Passez-moi ça que je vois l’espèce d’ordure qui s’amuse à…

    Sam afficha le numéro de téléphone et resta à son tour pétrifié.

    -Ça… ça vient de qui ? demanda Vincent.

    -Du….du portable…

    Sam posa une main sur son front, complètement déboussolé.

    -Ça vient du portable de Thomas ! C’est sûrement Dekker ça ne peut être que lui !

    -Mais…..mais c’est impossible, Sam…il n’a plus le téléphone ! Il est au mieux dans une poubelle d’Etretat et au pire dans la mer comme il l’a dit….et… et de toute façon, comment pourrait-il savoir que la mère de Thomas et vous…..enfin je veux dire…et le reste aussi …..comment il pourrait savoir tout ça ?

    - Vincent, vous devez admettre que toute autre solution….. enfin ….vous êtes d’accord avec moi, c’est impossible…

    -Ah ! c’est sûrement impossible, répondit Vincent….mais des mots sont écrits sur cet écran et bien que je ne crois absolument pas ce que je lis……je ……je suis bien obligé d’admettre que c’est là quand même !

    -Venez !

    Ils se levèrent pour retourner dans le service des urgences.

    Sam eut un léger soulagement en arrivant, les parent de Thomas n’étaient plus là !

    -John a emmené Annie prendre un calmant, dit Elise.

    Pardonnez-lui, Monsieur Gallager, c’est tellement dur pour elle !

    Vincent et Sam collèrent tous les deux leur nez contre la vitre. Ils se regardèrent ensuite un instant, puis s’assirent presque en un même synchronisme sur la banquette en bois du couloir.

    Timothy jeta un regard inquiet à son fils. Celui-ci préféra l’ignorer et contempler ses chaussures.

    Un léger tintement retentit dans la poche de Sam.

    -Les téléphones sont interdits ici, dit Elise.

    -Regardez ! dit Vincent….allez-y, affichez le message !

    -Je……non, je ne crois pas que…..

    -Passez-le moi !

    Vincent arracha le portable des mains de Sam.

    -Mais, je vous interdis !

    -Oh ! mon Dieu !

    -Quoi ?….. qu’est-ce qui se passe ?

    Sam se précipita pour récupérer l’objet sous l’œil incertain des Loiseau.

    Ses yeux s’arrondirent presque autant que ceux de Vincent.

    Un autre message s’affichait à présent :

    «  Je reviens  »

    En un seul bond, les deux hommes furent debout pour se précipiter de nouveau contre la vitre.

    - Vous jouez à quoi tous les deux, demanda Maurice l’air réprobateur.

    Mais ni Vincent, ni Sam ne l’écoutaient….quelque chose se passait, là, à l’intérieur. Le tracé si monotone commençait à s’énerver……et….. 

    -Il a bougé!….il a bougé, hurla Vincent en se précipitant dans le couloir à la recherche d’un médecin.

    Sam resta collé, le nez contre la vitre, n’arrivant pas à croire ce qu’il voyait. Il fut rapidement rejoint par les Loiseau et Timothy.

    -C’est……c’est vrai ce qu’il a dit ? demanda Maurice.

    -Oui !….oui ! dit Sam …..c’est incroyable …..mais IL SE REVEILLE !

    Un escadron de médecins et d’infirmières passa en trombe devant eux pour pénétrer dans la chambre où reposait Thomas.

    Vincent arriva essoufflé derrière eux.

    Vous avez une explication à ça ! demanda- t-il à Sam en lui montrant le portable.

    Le jeune homme posa les yeux sur l’écran , le message avait disparu…

    - Il….il est effacé, répondit Sam.

    -ET…et l’autre ?

    Sam essaya de retrouver le message.

    -Il n’y a plus rien, sauf le message que Dekker a rédigé pour lui…

    -Est-ce….est-ce qu’on a rêvé, demanda Vincent ?

    -Euh ? disons, répondit Sam …..que si vous ne dites rien ….et bien, je ne dirai rien non plus !

     À suivre.....

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • La trilogie

    Thomas Robin dans

    Le Châtiment des Mac Law

    L'Ecorce d'Or

    Le Maître des Loups

     

    Il est un jeune acteur célèbre mais s'il avait été bien davantage...

    400 ans plus tôt

    la trilogie.jpg

    Le Châtiment des Mac Law

    blog mac Law.jpg

     

     objets-livre-00002.gifobjets-livre-00002.gifobjets-livre-00002.gif

        Thomas  Robin, jeune acteur britannique, s’est retrouvé sur
        la route du psychopathe Steve Dekker.
        Il  serait  mort  bien  sûr sans l’intervention de son garde du
        corps : Sam Gallager.
        Mais peut-on affirmer que l’on a réellement survécu lorsque
        quelque chose en nous semble détruit à jamais ?
        Thomas se sent épié, suivi.
        Deviendrait-il fou ?
        Sam, quant à lui, a réalisé  son rêve en rejoignant New Scot-
        land  Yard  mais  sans  avoir  réellement  pu oublier le trau-
        matisme lié à l’affaire Dekker.
        Sous ses conseils,Thomas  accepte  de s’ éloigner de Londres
        pour rejoindre un petit village des Highlands où ses grands-
        parents  ont  acquis  une demeure, ancienne  dépendance du
        clan des Mac Law, famille  apparemment  à  l’origine d’une
        très ancienne malédiction.
        En voulant échapper à ses peurs,Thomas ne rencontrera-t-il
        pas l’incroyable dans ce pays de légendes ?

     

     

     

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • La Porte d'Aval : partie 121

     

    La Porte d'Aval 

     découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 121 début

    Ici       

     photo bbbbbb

    Sam éteignit le portable et le glissa dans sa poche.

    Excusez-moi, dit Vincent en s’adressant à la réceptionniste, nous avons un laissez-passer, nous venons voir Thomas Robin.

    La jeune femme considéra un instant le document.

    -Il est aux urgences, troisième porte à droite…mais…

    Elle hésita.

    - Je vous préviens, vous n’aurez pas de bonnes nouvelles.

    Vincent et Sam s’engagèrent dans le couloir et remarquèrent tout de suite Elise, Maurice et Timothy assis sur une banquette devant une pièce aux larges baies vitrées.

    Collés contre celles-ci se tenaient John et Annie.

    Le père de Thomas se retourna dès leur arrivée mais la jeune femme à ses côté semblait au-delà de toute douleur, comme figée,  le regard accroché à ce qui se passait à l’intérieur de la pièce !

    -Comment allez-vous, Sam ? dit John…et vous, Vincent ? Nous…..nous savons tout ce que vous avez fait……

    -Thomas est là ? demanda Sam en s’approchant de la vitre…mais avant même d’attendre une réponse, il jetait déjà un regard désespéré dans la pièce d’où se dégageait une étrange lumière verte.

    Le jeune garçon gisait là, très pâle et raccordé à une multitude d’appareils dont Sam ne connaissait même pas l’utilité. Sa tête était entourée de bandages et aucun souffle de vie ne semblait plus s’échapper de lui. D’ailleurs , un des écrans présents affichait un tracé si monotone que Sam eut tout de suite l’intuition que ce n’était pas bon signe.

    -Il ne s’est pas réveillé après l’opération et ils disent qu’il ne se réveillera plus, soupira  John….je…je ne sais pas comment on va pouvoir survivre à ça !

    -C’EST VOTRE FAUTE ! hurla soudain Annie en se jetant sur Sam…c’est vous qui l’avez tué !  Je vous l’avais confié et vous avez laissé ce malade lui faire du mal …Je vous déteste !

    -Annie ! dit John, tu ne sais plus ce que tu dis !

    -Ah si ! je sais ce que je dis , toi et ce type  m’avez menti ! Si j’avais su, jamais je n’aurais laissé partir Thomas ! Toi, je ne te le pardonnerai jamais ! et lui , je veux qu’il parte! qu’il disparaisse , il n’a pas le droit d’être ici ….Fichez-le camp !

    Sam resta un moment incertain. Il considéra Thomas au travers de la vitre, Thomas dont on lui disait qu’il ne se réveillerait plus. Il comprenait la douleur d’Annie mais ce qu’elle venait de lui jeter faisait trop mal …..même s’il considérait que c’était vrai ! Il tapa son poing contre le mur et  partit dans la direction de la sortie.

    Vincent le suivit.

    -Sam. !…..Sam ! ATTENDEZ!

    Le jeune garde du corps traversa les couloirs  en courant et  franchit le portique sans se retourner.

    Là, il s’arrêta et resta un moment la tête penchée, les deux mains appuyées contre le mur, l’air lui manquait subitement. Il se redressa, porta une main à son front et s’affala sur les marches  pour pleurer sans plus pouvoir s’arrêter.

    Vincent s’assit à côté de lui.

    Comme Sam lui paraissait jeune subitement. Presque encore un gosse, songea- t-il.

    -Elle…elle ne sait plus ce qu’elle dit ….je vous assure, tenta Vincent….

    -Elle a raison ! riposta le jeune homme en essuyant ses yeux, comme Thomas, d’un revers de sa manche, c’est MA faute ! Je ne sais pas ce j’aurais dû faire, mais ce que je sais, par contre, c’est que Thomas va mourir à cause de moi !

    Un léger tintement retentit soudain dans sa poche.

    -Vous….vous ne l’aviez pas coupé ? demanda Vincent.

    -Coupé quoi ?

    -Votre….votre téléphone… vous ne regardez pas ?

    Sam sortit le portable de sa poche.

    «  vous avez 1 nouveau message ! »

    -Tenez ! si ça vous amuse, allez voir….Je crois que je vais même vous en faire cadeau !

    Et Sam ,contemplant les marches de l’escalier, retomba dans ses idées noires.

    Au bout d’un moment, il finit malgré tout par s’étonner, pourquoi Vincent ne disait- il plus rien ?

    Il tourna les yeux vers la gauche et vit que le jeune homme paraissait changé en statue de sel.

    -Vous en faites une tête…vous venez de découvrir un de mes petits secrets inavouables ?

    Vincent tourna lentement la tête vers Sam, il paraissait tétanisé.

    -IL……il y a un message, Sam….

    -Ça me fait une belle jambe ! riposta le jeune homme.

    -Ah !…ah !..non, je ne crois pas…..Vous….vous allez me prendre pour un fou ….mais le  message est arrivé il y a une minute et…

    -Ben, lisez-le ce message, on gagnera du temps !

    Vincent déglutit péniblement.

    -Ça ….ça dit : «  Vincent, dites à Sam d’arrêter de pleurer, ma mère fait toujours un tas histoires pour rien……. »

    À suivre.....

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires