• La Porte d'Aval : partie 84

     

    La Porte d'Aval 

     découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 84

    début

    Ici      

     photo bbbbbb

     

    IMG_047411111.jpg

    Character : Thibaut Thys

    -Monsieur Dekker ? lança- t-il timidement.

    Le jeune homme se retourna et Thomas pensa que sans les indications de James Price, il aurait eu beaucoup de mal à le reconnaître.

    Les cheveux qu’il avait vus foncés la dernière fois étaient à présent d’un blond presque paille et il avait apparemment renoncé à ses lentilles de couleur.

    -Monsieur Robin ! Je suis si heureux de vous revoir !

    Thomas remonta l’escalier de pierre pour rejoindre la digue.

    -Je…Monsieur Price m’a permis de vous demander de faire un pause…Est-ce que je peux vous parler ? On marche un peu ?

    -Je peux vous montrer la grotte, si vous voulez ? Il y a une légende, vous savez….Vous voulez voir ?

    -Pourquoi pas ? répondit Thomas qui en ce moment se moquait éperdument d’où aller.

    -Je n’arrive pas à croire que vous preniez la peine de venir vous promener avec moi, Monsieur Rob…

    -Arrêtez avec ça, Steve ! Je peux vous appeler Steve, n’est-ce pas? Et moi, c'est Thomas, tout simplement.

    Steve considéra un instant le jeune garçon d’un air incertain.

    -Et de plus….continua Thomas…je…

    -Elle est incroyable cette falaise, Monsieur Robin , coupa le  jeune homme, vous voyez l’escalier derrière vous, on peut  grimper tout au-dessus….

    Thomas n’eut même pas un regard pour l’escalier, il regardait Dekker avec effarement, décidément, il le mettait vraiment mal à l’aise, pourquoi continuait- il à l’appeler Monsieur Robin comme s’il n’avait rien entendu de ce qu’il lui disait….

    Le jeune garçon se secoua.

    -Ecoutez ! dit- il, en suivant le jeune homme sur la plage.

    -Venez, continua Steve Dekker en continuant d’ignorer les paroles de Thomas,faites attention, les pierres sont très glissantes, il y a des algues.

    Thomas s’arrêta net.

    -C’EST MA FAUTE ! jeta- t-il…. C’est à cause de moi que vous avez été viré….Je ne voulais pas de doublure et…

    -Je sais ! dit Dekker en se retournant, mais ça n’a plus d’importance maintenant, croyez-moi, c’est mieux ainsi…..

    À ce moment, Thomas sentit son pied glisser sur une pierre et il tomba à un mètre de ce qui ressemblait aux vestiges de vieilles fondations.

    -Des anciens parcs à huîtres, jeta le jeune homme. Donnez-moi la main, je vais vous aider…Il ne faudrait pas que vous vous blessiez, n’est-ce pas ?

    -Ça….ça va ! répondit Thomas en se relevant…Je peux me débrouiller…..

    -Voilà la grotte, lança Dekker ! Et là, à côté, c’est la Porte d’Aval, il faut que vous voyez ça ! Tout est inondé à marée haute !

    -Ravi de l’apprendre, marmonna Thomas en considérant avec méfiance l’arche monumentale.

    Il se demandait pourquoi il avait eu la stupidité d’accepter de suivre ce garçon qui, décidément, lui semblait de moins en moins équilibré, pour le seul plaisir de glisser sur des pierres et de manquer se rompre le cou.

    -Nous y sommes, c’est incroyable non !

    -Oui répondis Thomas, vraiment incroyable !

    Il n’avait, cependant, qu’une envie : faire demi- tour et abandonner … la grotte… l’arche…. et DEKKER !

    -Venez…venez voir à l’intérieur…..

    Thomas soupira et pénétra dans la grotte….

    La première chose qu’il vit et qui ne le ravit pas du tout était une chaîne d’environ un mètre et demi fixée au rocher et terminée par un poignet de fer.

    Décidément, pensa- t-il, s’il m’arrive de signer un nouveau contrat pour un film, j’exigerai que tout soit noté noir sur blanc dès le départ et pas de changement de dernière minute!

    Thomas considéra l’endroit où il se trouvait.La grotte était assez grande mais elle avait surtout une particularité, là, juste au-dessus du rocher où était fixée la chaîne…

    -Une cavité ! dit Dekker, c’est incroyable, non ! Il y a une niche….et vous voyez, il y a une échelle en fer, là plus loin, pour grimper au-dessus . Comme ça, si vous êtes pris par la marée ,vous pouvez vous mettre à l’abri sur le rocher.

    -De toute façon, répondit Thomas, croyez-moi, je ne prendrais jamais le risque de me faire coincer ici à marée haute ! D’ailleurs, ajouta-t-il, on devrait peut-être y aller ?

    -Oh ! la mer ne sera pas ici avant plusieurs heures !

    Vous savez pourquoi cette grotte s’appelle le Trou de l’Homme ?

    -Non.

    -Il paraît qu’un navire suédois s’est fracassé ici, à Etretat, au 18 ème siècle, c’était en pleine tempête et plein de cadavres sont venus s’échouer sur la grève !

    -Vraiment fascinant, jeta Thomas, d’un air dégoûté, vous ne connaissez rien de plus drôle comme histoire ?

    Steve Dekker fit une fois de plus, comme s’il n’avait rien entendu.

    -Il y avait un matelot qui gisait ici sur le roc…inanimé …..On croyait qu’il était mort mais pas du tout, il était vivant ! Il a raconté qu’il avait lutté longtemps et puis, qu’à bout de force, il avait recommandé son âme à Dieu. Et vous savez quoi ? Une lame de la mer l’a alors soulevé pour le poser sur la saillie du rocher….qu’est-ce que vous en pensez ?

    -Je pense que si j’avais été à sa place, répondit Thomas en déglutissant péniblement, si je n’étais pas mort noyé, je serais probablement  mort de peur !

    On peut faire demi-tour maintenant ?

    -Thomas ?

    Le jeune garçon se retourna …cette voix...

    -SAM ! Je suis si heureux de vous voir, lança- t-il avec soulagement en se précipitant hors de la grotte.

    À suivre.....

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

     

  • Namur 2011 Salon du livre

     

    Banner2011.png

     

    LIEN.T.AND.CO

     

    NEWS.T.AND.CO

     

     

    Thomas Robin dans :

    DSC_028111.jpg

     

    L'écorce d'Or

    covert1.jpg 

     

    Le Maître des Loups

    le maître Loiseau.jpg

     

    Le châtiment des Mac law (sortie janvier 2012)

    couverture châtiment des Mac finale.jpg

     

    «  Si vous écoutez le souffle de la foule ou le murmure du vent, ils vous diront sûrement que je suis le garçon le plus heureux de la terre…mais après tout, qu’en sait le vent… »

     

     

    "Le jeune garçon écarquilla soudain les yeux ! Il y avait une ombre, la même ombre.  Cette fois heureusement, il ne la vit qu’une fraction de seconde avant qu’elle ne disparaisse dans les taillis en faisant onduler les hautes herbes sur son passage."

     

     Michelle Huenaerts-Le châtiment des Mac Law-T and co Editions.

     


  • La Porte d'Aval : partie 83

     

    La Porte d'Aval 

     découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 83

    début

    Ici      

     photo bbbbbb

    Thomas resta pétrifié de stupeur.

    Oh ! non, pensa -t-il tout mais pas ça !  Je ne peux quand même pas être maudit à ce point !

    James Price poursuivit sans remarquer le malaise de Thomas :

    -Finalement, ils ont accepté que je le prenne dans mon équipe. Il n’est pas payé au même tarif mais c’est mieux que rien…De plus, je crois qu’il a reçu un dédommagement de la production…Normal, c’était une rupture de contrat !

    Thomas repensa à sa visite à Steve Dekker et au malaise qu’il avait ressenti lorsque celui-ci lui avait souri. 

    -C’est un malade, Monsieur Price ! Ce type n’est pas normal ! Je l’ai rencontré et je vous assure qu’il lui manque un paquet de plumes au niveau du cerveau !

    -Vous dites ça parce qu’il est un peu fan de vous mais…

    -Ce n’est plus ça être fan, croyez-moi !  Vous savez qu’il a même acheté des lentilles de couleur pour me ressembler davantage, il me l’a dit quand je l’ai vu à l’hôpital…et…et de plus, acheva Thomas, c’est moi qui l’ai fait virer !

    -Vous? oh !…Je suis désolé, si j’avais su…

    Thomas balaya les excuses de James Price d’un geste de main.

    -Non….non, Monsieur Price, soupira- t-il, ça devait arriver ! En fait, je crois que j’ai surtout mauvaise conscience. Dekker s’est retrouvé entre Terry Mulder et moi, c’est tout . Mulder voulait m’imposer une doublure et je n’en voulais pas ….

    Thomas soupira.

    -Mais le problème, c’est que je ne savais pas à ce moment-là que Dekker me sauverait la vie et quand je l’ai vu à l’hôpital, je n’ai même pas réussi à m’excuser….et peu importe qu’il soit un peu givré ou non . Là n’est pas le problème ! Je me suis mal conduit, voilà tout !

    -Non…non, Monsieur Thomas, vous ne vous êtes pas mal conduit,  j’étais là, j’ai tout vu. Rappelez-vous, c’est Monsieur Mulder qui …enfin, finalement, il a été bien puni de vous avoir traité comme ça.

    -Qu’est-ce que vous voulez dire ?

    -Vous ne savez pas ? Il a été arrêté pour détournement de fonds,  il n’a pas fini d’avoir des ennuis, croyez-moi !

    -Terry Mulder a été arrêté …quand ?

    -Oh ! deux jours après son retour aux Etats-Unis, je crois. Tiens, quand on parle du loup…

    -Quoi ?

    -Dekker , là, sur la digue, il aide au montage de la grue qui nous servira pour l’éclairage. Je crois qu’il y a une scène de nuit, non ?

    -Si vous le dites !

    Thomas ajouta sans conviction :

    -Je vais aller le voir …Il faut que je lui parle…Vous  l’autoriserez bien à faire une pause ,non ?

    James Price acquiesça et Thomas se dirigea à contrecœur vers la digue.

    Voilà, c’était le moment de sauter le pas…

    À suivre.....

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

     

  • Nouveaux signets T and co

    marque page namur.jpg

    Voici les nouveaux signets T and Co que nous vous offrirons également au salon du livre de Namur Sourire

     

     

    Bonjour Sourire

    Toujours désolée de prendre un peu de retard dans ces publications sur le blog mais il y a beaucoup de travail en ce moment.  Mais pour répondre à votre peur perçue dans certains mails, non, je n'arrêterai pas de publier "la Porte d'Aval" , vous aurez tout. Parfois ça peut être 7 ou dix jours en fonction du boulot mais je ne vous oublie pas, je fais de mon mieux, promis ^^.

    J'ai retrouvé cette chanson sur le net, je remercie celui qui l'a postée.  J'ai lu que ce chanteur allait ressortir un album prochainement et je dois dire que cette chanson m'a toujours beaucoup marquée parce que pour moi, elle a été très juste.  Lorsque j'étais une petite fille assez seule, je me suis inventée un monde et ce monde m'a conduit à l'écriture ....mais aujourd'hui, je sais que derrière les portes du rêve peuvent se cacher bien des réalités Sourire

     

    Je vous embrasse.

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • La corne de l'Afrique

    logo.jpg

    unicef1ec4.jpg

     

    Nous remercions l'unicef de nous permettre de leur offrir ce petit relais sur ce site.

    Corne de l’Afrique: des millions d’enfants dans le besoin.

    Aidez l'Afrique.

    lien :    UNICEF.BE

     

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires.

  • La porte d'Aval : partie 82

     

    La Porte d'Aval 

     découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 82

    début

    Ici      

     photo bbbbbb

     

    Thomas était assis au bord de l’eau depuis dix minutes, la tête entre les genoux, et il priait très fort pour que ce cauchemar s’arrête enfin !

    Toute la colère, qu’il avait ressentie un peu plus tôt, s’était envolée. À présent , il ne ressentait plus qu’une seule chose : la peur !

    Il voyait dressée, un peu plus loin, celle que tout le monde appelait ici la Porte D’Aval. Majestueuse, magnifique, grandiose….. 

    Il n’avait vu qu’elle lorsqu’il était arrivé sur la digue.

    Il avait marché au hasard, sans but et il était arrivé là , tout simplement, comme aimanté par elle. Tout le ressentiment, qu’il éprouvait jusqu’alors à l’égard de ses grands-parents, s’était envolé, comme évaporé  lorsqu’il avait ressenti ce coup de poing au fond du cœur ,  lorsque les mots de ses rêves lui étaient revenus en mémoire.. «  Le noyer dans La Porte D’Aval...Il ne sait pas nager ! »

    Mais Je SAIS NAGER maintenant, avait pensé Thomas, je n’ai plus peur de TOI !

    Il s’était avancé résolument au bord de l’eau et c’est alors qu’il l’avait entendu...LUI…

    Ce bruit…ce bruit comme le roulement de billes au creux de la main.. …et puis ce souffle qui l’accompagnait…

    Ce souffle, il comprit que c’était la MER et c’était le bruissement des galets qu’elle charriait doucement, les aspirant de la plage puis les repoussant vers l’avant qui produisait ce bruit si particulier.

    Thomas était resté pétrifié, n’arrivant plus à faire un pas de plus et puis, d’une fois, il s’était affalé au bord de l’eau ,écoutant et réécoutant, espérant que le bruissement s’arrête enfin.

    -Monsieur Thomas ?

    Le jeune garçon sursauta à l’appel de son nom et se retourna.

    C’était James Price, le chef machiniste, qui venait d’interrompre sans le savoir le cours de ses idées noires.

    Thomas se rendit compte subitement que sa terreur devenait moins intense, finalement, au contact d’un autre être humain, tout cela devenait tellement ridicule !

    -Il me semblait bien que c’était vous, continua l’homme. Qu’est-ce que vous faites tout seul ?

    La réalité revint à Thomas également comme une gifle en pleine figure !  C’est pourtant vrai qu’il était seul, seul, et sans même un toit pour dormir cette nuit et de  plus, sans le moindre vêtement de rechange !  Il avait même oublié son précieux baladeur, un comble !

    -Vous voulez voir le plateau, demanda le chef machiniste.

    -On ne peut pas passer, répondit Thomas en indiquant la partie gauche de la plage et de la digue qui était  clôturée de rubans de sécurité et de piquets surmontés de panneaux d’interdiction .

    -VOUS, vous pouvez passer, qu’est-ce vous allez chercher,  vous êtes la star du film, oui ou non ?

    Thomas s’abstint de répondre qu’il n’avait jamais été moins « Star » qu’ en ce moment .

    Il se remit debout et se décida à suivre James Price. Après tout, il n’avait rien de mieux à faire !

    -Allez- y !

    Le chef machiniste souleva le ruban rouge et blanc et invita Thomas à passer en dessous.

    -Il faut qu’on se dépêche , on a fini d’installer le matériel dans la Grotte du Trou de l’Homme au bout de la plage près de la Porte d’Aval….. Dans quelques heures, la mer va monter, alors, on ne doit pas perdre de temps.

    -Qu’est-ce que vous avez installé dans la grotte ? demanda Thomas.

    -On a eu l’autorisation d’enfoncer un piton dans la roche à l’intérieur  et on a fixé une chaîne …Vous n’avez pas discuté de la scène avec Monsieur Clent ?

    -Il change tout le temps les scènes ! rétorqua Thomas. Il n’a jamais été question de grotte dans le scénario qu’il m’a donné, la scène finale ,on devait la tourner dans les studios de Leavesden à Londres !

    -Oui, mais c’est peut-être parce qu’au départ, il pensait tourner en Angleterre mais, pourquoi a-t-il choisi de venir ici, ça, je l’ignore….

    -Moi, rétorqua Thomas, j’en ai bien une petite idée et croyez-moi, ça n’a rien à voir avec la beauté naturelle du site !

    -Je voulais vous remercier ! dit subitement le chef machiniste.

    -Me remercier ?

    -Oui, je sais que vous êtes intervenu pour que je ne sois pas renvoyé.

    -Vous n’aviez pas à être renvoyé , riposta Thomas, vous n’aviez rien fait de mal.

    -Je…je ne sais pas…..peut-être, mais en tout cas, ça aurait pu vous coûter la vie….C’est pour ça que je l’ai réengagé quand la production l’a licencié...

    -Vous avez réengagé qui ? demanda Thomas.

    -Steve Dekker. Il vous avait sauvé la vie et la production le virait, j’ai fait comme vous pour moi, j’ai pris sa défense. Il avait besoin d’un  travail après tout !

     

    À suivre.....

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires