• Le Mâitre des Loups

     

    Le Maître des Loups

     

    blog post du 8 avril.jpg

    Character : Thibaut Thys

    Photo : Michelle Huenaerts

    "Ce que l'on cache au plus profond de soi ne peut renaître que par amour...."

    Il distinguait des formes alors qu’il avait l’impression de marcher à reculons pour s’éloigner de cette lueur.  Il essayait de lutter mais son corps était attiré vers l’arrière.

    Et enfin, il se sentit glacé. 

    Il tombait, s’enfonçant et s’enfonçant encore...

     

    "Que cachent les murs du cimetière de San Michele ? 

    Thomas Robin, jeune acteur britannique, aurait certainement préféré ne jamais découvrir le secret le liant à un alchimiste du nom de Thomas Loiseau mis à mort par son frère en 1654 pour haute trahison et sorcellerie.

    Malheureusement ce terrible secret a déjà été découvert par un personnage inquiétant des plus pervers  : Lorenzo Chioggi, noble Vénitien, aux manières si raffinées qui a pourtant déjà tant de sang sur les mains.

    Un homme apparemment fasciné par les loups.

    Celui-ci aura vite fait de découvrir que la pire faiblesse de Thomas Robin est son affection fraternelle pour l'inspecteur de Scotland Yard, Sam Gallager.

    Thomas n'aura donc guère le choix s'il veut sauver son ami.

    Il devra affronter ses pires terreurs et accepter son héritage caché dans l'un des endroits les plus mystérieux de Venise."

    Michelle Huenaerts   

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • Petites nouvelles en passant

     

    Hello ^^

    Temps magnifique cette semaine, non?  Sourire

    Pluie, pluie , et pour changer et bien pluie ! Mais j'ai décidé que ça ne m'arrêterait pas d'où j'ai acheté un large parapluie et voilà, les rues, parcs, promenades sont à moi ^^ en plus finalement ça a aussi du charme la pluie ( ok vous allez me détester mais il faut bien voir le côté positif dans tout, non?)

    Donc j'ai décidé de positiver et aussi de rénover ma maison et puis j'en ai aussi profité pour aller voir le dernier Harry Potter au cinéma.  J'ai adoré et suis ressortie du cinéma complètement nostalgique de toute cette jolie époque passée entre bouquins et films.

    JK Rowling a créé bien plus qu'un héros, elle a offert un univers et l'espoir de penser que chaque être avait une baguette et pouvait être maître de son destin. Que tous nous avions de la magie cachée en nous, il fallait juste la réveiller.Elle a créé aussi une jolie dynamique entre des êtres, elle a été à l'origine de jolies rencontres entre des gens qui ne se seraient jamais rencontrés sinon. C'est une très grande dame.

    Je ne suis pas de la génération Hp, je suis un peu plus vieille que vous ^^ mais j'imagine que certains doivent être un peu tristes de cette page qui se tourne mais elle n'est pas vraiment tournée, il vous suffira de redécouvrir ces pages dans quelques années et aussi de les faire découvrir à vos enfants qui seront de nouveaux fans Sourire

    J'aime bien ce passage du livre...

    - Je voudrais savoir une dernière chose , dit Harry.  Est-ce que tout cela est réel? Ou bien est-ce dans ma tête que ça se passe?

    Dumbledore le regarda d'un air radieux et sa voix résonna avec force aux oreilles de Harry, malgré la brume lumineuse qui descendait à nouveau sur eux en masquant sa silhouette :

    - Bien sûr que ça se passe dans ta tête, Harry, mais pourquoi donc faudrait-il en conclure que ce n'est pas réel?

    ( JK Rowling-Les reliques de la mort- Gallimard)

    Je vous embrasse Sourire

    La scène que je préfère issue du premier HP.

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • La Porte d'Aval :partie 75

     

    La Porte d'Aval 

     

    découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 75

     début

    Ici      

    photo bbbbbb

     

    Thomas arriva à l’étage à bout de souffle ; il avait toujours eu des problèmes pour reconnaître la gauche de la droite mais ça n’était pas le moment de se tromper.

    La gauche, c’est où se trouve la montre, pensa- t-il en baissant les yeux machinalement vers le bon poignet pour se souvenir immédiatement qu’il n’avait plus de montre depuis l’incident du métro.

    Le jeune garçon se rua dans les vestiaires, il était décidé à être prêt à « 8 » mais sans montre…

     

    -Bien p’tit ! t’es dans les temps aboya le moniteur lorsque Thomas le rejoignit au bord du bassin.

    LE BASSIN !

    Le jeune garçon regarda l’eau fixement. Heureusement, il n’y avait encore aucune trace des filles dont Victor et Edith lui avaient parlé. Il n’y avait que quelques grands- mères en train de faire la planche.

    La piscine se remplissait malgré tout peu à peu et enfin il aperçut Edith mais il était au moins « 15 » à ce moment là et Thomas trouva injuste qu’elle ne doive pas faire au moins 10 fois le tour du bassin en courant !

    Mais ce que le jeune garçon commençait à comprendre, c’est que les fameuses « filles », qu’il fallait absolument éviter sous peine de mort, devaient chacune avoir minimum 60 ans.

    Il fallait cependant avouer que par rapport à « l’Apollon » Victor, elles paraissaient toutes assez jeunes!

    -Les filles, cria le moniteur, voilà Thomas ! C’est une nouvelle recrue ! UN BLEU !  Et je vais devoir m’en occuper à fond aujourd’hui pour en faire UN TUEUR ! alors je vais devoir vous abandonner un peu. Mais c’est pas pour ça qu'il faut minimiser L’EFFORT !  Chacune quinze longueurs au moins !

    A nous deux ! ajouta- t-il à l’adresse de Thomas…à nous l’aventure et les abysses profonds !

    -A…abysses ? bégaya Thomas, excusez- moi Monsieur mais je suis anglais et...et je ne connais pas ce mot …et…

    -Le p’tit bassin, là au bout, coupa Victor.

    -oh ! oui…bien, Monsieur, les abysses donc…

    -Tu vois le plongeoir là-bas à quatre mètres ! dit le moniteur en l’obligeant à se retourner.

    -Je ne peux pas le rater, murmura Thomas, il y a vraiment des idiots qui montent là-dessus ?

    -Oui, TOI, vendredi, tu seras dessus !

    -Euh ? non…enfin…je veux dire, je ne veux pas vous contrarier, Monsieur, mais je crois que mes parents tiennent encore un peu à moi et…

    -C’est pour ça qu’on n’y va pas aujourd’hui ! coupa Victor.Faut d’abord étudier la base !

    Et il entraîna Thomas vers le petit bassin.

    Le moniteur jeta à ce moment un bref regard en arrière.

    -Ça va, murmura- t-il , nous sommes seuls ! on peut parler !

    Thomas considéra avec étonnement le petit homme qui lui souriait cette fois franchement.

    -T’es Thomas Robin….le vrai ! J’arrive pas à y croire, Thomas Robin ici !

    -Euh ? Oui enfin…

    -D’abord, il faut que tu m’excuses. Tu comprends, il faut que je fasse preuve d’autorité avec toutes ces femmes ! sinon….enfin, tu sais comment sont les femmes ? Tant qu’elles te respectent, ça va mais …J’vais te confier une chose…

    -  ?

    - J’ai jamais été para !

    -Oh ?

    -Non, je suis boulanger à la retraite ! mais je te rassure, j’ai tous les brevets de natation !

    -Oh mais ….mais je vous crois, répondit Thomas complètement désorienté, et ..et pour être franc avec vous ..ben…je préfère !  Mais….mais comment savez-vous qui je suis ?

    -Par Edith, bien sûr !

    -Edith, mais…

    -Elle m’a fait jurer le secret, c’est pourquoi, je ne l’ai répété qu’à Suzanne !

    -Suzanne ?

    -Oui et elle, je pense , qu’elle ne l’aura dit qu’à Edgar mais il l’aura sûrement dit à sa femme , on ne peut pas lui faire confiance, un vrai bavard ! Et elle, c’est sûr...Elle l’aura répété à Henri le facteur…c’est le mari de la libraire.

    -Vous...vous voulez dire que tout le village sait que je loge chez Gaëlle actuellement ? bredouilla Thomas les yeux ronds.

    -Oh non ! rétorqua Victor, pas tout le village, la moitié seulement à tout casser ! L’autre partie a seulement des doutes, crois-moi !

    Thomas remarqua, à ce moment , en regardant légèrement vers la droite que les « filles », loin d’accomplir leurs longueurs, étaient presque toutes, la tête hors de l’eau, à l’observe mais ça ne dura qu’un instant ! 

    Conscientes d’avoir attiré son attention, elles reprirent presque immédiatement leurs exercices comme si de rien n’était !

    -Parfait ! soupira Thomas… et la libraire….et le facteur.  Pas étonnant que Gaëlle reçoive des journaux gratuits !

    Il en voulait terriblement à Edith mais en même temps, il se sentait soulagé.

    Ce n’était donc pas LUI qui avait déposé le journal. IL n’était donc pas ici !  et c’était le plus important !

    Thomas ressentit un léger relâchement au creux de son estomac.

     

    A suivre... 

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • Le Châtiment des Mac Law

     

     

    blog mac Law.jpg

    Le manoir des Mac Law, le petit bois, la lande.

    Des mots traversaient son esprit sans qu’il sache réellement pourquoi.
     « Lorsque l’homme deviendra loup…»

    Bizarre la pensée.

    La falaise, la falaise s’étendait là devant lui.

    Thomas ne s’arrêta pas, mieux valait courir toujours.  Il ne fallait pas s’arrêter , il ne fallait pas réfléchir !

    Le bord du gouffre apparut devant lui.

    Le reste ne dura que quelques secondes,quelques secondes au reflet de l’éternité.

     

    le Châtiment des Mac Law-Michelle Huenaerts- T and co Editions

     

    Sortie Janvier 2012

     

    Ah souvenir, souvenir et ...L'Ecosse que j'aime tant

     

     

     ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • Petites nouvelles en passant

     

    Bonjour Sourire

    Livre des Bogdanov terminé !

    Je le trouve un peu perturbant, plus que Matrix car implanté dans la campagne, dans le rituel d'une vie quotidienne répétitive bercée par les saisons et les moissons.

    Un  paysan simple qui découvre qu'en fait...bon je ne vais pas vous raconter la fin mais savoir que la vérité n'est peut-être pas la vérité nous ramène au mythe de la caverne de Platon. Ces gens enfermés dans une caverne depuis toujours qui pensent que la réalité est une foule d'ombres projetées par le feu sur le mur de la caverne alors que la réalité qui génère ces ombres est réellement au dehors.

    Donc nous dirons que les Bogdanov ont été inspirés par Platon et qu'ils ont eux-même inspiré la série Matrix ^^

    Comme quoi difficile de savoir qui inspire quoi...mais j'ai beaucoup aimé ce livre.

    Mon grand-père, lui, qui était chimiste et donc un scientifique pensait que nos rêves nous portaient ailleurs, que nous les vivions réellemnent et qu'au contraire dans cette vie nous pouvions être en plein rêve ce qui rejoint un peu la théorie des univers parallèles. Ah terrible!! Suis-je vraiment en train de rédiger ce message? Je doute...je doute.

    Bon mais je vous embrasse quand même Sourire

    Ce qui est encore plus Bizarre c'est d'avoir mis au point un chapitre bien flipppant après avoir écouté cette chanson à la radio Surpris

    Il faut que j'en parle aux Bogdanov !! Incertain

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • la Porte d'Aval

     

    La Porte d'Aval 

     

    découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 74

     début

    Ici      

    photo bbbbbb

     

    -Mais non ! Regarde, ajouta- t-elle en lui montrant un bâtiment blanc flambant neuf, on est arrivé !

    Thomas considéra Edith, qui lui souriait, avec effarement. Il n’était vraiment plus sûr du tout que ce plan lui convenait….

    -Et…et il s’appelle comment votre …votre « Apollon para commando» ?

    -Victor Moucheron ! répondit Edith qui, ayant garé sa voiture, ajouta en pointant un index sous le nez de Thomas : et je t’interdis de te moquer de son nom !

    -Oh ! mais je n’en avais pas l’intention, répondit précipitamment le jeune garçon qui fit cependant un effort monstrueux pour se pincer les lèvres et éviter ainsi d’afficher la moindre trace de sourire, un sourire qui, il le savait, aurait pu lui être fatal !

    -Bien sûr, ajouta Edith en dévisageant le jeune garçon pour être certaine de ne lire aucune trace de raillerie sur son visage, ce n’est pas une piscine olympique mais…

    -Ça n’a pas d’importance, ce n’est pas sa longueur qui m’intéresse mais sa profondeur !

    -Oh ! répondit Edith en sortant de la voiture et en entraînant Thomas vers l’entrée, je ne pense pas que Monsieur Moucheron t’entraînera à plus de 2 mètres aujourd’hui, ne t’en fais pas.

    Ils étaient arrivés tous les deux devant la porte en verre . Thomas s’arrêta.

    -Je veux vraiment PARTIR, Edith !

    Il fit demi-tour pour s’en aller, Edith le rattrapa par le col de son tee-shirt

    -Oh non ! … sûrement pas !

    Thomas se débattit en hurlant :

    -JE NE VEUX PAS QU’UN PARA- COMMANDO APPELE MOUCHERON M’APPRENNE A NAGER !

    -Bonjour Edith, comment allez-vous ?

    Thomas se retourna, et se retrouva face à un homme qui semblait particulièrement âgé. Il était assez petit, plutôt frêle et n’était plus possesseur que de très rares cheveux gris.

    L’homme portait un short qui baillait, laissant apparaître des jambes maigres.

    -Oh ? Monsieur Moucheron, rougit Edith …je ….je vous présente Thomas…il avait tellement hâte de vous rencontrer

    -Salut le p’tit ! lança l’homme en lui faisant un léger salut militaire.

    Thomas de surprise arrêta de se débattre, il considéra l’homme… Edith….puis de nouveau l’homme et…

    -Monsieur Moucheron ? dit le jeune garçon en serrant machinalement la main que l’homme lui tendait….Edith….  Edith  m’avait beaucoup parlé de vous….mais ….enfin….c’est mieux de vous voir, quoi !

    Le relatif soulagement de Thomas fut pourtant de courte durée.

    -Perdons pas de temps en politesse, gamin !

    Thomas sursauta !

    -Ton vestiaire est en haut à gauche. T’as dix minutes ! Allez ! au pas de gymnastique ! j’veux pas d’lambin dans mon régiment et, ajouta le moniteur devant l’air incertain du jeune garçon, si tu désertes, c’est LE PELOTON qui t’attend !

    Thomas déglutit péniblement.

    -Bien comm…enfin je veux dire …oui Monsieur, balbutia- t-il en pénétrant à la hâte dans le bâtiment et en grimpant l’escalier au plus vite.

    -Ah ! encore une chose, p’tit !

    Thomas se retourna .

    -Pas d’incursion chez les filles…hein ! j’tai à l’œil !

    -Oh ! oui….

    -Dix minutes p’tit ! à « 11 », tu feras trois fois le tour du bassin à la course et à « 12 »…. tu regretteras d’être né ! ajouta- t-il en serrant les dents dans un sourire légèrement sadique.

    -Et à « 9 », je pourrai partir plus tôt et vivre ? risqua Thomas.

    Il ajouta cependant immédiatement devant le visage fermé du moniteur

    -.Oubliez-ça ! dix minutes et…et… j’évite les filles promis 

    -T’as intérêt !

     

    A suivre

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • Le Châtiment des Mac Law

     

    4 juillet.jpg

     

    -« Mega Tattoo», murmura Thomas. Vous êtes tatoueur ? J’aurais dû m’en douter, ajouta- t-il en se demandant si l’homme avait prolongé l’énorme serpent démarrant au dessus de son nombril jusqu’à cet endroit habituellement caché en société qu’on préférait normalement préserver de toute forme de douleur !

    - La réponse est oui ! jeta l’homme et pour ton autre question aussi !

    - Je…je n’ai posé aucune autre question, balbutia Thomas.

    L’homme éclata de rire et, tournant le dos au jeune homme il regagna l’intérieur de sa boutique.

     

    Le châtiment des Mac Law-Les Poussières d'une étoile-Michelle Huenaerts-T and co Editions

     

    Sortie janvier 2012 

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires