• Le Châtiment des Mac Law

     

     

    couverture châtiment des Mac Law 6.jpg

     

    "C’était un papier et, en y regardant de plus près, une lettre ! Mais elle était couverte de sang et c’est à peine si le jeune garçon reconnut la signature, sa signature : Thomas .

    Il savait qu’il n’y avait qu’une seule explication à la présence de cette lettre maculée de sang mais il ne pouvait l’accepter, pas ça !"

     

    Le Châtiment des Mac Law ( Les Poussières d'une Etoile) Michelle Huenaerts-T and co Editions.

     

    De très bonnes surprises prochainement.  Sourire

     

    Il n'y a rien à faire, lorsque je pense à Thomas, je pense obligatoirement à Londres.  J'aime beaucoup ce clip qui me fait penser ,par ces murs tagués, à Camden Street où débute cette histoire.

    En fait le beau n'est qu'une question de point de vue et j'aime bien aussi ce point de vue...Et en plus c'est James Walsh qui chante  Sourire

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • Petites nouvelles en passant

     

    Bonjour Sourire

    Aujourd'hui j'ai pris le temps de souffler un peu et j'ai été me balader avec mon chien.

     Je dois vous confier qu'il y a 7 mois je me suis rendue dans un refuge en vue d'adopter un petit chien mais....je suis en fait revenue avec un croisé berger malinois de 11 mois qui était loin d'être petit et...ça n'a bien sûr pas évolué dans l'autre sens ^^

    Aujourd'hui il a machouillé une dizaine de stylos et marqueurs . Il a du mal a faire la différence entre ce qui est comestible ou pas , je crois Incertain ...et moi je vais devoir racheter de quoi écrire ^^

    Alors et bien j'ai pensé à cette chanson que je dédie tout naturellement à "ce gros paquet de bêtises " comme dirait mon véto ^^ 

    Et puis, Pet Shop Boys ça met de bonne humeur!

    Let's take a ride, and run with the dogs tonight
    In Suburbia ^^

    Ce  blog n'enregistre pas les commentaires

     

  • La Porte d'Aval partie 72

     

    La Porte d'Aval 

     

    découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 72

     début

    Ici      

    photo bbbbbb

     

    Il ne dormit d’ailleurs pas très bien cette nuit là………

    Edith n’avait rien voulu lui dire, le seul mot d’ordre étant d’être prêt pour la piscine le lendemain à 10 heures.

    Le jeune garçon était cependant soulagé d’une chose : lundi était le début de la semaine et Vincent travaillait !

    Il pourrait donc en toute logique éviter ses sarcasmes car il était plus que certain qu’Edith n’aurait pas résisté à la tentation de parler un peu trop.

    Thomas se leva de bonne heure.  Il passa dans la salle de bains et s’habilla à la hâte mais il ne descendit déjeuner que lorsqu’il fut certain du départ de Vincent.

    Le jeune garçon pénétra ensuite dans la cuisine pour trouver une Gaëlle effondrée devant la table. 

    Elle était très pâle, paraissait complètement bouleversée et tenait dans les mains...UN JOURNAL !

    Oh NON ! pensa Thomas.

    Le jeune garçon sentit immédiatement une sonnette d’alarme retentir au plus profond de son cœur .

    C’était en général à ce moment-là qu’il recevait les feuilles de papier en pleine figure ! 

    Ceci dit, il ne voyait pas bien ce que la presse aurait bien pu trouver de nouveau à raconter sur lui. 

    Il s’approcha prudemment.

    -Gaëlle, ça ne va pas ?

    La jeune femme leva un regard incertain vers lui et il remarqua immédiatement qu’elle avait pleuré.

    -Pour ……pourquoi ne m’as tu rien dit, balbutia- t-elle ?

    Thomas soupira.  Qu’est-ce que c’était cette fois ?

    -Dis quoi ? questionna le jeune garçon en s’asseyant en face de la table en bois.

    Gaëlle tendit au jeune garçon le journal puis elle se leva pour lui préparer le petit déjeuner.

    Thomas la considéra un instant.  Il était certain qu’elle s’affairait surtout pour essayer de lui cacher ses yeux rouges.

    Finalement, pensa le jeune garçon, si je n’étais plus un acteur connu, peut-être que ça serait mieux , j’arrêterais ainsi de faire du mal à ceux que j’aime !

    Il ferma un instant les yeux, ses doigts se refermant sur les feuilles de papier, juste pour retarder le moment…

    Ouvre -les, pensa- t-il ...de toute façon...

    Sa photo s’étalait une fois de plus en première page d’un journal anglais qui s’appelait « THE WEEK » et qui ne devait certainement pas valoir mieux que « Star Life »

    Thomas lut le titre :

    « INQUIETUDE SUR L’ETAT DE SANTE DU JEUNE ACTEUR THOMAS ROBIN AMENE D’URGENCE LUNDI DERNIER AU ROYAL HOSPITAL »

    -Ben voyons ! murmura Thomas, ça aurait été trop beau que ça passe inaperçu.

    L’article qui suivait l’étonna cependant davantage.

    Il était si abasourdi par ce qu’il lisait qu’il ne remarqua même pas la tasse et les croissants que Gaëlle venait de déposer devant lui.

    Son cerveau refusant consciencieusement d’ assimiler les mots qui défilaient devant son regard. 

    L’article disait ceci :

    «  Qu’est-il arrivé lundi dernier à la star Thomas Robin lors du tournage de La Porte D’Aval  ? »

    Le jeune acteur aurait, en effet, été victime d’un malaise lors d’un tournage ayant lieu dans une librairie de Charing Cross Road.  Les secours seraient arrivés immédiatement sur les lieux mais ils auraient eu beaucoup de mal à ranimer le jeune acteur.

    Les suppositions vont bon train sur l’état de santé de la star.

    Un membre du personnel du « ROYAL HOSPITAL » nous confiait que Thomas Robin avait dû subir de nombreux examens lors de son arrivée à la clinique .

    Que faut-il déduire de tout cela ?

    Surmenage ? Peut-être mais rien n’est sûr !

    Un membre de l’équipe du tournage, interviewé jeudi soir, nous affirmait  que certaines substances illicites auraient été retrouvées par la police sur les lieux du drame.  Il laissait sous- entendre que le jeune acteur aurait pu être victime d’une overdose !

    Evidemment, de la part d’un garçon de la réputation de Thomas Robin, tout cela semble totalement invraisemblable et pourtant... (la suite en page 3) »

    Le jeune garçon préféra ne pas consulter la page 3, il considéra les petits points à la fin de l’article , des petits points qui disaient tellement !

    Il ne manquait plus que ça, pensa- t-il, drogué maintenant.  C’est complet !

    Mais bizarrement, il ne se sentait pas aussi désespéré qu’il l’aurait cru.

    De toute façon, sa carrière était déjà mal en point, alors un peu plus ou un peu moins, quelle importance !

    Thomas était bien placé pour savoir qu’aucune substance illicite n’avait été trouvée dans la librairie de Charing Cross Road. Aucune, sauf celle qu’on a peut-être mis dans mon verre ,pensa -t-il.

    Il leva les yeux vers la jeune femme et vit qu’elle le regardait à présent fixement.

    -Tout est faux, affirma Thomas, je n’ai rien fait, je t’assure ! Les journalistes de ce genre de torchon ne savent pas quoi inventer !

    -Tu n’as pas eu de malaise, alors ? demanda la jeune femme.

    Thomas aurait tellement voulu se confier à Gaëlle, tout lui expliquer mais, vu son état, ce n’était sûrement pas la meilleure chose à faire.  Le mieux était de …disons, contourner la vérité ( en n’oubliant surtout pas de téléphoner dès que possible à papa et maman pour qu’ils ne lâchent pas le morceau !)

    Le jeune garçon jeta donc en essayant d’y mettre le plus de conviction possible :

    -Mais bien sûr que non ! Tu ne dois pas t’inquiéter avec ces bêtises et je t’assure que je ne prends aucune substance illicite ! ajouta- t-il en souriant.

    -Ça je le savais ! répondit la jeune femme, mais…

    -Gaëlle, tu peux me dire comment tu as eu ce journal ? coupa Thomas.

    -Je….je n’arrive pas à comprendre …c’était dans la boîte aux lettres, ce matin….

    -Dans la boîte aux lettres ? répéta Thomas complètement désorienté…tu…tu plaisantes ?

    -Mais finalement , continua la jeune femme, si on y réfléchit, ça n’a rien de très étonnant.  Certaines personnes ont dû apprendre que tu logeais ici .

    Thomas avala rapidement un croissant en essayant de ne pas montrer à quel point cette révélation le troublait.

    En fait, il était plus que troublé puisqu’il sentait sa jambe trembler sous la table.  C’était impossible.  IL ne pouvait pas être ICI ! IL ne pouvait pas l’avoir suivi !

    Le jeune garçon soupira.

    Mais non, évidemment qu’il ne l’avait pas suivi ici ; il devenait parano, voilà tout, mais, finalement, il y avait de quoi !

    Thomas essaya d’afficher un visage serein tandis qu’il lançait à la jeune femme en appuyant une main sur son genou pour l’empêcher de trembler :

    - Ne donne surtout pas ça à Edith ! je n’ai pas envie que ça finisse dans sa collection !

    Gaëlle s’assit en face de lui.

    -Pourquoi est-ce que la presse s’acharne comme ça contre toi ?

    -Oh ! ben, dit- il en souriant, peut-être qu’elle ne m’aime plus…

    -Je ne plaisante pas, Thomas !

    -Mais qu’est-ce que tu veux que je te dise.  Je suppose qu’il faut que je m’y fasse, il n’y a pas que du bon dans la célébrité, voilà tout !  Oublie ça ! continua- t-il, ça n’a vraiment aucune importance, je t’assure !

    -Tu…tu es bien sûr de ce que tu dis Thomas ….J’ai …j’ai fait un rêve stupide, il y a quelques jours…tu m’appelais à l’aide, il y avait de l’eau partout et puis…et puis il y avait ce bruit, on aurait dit...

    Thomas était devenu blême, la chaleur semblait avoir quitté son corps en une fois…

    -Un….un roulement…comme des billes, dit- il machinalement comme si c’était une évidence….

    Il se rappelait ce bruit….ce bruit accompagné d’un souffle…un tout léger souffle…

    -Ce …..ce n’est rien, s’entendit- il répondre ….quelquefois, on fait de ces rêves stupides !

    Gaëlle le regarda avec étonnement mais heureusement changea de sujet.  Enfin pas tellement finalement !

    -Pourquoi  est-ce que maman vient te chercher ce matin ? demanda-t-elle.

    -Oh !  

    Thomas se secoua.  Il fallait qu’il se ressaisisse.

    -On va à la piscine, c’est peut-être pour ça que tu as rêvé d’eau ; tu as fait un rêve prémonitoire ! ajouta-t-il en essayant de sourire.

     

    A suivre...

     

     Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • Le Maître des Loups

     

    Le Maître des Loups

     Un jeune acteur et un inspecteur de Scotland Yard affrontent le plus terrifiant ennemi...

     ...dans les endroits les plus mystérieux deVenise   3 février.jpg

     Character : Thibaut Thys

    Photo : Michelle Huenaerts

    "Ce que l'on cache au plus profond de soi ne peut renaître que par amour...."

    Il distinguait des formes alors qu’il avait l’impression de marcher à reculons pour s’éloigner de cette lueur.  Il essayait de lutter mais son corps était attiré vers l’arrière.

    Et enfin, il se sentit glacé. 

    Il tombait, s’enfonçant et s’enfonçant encore...

     

    "Que cachent les murs du cimetière de San Michele ? 

    Thomas Robin, jeune acteur britannique, aurait certainement préféré ne jamais découvrir le secret le liant à un alchimiste du nom de Thomas Loiseau mis à mort par son frère en 1654 pour haute trahison et sorcellerie.

    Malheureusement ce terrible secret a déjà été découvert par un personnage inquiétant des plus pervers  : Lorenzo Chioggi, noble Vénitien, aux manières si raffinées qui a pourtant déjà tant de sang sur les mains.

    Un homme apparemment fasciné par les loups.

    Celui-ci aura vite fait de découvrir que la pire faiblesse de Thomas Robin est son affection fraternelle pour l'inspecteur de Scotland Yard, Sam Gallager.

    Thomas n'aura donc guère le choix s'il veut sauver son ami.

    Il devra affronter ses pires terreurs et accepter son héritage caché dans l'un des endroits les plus mystérieux de Venise."

    Michelle Huenaerts   


    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

     

  • Petites nouvelles en passant

     

    Bonjour,

    Je passe rapidement vous faire un énorme bisou et j'en profite pour souhaiter un joyeux anniversaire à Thibaut.

    Je te souhaite une vie merveilleuse et quand même un peu moins mouvementée que celle de Thomas ^^ 

    Aujourd'hui j'ai été respirer  l'herbe, l'air, le bois et j'ai écouté le chant des oiseaux. Et bien au-delà de tout ça ,dans cet endroit, je sais que je peux ressentir encore plus loin quelque chose d'indéfinissable que je cherche toujours et qui est comme éternellement caché derrière un brouillard...après j'écris tellement mieux ...Sourire

    Je vous souhaite une très bonne semaine.

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

    PS : attention !! nous n'avons plus d' adresse msn T and co depuis plusieurs mois. Vous pouvez  joindre T and co en cliquant sur "me contacter" dans la colonne de droite. Merci.

  • La POrte d'Aval : partie 71

     

    La Porte d'Aval 

     

    découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 71

     début

    Ici      

    photo bbbbbb

     

    Partie 71

    -Une occasion comme ça ! on dirait que vous parlez d’une voiture, Edith mais vous avez raison peut-être qu’elle regrette quelqu’un : l’acteur « Thomas Robin ».  Quelqu’un qui, je dois vous l’avouer , n’est pas tout à fait moi. Enfin ! ajouta-t-il , après le bide que va subir «  La Porte D’Aval » à cause de ...

    -Un bide ! coupa Edith alors que tu leur offres une énorme publicité, ils doivent te louer, oui !

    Thomas regarda Edith comme si c’était quelqu’un de légèrement détraqué. C’était peut-être cela après tout une «fée Carabosse »,  quelqu’un qui n’avait pas toute sa tête...

    Le jeune garçon se promit de consulter le dictionnaire.

    -Qu’est-ce que vous voulez dire ? demanda-t-il.

    -Je veux seulement essayer de te faire comprendre que tout le monde a dévoré ce journal et…

    -Ah ! Et bien là, je suis pleinement rassuré ! coupa Thomas avec amertume. Je pensais jusqu’ici que les milliards de chinois ne l’avaient pas encore reçu ! Merci beaucoup, je me sens mieux !

    -Et…continua Edith en faisant semblant de ne pas l’avoir entendu, te voilà encore plus populaire !

    -PLUS POPULAIRE ! s’énerva le jeune garçon, avec une publicité comme ça ! Vous vous fichez de moi !  Je n’ai même pas osé lire tout ce qu’il y avait dans l’article !

    -Moi , par contre rétorqua Edith, je n’en ai pas raté une ligne !

    -Ravi de l’apprendre ! mais , ce n’était la peine de me le dire, je m'en doutais ! Et en passant, au risque de vous décevoir, les trois quarts, C’EST DU BIDON !

    -Je sais que c’est du bidon mais ça n’a pas d’importance...

    -Pas d’importance ?

    -Non , l’important, c’est qu’on parle de toi, en bien ou en mal, on s’en fout.  Si on parle de toi, c’est que tu es populaire et donc tu deviens encore plus populaire !

    Thomas était certain à présent qu’Edith était complètement folle !

    -Un garçon perverti ? c’est populaire ça ! jeta-t-il complètement désorienté.

    -Ah ! l’amour Thomas ! tout le monde se passionne pour les histoires d’amour. Et puis, ajouta- t-elle en faisant un clin d’œil au jeune garçon, les gens trop sages sont tellement ennuyeux !

    Thomas ne dit rien, il n’était pas entièrement convaincu, non finalement, disons qu’il n’était PAS CONVAINCU DU TOUT ! Mais c’était quand même bon de reprendre un peu espoir. Alors, même si Edith ne faisait pas preuve de beaucoup de bon sens, il avait tellement envie de la croire…

    -Autre chose ? questionna son interlocutrice.

    Le jeune garçon hésita un peu mais après tout, qu’est-ce qu’il risquait si en échange, il pouvait obtenir un peu d’aide, c’était trop bête de la refuser !

    Il se tourna vers Edith.

    -Est-ce que vous savez nager ? questionna- t-il.

    Et devant l’air surpris de la maman de Gaëlle, il se décida à lui expliquer : sa peur de l’eau, le London Bridge, le fait qu’il devait apprendre à nager cette semaine…et bien sûr, il insista lourdement sur le REFUS du MECHANT Vincent ! Peut-être que ça l’aiderait à trouver une solution…n’est-ce pas…..rien que pour l’embêter ?

    - Et il a REFUSE ! jeta  Edith en colère.

    CHOUETTE ça marchait !

    -Mon gendre refuse de t’apprendre à nager ! Il baisse dans mon estime !

    -Ce n’est pas pour vous contrarier, répondit Thomas mais, je ne pense pas, qu’il ait jamais été dans votre estime…..

    -Ah…oui, c’est vrai, jeta Edith négligemment en faisant un mouvement de la main comme si elle chassait une mouche, mais il aurait pu! Ça ne fait rien ! ajouta -t-elle en souriant et en tapotant l’épaule de Thomas, ne t’en fais plus, j’ai ce qu’il te faut !

    Thomas fut incapable de comprendre pourquoi il se sentait subitement encore plus inquiet !

     

    A suivre... 

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • Le Châtiment des Mac Law

     

    Le Châtiment des Mac Law

     

    couverture 2 Mac Law.jpg

     

    Character : Thibaut Thys

    Photo : Michelle Huenaerts

     

    «  Si vous écoutez le souffle de la foule ou le murmure du vent, ils vous diront sûrement que je suis le garçon le plus heureux de la terre…Mais après tout, qu’en sait le vent.» 

    Une pluie fine éclaboussait la lande, cette sorte de pluie infâme qui vous transperce de partout et vous glace chaque membre jusqu’au cœur.

    Pourtant, aujourd’hui, cette eau tombée du ciel était presque une bénédiction  puisque dans ce léger brouillard accompagnant cette fin d’après-midi, elle rendait sa silhouette floue et presque invisible aux yeux de l’autre.

    Il était monté jusqu’en haut, jusqu’au statut de « star » qu’on lui avait bâti et il était là, aujourd’hui, le cœur en lambeaux comme un tas de poussières emportées par la brume et le vent : les poussières d’une étoile qu’on appelait autrefois Thomas Robin. ( Michelle Huenaerts- T and Co Editions- Les Poussières d'une Etoile, le châtiment des Mac Law)

    Sortie janvier 2012