• Le Maître des Loups

     

     

    Le Maître des Loups

       

    maître 2

     

     

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • Petites nouvelles en passant

     

    Bonjour Sourire

    Me voilà de retour après ce long week-end passé, à votre rencontre, à la Foire du livre de Bruxelles. 

    J'ai réellement été très heureuse de vous y rencontrer. C'est tellement incroyable de pouvoir me dire que Thomas est aussi un peu présent dans votre vie.

    C'est bizarre mais je me rappelais beaucoup de visages même si j'oubliais souvent les prénoms, désolée Embarrassé.  Je voudrais vous remercier encore et  encore de me soutenir et de m'apporter votre affection, elle m'est vraiment précieuse. Sans vous, je n'aurais aucune raison d'écrire et comme raconter l'histoire de Thomas est toute ma vie...

    J'ai bien retenu aussi les quelques critiques, je sais que l'on peut toujours faire mieux, vous le verrez en lisant le Maître des Loups.  Je tiens compte de vos avis et  j'espère donc que vous aimerez ce livre pour lequel j'ai un énorme amour Sourire

    Je n'oublie pas les quelques affiches que je dois envoyer...

    Et comme je l'ai écrit dans vos livres( en dédicace du Maître des Loups) : j'espère que vous trouverez vos pouvoirs. Il suffit peut-être juste d'ouvrir les mains...mais attention quand même à ne pas vous les laisser dérober ^^ 

    J'ai vraiment hâte de vous revoir.

    "Thomas sentit les larmes lui monter aux yeux.  Son héritage était difficile certes, mais il savait qu'il ne serait jamais abandonné aux vents comme l'Isola del Deserto.  Même s'il rencontrait d'autres tempêtes, l'amour et l'amitié l'aideraient à supporter tous les fardeaux.

    Il ne perdrait Pas"

    Le Maître des Loups-Michelle Huenaerts- T and co Editions

    Merci à ceux que j'aime et qui sont ma famille.

    Michelle   

     

     

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • La Porte d'Aval : partie 58

     

     

    La Porte d'Aval

     

    découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 58  

     début

    Ici    

     

     

    photo bbbbbb

     

    Partie 58

    Il sortit du véhicule, Sam sur les talons, respira profondément et poussa résolument la porte de la boutique.

    Il repéra la maman d’Eva en grande conversation avec un client devant une armoire de taille assez imposante.

    Celle-ci tourna la tête vers le jeune garçon, s’excusa auprès de son acheteur et se dirigea vers Thomas.

    -Ah ! Monsieur Robin, heureuse de vous voir !

    Misère, pensa le jeune garçon qu’est-ce que ça cache !

    Il essaya cependant de ne pas se démonter.

    -Je …..je voudrais parler à…à Eva, Madame…je...

    -Eva n’est pas ici ,coupa la femme blonde en souriant et de toute façon, ajouta- t-elle d’une voix doucereuse, je crois qu’elle n’a plus très envie de vous voir…elle a…disons…d’autres projets !

    -Je….je suis venu pour m’excuser, Madame…je...

    -Vous n’avez pas à vous excuser , Monsieur Robin, continua doucement la mère d’Eva, grâce à votre petite balade dans Hampstead Head, Eva est en ce moment même interviewée par le journal « NEW STAMP » ! Je lui ai dit qu’il ne fallait pas refuser cette opportunité, on lui a même proposé de passer un casting pour des photos, comme vous voyez, tout va pour le mieux !

    -Le...le mieux, balbutia Thomas.

    -Et Oui ! jeta la femme, tout le monde ne peut pas se vanter d’avoir “emballé” le grand, le beau, le RICHE et Ah? comment disaient-ils déjà dans ce journal ?…le précoce… Thomas Robin ! 

    Le jeune garçon sentit le rouge lui monter aux joues mais il ne dit rien.

    -Ah ! Au fait, ajouta- t-elle, j’ai une petite note pour vous…oh ! rien , une babiole…

    Vous me devez cent livres pour le prix d’une lampe en faïence modèle 18ème ! Vous savez, celle que vous avez jetée contre le mur... 

    Thomas se sentit complètement désorienté ,il n’arrivait pas encore à assimiler tout ce que la mère d’Eva venait de lui dire et de plus, de plus, il n’avait pas LES CENT LIVRES !

    Jamais, il n’avait eu une telle somme entre les mains !

    -Cent…..cent quoi ? balbutia- t-il.

    Sam Gallager pensa qu’il était temps d’intervenir, la leçon devait avoir porté ses fruits, Thomas devait avoir compris.

    -Laissez-moi payer cette babiole, Monsieur Robin ! dit-il.

    Puis, se tournant vers la femme, il lui tendit sa carte de crédit et lui glissa sur le ton de la confidence :

    -Excusez l’étonnement de Monsieur Thomas Robin, Madame, mais il n’a pas l’habitude de payer un achat d’une valeur aussi infime ! 

    Thomas jeta un regard plein de haine à Sam. Il avait eu raison, bien sûr qu’il avait eu raison. Comme il devait être content ! ça devait même lui faire plaisir de payer ces 100 livres juste pour avoir l'occasion de lui prouver à quel point , LUI, Thomas avait été naïf et stupide !

    -Combien coûte cette assiette, dit-il à la maman d’Eva en lui montrant une faïence installée bien en évidence sur une commode.

    -Oh ! époque Art Déco,très, très bon choix, Monsieur Robin. 300 livres.

    Thomas saisit l’assiette et, ivre de rage, la brisa sur le sol en lançant :

    -Rajoutez cela sur la note de Monsieur ! Et il sortit en claquant la porte.

    Espèce d’immonde petite peste !  hurla Sam en rejoignant Thomas sur le trottoir.

    -Oh ! jeta le jeune garçon,je pensais que c’était votre tournée, Sam !

    Si le jeune garçon avait été moins en colère, il aurait peut-être remarqué que le rideau d’une fenêtre en haut venait de bouger.

    Eva pleurait amèrement. C’était fini,plus jamais elle ne pourrait tenir la main de Thomas  dans la sienne!

    -Oh ! je vous déteste, rageait Sam,comme je vous déteste !  je vous fiche dans l’avion…et basta !

    -Vous passerez ça en note de frais, ça doit bien marcher ainsi chez vous ?  

    A suivre : Michelle Huenaerts

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • Le Maître des Loups

     

     Le Maître des Loups

    video 31.jpg

    video5.jpg

    Thomas s’était attendu à découvrir une pièce ressemblant à l’antre d’un magicien.  Il en fut pour ses frais car, en dehors de grandes étagères décorées de pots en verre et d’une table en bois, il n’y avait rien.

    -  Ça recasse encore le mythe ! murmura Thomas entre ses dents.

     

     

    "Que cachent les murs du cimetière de San Michele ? 

    Thomas Robin, jeune acteur britannique, aurait certainement préféré ne jamais découvrir le secret le liant à un alchimiste du nom de Thomas Loiseau mis à mort par son frère en 1654 pour haute trahison et sorcellerie.

    Malheureusement ce terrible secret a déjà été découvert par un personnage inquiétant des plus pervers  : Lorenzo Chioggi, noble Vénitien, aux manières si raffinées qui a pourtant déjà tant de sang sur les mains.

    Un homme apparemment fasciné par les loups.

    Celui-ci aura vite fait de découvrir que la pire faiblesse de Thomas Robin est son affection fraternelle pour l'inspecteur de Scotland Yard, Sam Gallager.

    Thomas n'aura donc guère le choix s'il veut sauver son ami.

    Il devra affronter ses pires terreurs et accepter son héritage caché dans l'un des endroits les plus mystérieux de Venise."

    Michelle Huenaerts 

     

     

     

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • La Porte d'Aval : partie 57

     

    La Porte d'Aval

     

    découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 57   

     début

    Ici    

    photo bbbbbb

     

    Partie 57

     

    Déposer la valise  de Thomas dans la voiture de Sam fut pour John un supplice.

    -Je me demande si c’est une bonne idée qu’il parte là-bas , murmura-t-il.

    -Il est beaucoup plus en sécurité là-bas, répondit Sam en refermant le coffre. Que voulez-vous qu’il lui arrive dans une petite station balnéaire ou chez ses amis tandis qu’ici, à Londres.

    -Vous avez peut-être raison, mais il faut que vous trouviez, Sam…vite…je ne vais pas survivre longtemps avec ça !

    -Ne vous inquiétez pas, je ne le quitterai que lorsqu’il sera sous la surveillance de Monsieur Durant et…

    -Vincent déteste Thomas, soupira John…..alors, croyez-moi, sur ce point, je ne suis pas du tout rassuré.

    -Et pourtant, répondit le jeune homme, il va s’en occuper ! faites-moi confiance !

    Les deux hommes tournèrent leur regard vers Thomas qui était en train d’embrasser une dernière fois sa mère.

    -Ça va aller, Monsieur Robin, je vous assure ! Tout se passera bien.

    -J’ai un drôle de pressentiment, un peu comme si je voyais mon fils pour la dernière fois…c’est…c’est insupportable !

    -Il sera de retour dans quinze jours , je vous le promets, je veillerai sur lui !

    Thomas quitta les bras de sa mère, poussa la grille et se dirigea vers la voiture .

    John serra la main de Sam un peu plus fort que d’habitude, il embrassa son fils en essayant de lui cacher son inquiétude et rejoignit sa femme dans le jardinet.

    Le jeune garçon leur fit alors un dernier signe de la main et entra dans le véhicule.

    -Vous allez bien ? questionna Sam en mettant le contact.

    -Pas vraiment, avoua Thomas et Sam nota les légers cernes bleus qui soulignaient ses yeux.

    -Bon D’ACCORD ! si c’est la seule solution pour que vous compreniez

    - Qu’est-ce que vous voulez dire ? questionna le jeune garçon à voix basse  en appuyant sa tête contre la vitre.

    -Elle habite où votre copine ? Ah oui ! Flask Walk….Eh bien ! on va y aller sinon, on ne s’en sortira jamais !

    -Y…..Y….aller ? balbutia Thomas en se redressant d’une fois, mais…..mais…jamais …Sam…elle va me tuer !

    -Eh bien au moins, comme ça, je n’aurai plus à vous courir après,  répondit Sam en mettant le contact. C’est tout près d’ici, je crois ?

    Thomas sentit la peur l’envahir. Eva, affronter Eva ! Mais en même temps, il savait qu’il le fallait. Il fallait qu’il s’excuse et peut-être qu’elle lui pardonnerait. Alors, alors il pourrait partir le cœur moins lourd et peut-être que cette maudite boule qui lui serrait la gorge s’en irait, elle aussi .

    Oui, Sam avait raison, Il DEVAIT voir Eva ! Il n’avait pas pu dormir, les paroles de la jeune fille résonnaient trop dans sa tête. «  c’est toi qui est un moins que rien, Thomas, un moins que RIEN ! »  Et elle avait raison tellement raison. Oui, il devait lui PARLER !

    Sam gara sa voiture le long du trottoir non loin du magasin.

    -Je vais avec vous ,dit -il, on ne sait jamais , au cas où elle vous balancerait ses antiquités à la tête !

    Thomas ne répondit pas après tout il se sentait un peu plus rassuré d’avoir Sam auprès de lui !

     

    A suivre...

     

  • Le Maître des Loups

     

    Le Maître des Loups

     Un jeune acteur et un inspecteur de Scotland Yard affrontent le plus terrifiant ennemi...

     ...dans les endroits les plus mystérieux deVenise   3 février.jpg

     Character : Thibaut Thys

    "Ce que l'on cache au plus profond de soi ne peut renaître que par amour...."

    Il distinguait des formes alors qu’il avait l’impression de marcher à reculons pour s’éloigner de cette lueur.  Il essayait de lutter mais son corps était attiré vers l’arrière.

    Et enfin, il se sentit glacé. 

    Il tombait, s’enfonçant et s’enfonçant encore...

    "Que cachent les murs du cimetière de San Michele ? 

    Thomas Robin, jeune acteur britannique, aurait certainement préféré ne jamais découvrir le secret le liant à un alchimiste du nom de Thomas Loiseau mis à mort par son frère en 1654 pour haute trahison et sorcellerie.

    Malheureusement ce terrible secret a déjà été découvert par un personnage inquiétant des plus pervers  : Lorenzo Chioggi, noble Vénitien, aux manières si raffinées qui a pourtant déjà tant de sang sur les mains.

    Un homme apparemment fasciné par les loups.

    Celui-ci aura vite fait de découvrir que la pire faiblesse de Thomas Robin est son affection fraternelle pour l'inspecteur de Scotland Yard, Sam Gallager.

    Thomas n'aura donc guère le choix s'il veut sauver son ami.

    Il devra affronter ses pires terreurs et accepter son héritage caché dans l'un des endroits les plus mystérieux de Venise."

    Michelle Huenaerts 

     

     

     Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • La Porte d'Aval : partie 56

     

    La Porte d'Aval

     

    découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 56   

     début

    Ici    

    photo bbbbbb

     

    Partie 56

     

    John se dirigea vers Sam Gallager qui était assis sur le muret, la tête entre les mains .

    -Où avez-vous retrouvé mon fils ? demanda- t-il.

    -Sur le London Bridge, murmura Sam.

    -Le London Brigde ? mais qu’est-ce qu’il faisait là?

    Sam se remit debout, il appuya son front contre la grille.

    -A votre avis ? qu’est-ce qu’a l’intention de faire un gosse qui a une trouille bleue de l’eau quand je le retrouve accroché à la rambarde au dessus de la Tamise ? Bon sang , il m’a fait une de ces peurs !

    -Vous….vous ne voulez pas dire, jeta John complètement paniqué , à…à cause de cet article ?…de cette fille ?

    Sam soupira et se retourna.

    -Vous n’avez pas raconté à votre femme ce que Philip vous a confié, n’est ce pas ? j’ai fait la même chose avec vous, ajouta -t-il, je ne vous ai pas tout dit !

    John considéra le jeune homme avec surprise.

    -J’ai été stupide !  j’aurais dû me rendre compte que tout ça c’était trop pour le petit !  Oh ! ajouta- t-il, il a l’air solide comme ça et il ne voulait pas que je vous en parle…et de toute façon, je n’avais pas de preuve et ça paraissait tellement dément ..alors !

    -Qu’est-ce ….qu’est-ce que vous voulez dire ! balbutia John .

    Sam prit une grande inspiration.

    -Je crois que quelqu’un a essayé de s'attaquer à votre fils . Le spot, ce n’était pas un accident, j’en suis sûr ! et cet article dans « Star Life » …enfin, ce que je veux dire, Monsieur Robin…c’est que quelqu’un essaie de faire du mal à votre fils, plus que du mal… Je….je suis désolé …

    John chancela légèrement. 

    -Ce…ce n’est pas possible…qu’est -ce que vous …vous allez inventer ?

    Devant le regard dur de Sam, il ajouta cependant immédiatement :

    -Mais…mais  si c’est vrai, il faut prévenir la police !

    -La police, répondit Sam…et ça changerait quoi? 

    Elle nous rirait au nez. Tout le monde pense que c’est un accident…mais,cette maudite corde, je l’avais vérifiée avant !  Mais elle a disparu, Monsieur Robin...plus de corde…..plus de PREUVE !

    Mais……

    Sam s’approcha de John .

    -Je ne laisserai plus à cette crapule l’occasion de  faire du mal à Thomas, ça, je vous le promets.Il part demain chez ses amis, là-bas, il sera en sécurité, ça va me permettre d’enquêter un peu ici…Je mettrai Thomas dans l’avion et je le retrouverai à Etretat.

    Devant l’air incertain de John, il ajouta :

    -C’est mieux qu’il aille là-bas, je trouverai une solution pour le rejoindre, ne vous inquiétez pas ! mais entre- temps, Monsieur Robin, vous pouvez m’aider ,vous pouvez faire quelque chose pour moi.

    -Quoi ? murmura John, demandez-moi tout ce que vous voulez.

    Le jeune garde du corps sortit de sa poche une plaquette de médicaments vide et la tendit à John.

    -Pouvez-vous vérifier s’il est encore possible de trouver des traces de cela dans les échantillons sanguins de Thomas?

    -Du Thénasol, murmura John …mais….mais pourquoi ?

    -Vous êtes médecin, répondit Sam, vous devez connaître ses effets.

    -C’est un médicament pour les gens qui souffrent du cœur , répondit John complètement désorienté.  Quel rapport avec Thomas ?

    -Je n’ai pas fait le rapprochement tout de suite mais après « l’accident » de Thomas, j’ai tout fouillé pour retrouver ce maudit cordage même les poubelles. Je n’ai pas trouvé de cordage mais j’ai retrouvé ça!

    -Mais...je ne vois toujours pas...

    -Moi non plus, Monsieur Robin, je n’ai pas vu tout de suite mais j’ai quand même emporté la plaquette. Après, je n’y ai plus pensé…..jusqu’à….

    -Jusqu’à 

    -Jusqu’à ce que Thomas me parle de son problème d’hyper-ventilation !  J’étais persuadé que quelqu’un lui avait fait avaler un truc… il était resté inconscient bien trop longtemps ! Vous-même, vous saviez que ce n’était pas normal mais vous avez cru à un problème de santé . Monsieur Robin, avant que ce spot ne tombe, Thomas était sur le point de s’évanouir.  Il avait eu une terrible dispute avec Mulder et son cœur battait sûrement très vite.  Il était excessivement nerveux mais son cœur ne faisait que compenser ,normal, Monsieur Robin, puisqu’il souffre d’hyperventilation….C’est pourquoi, cet après-midi, je me suis renseigné dans une pharmacie et…

    -Dites-moi que ce n’est pas vrai, bredouilla John.

    -Monsieur Robin, coupa Sam , que pourrait-il arriver à un garçon qui fait une crise  d’hyperventilation si, subitement, on lui faisait prendre une forte dose de ce médicament ?

    -Son…son cœur ne pourrait plus pomper suffisamment, il…il  aurait l’impression de manquer d’air…et…

    -Thomas a eu l’impression d’étouffer avant de s’évanouir, il n’y avait plus assez d’air qui entrait dans ses poumons ! car vous savez, Monsieur, que les propriétés du Thénasol sont…

    John considéra le jeune homme avec effarement et acheva :

    -….Sont d’abaisser le rythme cardiaque …….

     

    A suivre...Michelle Huenaerts