• Thomas Robin

     

    L'Ecorce d'Or

     

     

    DSC_018000

     Character: Thibaut Thys

     

     Un acteur- un inspecteur de Scotland Yard

    et

    une envolée dans la magie...

     

    Le noir, tout était noir à présent…un lac, les profondeurs d’un lac et une racine à l’écorce dorée qui s’enroulait autour de sa jambe pour le mener vers le fond.

     « Tu périras, sorcier, murmurait une voix. Maudit traître, tu périras ! »

     Thomas tressaillit légèrement de surprise : ce souvenir ne le concernait pas, pourquoi venait-il hanter ses rêves?

     « Jetez son corps dans ce lac et qu’il nous montre sa magie ! Montre-nous ta magie, faiseur d’or, ou meurs !........ »

     Non…..non !
     

     «  Mais comment peux-tu être aussi obstiné! cria une autre voix dans sa tête, tu devrais être mort, Thomas, depuis longtemps… depuis des siècles….. »

     

    Michelle Huenaerts-L'Ecorce d'Or- T and co Editions

     

    Le Maître des Loups

    Sortie décembre 2010 Extrait Noël.doc2

     

    Une aventure qui démarre dans la mystérieuse Venise

    maître 2

      "- Sam, c'est bien son nom ? Si tu ne le fais pas pour toi...

     

    Le jeune homme se laissa retomber sur le siège.

    -   Je crève juste de peur ! Ça me terrifie même davantage que d'affronter cet homme mais...mais je ferais tout pour sauver Sam et si c'est vraiment la seule solution.

    Le vieil homme lui tapota la joue.

    -   Celui qui n'a jamais peur est idiot !  Le professeur avait raison à ton sujet !  De toute façon, sans sa recommandation, tu ne serais pas assis ici. Personne n'entre dans le bureau d'Antonio Ballerini, pas même les employés ou même sa famille !

    -   Oh !  Le fameux secret serait-il caché ici ?

    Antonio Ballerini sourit.  Il ouvrit ensuite un tiroir, en sortit un coffre en bois finement ouvragé et en extirpa ce que Thomas identifia comme un pendule de verre suspendu à une chaîne."

    Le Maître des Loups - Michelle Huenaerts - T and co Editions

     

     

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

  • La Porte d'Aval : partie 42

     

     

    La Porte d'Aval

    découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 42

        début

    Ici

       photo bbbbbb

     

    Partie 42

     

    Jeudi était enfin arrivé et Thomas s’était réveillé particulièrement heureux !

    Bien sûr, il n’avait toujours pas eu de nouvelles de Philip et de Sam…ça l’attristait bien un peu, mais après tout, il devait avouer que c’était entièrement sa faute, c’était à lui de s’excuser.

    La situation générale s’était pourtant singulièrement améliorée.

    Papa et maman avaient arrêté de le cuisiner à propos de Timothy ; ils semblaient beaucoup plus préoccupés à présent d’obtenir les résultats des tests que Thomas avait passés à la clinique.  Pour le reste , la présence de Sam Gallager au côté de Thomas semblait les rassurer.

    Il avait été convenu qu’il passerait le prendre chaque matin et comme ses parents trouvaient le jeune homme très sympathique, il avait été invité à partager chaque jour le petit déjeuner des Robin.

    Mardi et mercredi avaient été des journées de tournage particulièrement agréables.

    Le jeune garçon avait rejoint avec son garde du corps la librairie de Charing Cross Road dans une voiture de taille tout à fait normale (ça devait d’ailleurs être la voiture de Sam Gallager) .

    Là, il avait eu le bonheur de constater, qu’à part quelques curieux, la rue était tranquille, plus de bain de foule !

    Et il avait passé deux merveilleuses journées, dans le monde magique du cinéma qu’il aimait tant ,débarrassé de la présence de Terry Mulder.

    Thomas avait même réussi à faire la veille une bonne action : il avait obtenu le retour de James Price !

    Oh ! Bien sûr, ça lui avait quand même demandé une négociation de près d’une demi- heure avec l’adjoint-directeur d’abord, puis avec John Clent lui-même !

    Thomas avait d’abord expliqué : jamais James Price n’avait commis d’erreur auparavant, c’était un accident ! (enfin, ce n’en était pas un , mais comme il n’y avait pas de preuve !)

    C’était un professionnel, on ne pouvait pas se passer de ses services…

    Ça n’avait pas marché !

    Alors Thomas avait supplié, il avait joué un rôle à faire pleurer dans les chaumières (sous l’œil amusé de Sam Gallager).

    Mais ça n’avait pas marché !

    Alors, à bout d’argument, Thomas s’était dirigé vers la porte en disant que dans ces conditions, il rentrait CHEZ LUI !

    Et ça, ça avait marché !

    Mais le jeune garçon n’était pas entièrement satisfait, il voulait que James Price revienne mais il aurait aussi aimé prouver qu’il n’avait commis aucune faute, c’était trop injuste !

    Thomas avait eu cependant une très agréable surprise : Steve Dekker n’était pas réapparu !

    Aussi, ce matin, il n’avait qu’un seul souci en tête : c’était jeudi !  Le fameux JEUDI !

    Est-ce qu’elle allait venir ?

    Thomas était un peu paniqué…paniqué mais tellement heureux !

    Et…et si elle ne venait pas ! Mais non, bien sûr , il ne fallait pas penser à cela….pourquoi serait-elle venue l’attendre à Charing Cross Road ?

    Il y avait néanmoins un petit problème : SAM GALLAGER !

    Celui-ci le suivait partout dès qu’il mettait un pied dehors, ça ne dérangeait pas beaucoup Thomas, il aimait beaucoup Sam ! Mais dans ce cas précis le jeune garçon n’avait pas très envie d’un rendez-vous à trois !

    Ce qui signifiait qu’il devrait de nouveau lui mentir.

    Oh ! un tout petit peu…et puis, s’il faisait attention, personne ne s’apercevrait de rien !

     

    A suivre...Michelle Huenaerts

  • Thomas Robin- Itamar

     

     

    T and Co soutient ITAMAR

    un groupe londonien pour un acteur londonien :

    Thomas Robin  Sourire

     

     

    Post du 3 janvier Thomas Robin.jpg

     

     

    Itamar2.jpg

    http://www.myspace.com/itamarts 

     

     

     

    Ce blog n'enregistre pas les commentaires

     

     

     

  • Petites nouvelles en passant

     

     

    Un énorme bisou en passant rapidement.

    Mois de septembre sans une minute pour respirer ...enfin si...là, je vous écris et je respire...Sourire

    L'édition du maître des loups avance. La quatrième couverture est finie et la moitié du texte a déjà été retranscrite mais c'est un travail de fourmi et je vis  donc quasiment en ermite en ce moment ^^ mais j'avoue que ce sont des moments très plaisants que de voir naître son  livre...

    Jusqu'à présent donc pas de retard dans les délais.

    Un grand merci à ceux qui se sont inquiétés de ma petite santé ^^ ...ça s'arrange et je commence enfin à récupérer bien décidée à garder cette santé à présent  Sourire

    Je vous fais d'énormes bisous !! 

     

     

  • La Porte d'Aval : partie 41

     

    La Porte d'Aval

    découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 41

        début

    Ici

       photo bbbbbb

     

    Partie 41

    "Il tendit le papier à son interlocutrice et ajouta :

    -Si Monsieur Gallager me cherche, dites-lui qu’on a égaré mes échantillons et que j’ai dû refaire une prise de sang…..

    Il entendit l’infirmière grommeler :

    - Il ne croira jamais ça, comme si on pouvait égarer des échantillons sanguins !

    Mais chose importante : il avait le numéro !

    Thomas traversa rapidement le couloir afin de ne pas rencontrer son garde du corps , il tourna à droite et chercha la chambre .

    Maintenant, c’était beaucoup plus difficile ! Il fallait qu’il saute le pas…….

    Frappe à cette porte, pensa -t-il , dis ce que tu as à dire et c’est tout !

    Le jeune garçon cogna l’index contre le bois et attendit.

    -Entrez, répondit une voix .

    Thomas respira profondément et poussa la porte.

    Steve Dekker était debout près de la fenêtre.  Il avait le bras bandé mais visiblement, il ne souffrait d’aucune autre blessure. Il se retourna et ses yeux s’écarquillèrent de stupeur !

    -Monsieur Robin….vous…….VOUS  ici !

    -Je….je peux vous parler un instant, bredouilla Thomas.

    -Mais…..mais bien sûr ! Asseyez –vous !

    Steve retira les quelques revues qui étaient posées sur la chaise et invita le jeune garçon à s’y installer. Thomas embarrassé nota au passage que c’était lui qui posait en couverture de chacun des magazines !

    Dekker s’assit alors sur son lit et dévisagea Thomas de la tête aux pieds !

    -Je n’arrive pas à croire que c’est vous ! Je n’aurais jamais espéré ...

    -Je….je voulais vous remercier, dit Thomas légèrement mal à l’aise. 

    Il essaya de sourire et ajouta :

    -C’est la deuxième fois en moins d’un an que quelqu’un me sauve la vie…il ne faudrait pas que ça devienne une habitude …

    -Mais oui ! coupa Steve Dekker, le métro de Londres, la station de Leicester Square…..j’ai gardé toutes les coupures de presse…d’ailleurs, s’empressa- t-il d’ajouter, je conserve toujours toutes les coupures de presse qui parlent de vous !

    -C’est…c’est très aimable à vous, continua Thomas, mais en fait, je voulais vous dire…

    -Je suis si heureux de travailler avec vous , Monsieur Robin ! interrompit le jeune homme, quand on m’a annoncé la nouvelle…. vous trouvez que je vous ressemble ? voyez, j’ai même acheté des lentilles…. qu’est-ce que vous en pensez, c’est bien la même couleur ?

    - Ben…

    -Moi ,la doublure du grand Thomas Robin !

    -Oui….ben , en fait, dit Thomas, dont les yeux s’arrondissaient de stupeur…je…je ne suis pas si grand que ça ….je mesure seulement…

    -Et tous ces gens qui crient votre nom….je vous ai vu, ce matin, dans la rue !

    Steve Dekker sourit et fixa le jeune garçon dans les yeux…..

    Thomas frissonna. 

    L’image du garçon de son rêve s’était superposée à celle du jeune homme assis en face de lui et il avait maintenant réellement très envie de partir !

    -Ben justement, dit-il, parlant de cela…

    -Parlant de cela, résonna une voix à sa droite, je crois, Monsieur Robin, qu’on vous réclame DANS VOTRE CHAMBRE !

    Le jeune garçon tourna la tête et vit Sam Gallager, l’air légèrement narquois, appuyé négligemment contre le battant de la porte, les bras croisés sur la poitrine. Depuis combien de temps était-il là ?

    -Oui… Oui…bien sûr, répondit Thomas.

    Le jeune garde du corps entra dans la chambre et jeta un vague coup d’œil sur les revues, il posa ensuite son regard sur Dekker, puis…

    -Nous y allons ?

    Thomas ne se fit pas prier.

    -Bon et bien….encore merci, Monsieur Dekker.

    -Ce n’est rien, Monsieur Robin, répondit le jeune homme, je suis très heureux de vous avoir sauvé la vie ! ajouta-t-il en serrant la main du jeune acteur…une main que Thomas eut d’ailleurs beaucoup de mal à récupérer !

    Arrivé dans le couloir, Sam Gallager jeta en souriant :

    -L’infirmière a vendu la mèche, vous lui avez fait du chantage à elle aussi? Décidément !

    -Je…je voulais parler à Dekker….e remercier mais je n’ai pas réussi à lui avouer.

    -Il vaut mieux ! jeta Sam, car apparemment, vous avez là un véritable FAN !

    -Un malade, oui ! vous voulez dire…..il…il a vraiment quelque chose qui cloche…je vous assure….j’ai l’impression quand il me parle qu’il s’adresse à quelqu’un d’autre ! 

    -N’empêche , se moqua Sam, je pense que vous devez orner tous les murs de sa chambre !

    -Ne plaisantez pas avec ça ! dit Thomas….ce…ce n’est pas drôle, je me demande finalement, si ce n’est pas sur lui que la bibliothèque est tombée !

    -C’est bien possible ! rétorqua le jeune homme alors qu’ils venaient de rejoindre la chambre de Thomas. Mais de toute façon, vous êtes une « STAR », Monsieur Robin, il faut s’y faire !

    Il s’apprêta à entrer dans la pièce mais Thomas le retint.

    -Arrêtez avec ça……ce sont des bêtises, je vous assure ! Je ne sais pas pourquoi les médias ont fait de «  Thomas Robin » une star , mais en ce qui me concerne, je suis juste un garçon qui aura 13 ans dans deux mois et qui , continua- t-il amèrement, a fait en trois jours un paquet de conneries !

    Sam Gallager considéra pour la première fois réellement le jeune garçon.  Il fut soudain frappé par ses yeux d’un bleu si particulier , par son visage aux traits finement dessinés et surtout par cette espèce de courant de sympathie qui se dégageait naturellement de lui.

    Mais Thomas ne se rendait pas compte de cela et Sam ressentit soudain un courant glacial le parcourir.

    Qui pourrait vouloir tuer ce gosse ? C’était insensé……

    Le jeune homme se secoua et ébouriffant les cheveux du jeune garçon, il lui répondit en souriant :

    -Mais au moins, vous avez fait une chose utile ces dernières heures.

    -Quoi ? questionna le jeune garçon légèrement étonné.

    -Et bien, vous vous êtes débarrassé de Steve Dekker !"

    A suivre...Michelle Huenaerts     

     

     

  • L'Ecorce d'Or

     

    Certains font plus que rêver...

    ils vivent ces rêves

    Osez la magie avec :

    Thomas Robin

     

    dyn003_original_401_591_pjpeg_56811_05ec9b43993be00051274e4406fea1db

     

    DSC_003131.jpg

    Le noir, tout était noir à présent…un lac, les profondeurs d’un lac et une racine à l’écorce dorée qui s’enroulait autour de sa jambe pour le mener vers le fond.

     « Tu périras, sorcier, murmurait une voix. Maudit traître, tu périras ! »

     Thomas tressaillit légèrement de surprise : ce souvenir ne le concernait pas, pourquoi venait-il hanter ses rêves?

     « Jetez son corps dans ce lac et qu’il nous montre sa magie ! Montre-nous ta magie, faiseur d’or, ou meurs !........ »

     Non…..non !
     

    «  Mais comment peux-tu être aussi obstiné! cria une autre voix dans sa tête, tu devrais être mort, Thomas, depuis longtemps… depuis des siècles….. »

     

    Michelle Huenaerts-L'Ecorce d'Or- T and co Editions

  • La Porte d'Aval : partie 41

     

     

    La Porte d'Aval

    découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

    partie 40

        début

    Ici

       photo bbbbbb

     

    Partie 41

     

    Cependant…

    Cependant, Sam Gallager venait à peine de franchir la porte qu’une pensée traversa l’esprit de Thomas :

    DEKKER ! Il devait être ici lui aussi !

    Il fallait qu’il le voie !

    Bien sûr, Thomas n’avait pas du tout envie de le rencontrer mais comment faire autrement, il devait lui expliquer.

    Il fallait de un qu’il le remercie , de deux, qu’il ait le courage de lui dire que ,LUI, Thomas l’avait fait virer ou est-ce qu’il valait mieux commencer dans l’autre sens ?

    Le jeune garçon imaginait déjà la scène :

    «  Monsieur Dekker, je vous remercie d’avoir risqué votre vie pour moi ! Voilà, c’est tout ! Ah au fait mais vraiment une petite chose …vous ne faites plus partie de l’équipe….sans rancune n’est-ce pas ! »

    Et bien, pensa le jeune garçon , il m’a peut-être sauvé la vie ce matin mais là, je crois qu’il va m’étrangler !

    -En tout cas ,murmura- t-il, si j’étais lui, c’est ce que je ferais!

    Thomas, prenant son courage à deux mains, se décida à descendre de son lit, quitta sa chambre et traversa le couloir pour rejoindre le bureau d’informations.

    -Excusez-moi…excusez-moi, Madame !

    Une infirmière rousse, assise devant un ordinateur , leva les yeux vers lui.

    -Oh ! Monsieur Robin…pas…pas possible !

    -Je …commença Thomas…

    -J’ai vu tous vos films…qu’est-ce que vous jouez bien !

    -En fait, tenta le jeune garçon, je voudrais…

    -Vous pouvez me donner un autographe pour ma fille ?

    Elle lui tendit un stylo et continua :

    -Attendez ! je vais vous trouver une feuille de papier…

    Et le plaçant devant le nez de Thomas, elle ajouta :

    -C’est pour LISA !

    -Lisa, répéta le jeune garçon…très bien, mais est-ce que vous pourriez me donner le numéro de chambre de Monsieur Dekker…il a dû arriver en même temps que moi…j’aimerais lui rendre visite.

    Tandis qu’il posait la question, le jeune garçon avait déjà inscrit sur le papier : « Pour Lisa, amicalement…»

    -C’est que…je ne peux pas, Monsieur Robin !

    Thomas reposa son stylo , l’infirmière en parut particulièrement contrariée, elle continua cependant :

    -Monsieur Gallager a dit que vous ne deviez pas bouger d’ici, vous ne pouvez donc pas aller voir Monsieur Dekker !

    -C’est bizarre, dit Thomas en reprenant le stylo, je n’arrive plus à me rappeler l’orthographe exacte de mon nom !  Ceci dit, si vous pouviez me dire le nombre magique, je crois bien que ça pourrait me revenir !

    L’infirmière fixa le jeune garçon dans les yeux, sembla hésiter, puis...

    -513 au bout du couloir à droite !

    -Merci ! dit Thomas en achevant son autographe.

     

    A suivre...Michelle Huenaerts