La porte d'Aval : partie 38

 

La Porte d'Aval

découvrez l'enfance de Thomas avant qu'il.....

partie 38

  début

Ici

   photo bbbbbb

  Partie 38

-Station balnéaire de haute fréquentation, caractérisée par ses falaises grandioses, lisait Philip profondément absorbé dans la lecture du livre qu’il avait sur les genoux.

-Tu as très mal ,demanda Sam à Thomas.

-Bien sûr que non ! répondit le jeune garçon, c’est mon père qui a voulu que je passe la journée ici , je suis bloqué dans cette clinique depuis mon arrivée, ce matin.

-Ça ,dit Philip en levant les yeux de son bouquin, quand on a un papa médecin……

-Qu’est-ce qu’ils disent d’autre dans ton livre ? questionna Thomas.

-Oh ! répondit Philip…tiens, tu savais que le nom Etretat était d’origine scandinave, ça vient d’Estretot qui...

 -Je me fiche d’où ça vient, coupa Thomas. Est-ce qu’il parle de la Porte d’Aval ?

-Eh bien, ils disent qu’il y a deux falaises : à droite, la Falaise d’Amont, à gauche, la Falaise d’Aval.  Les portes sont d’immenses déchirures creusées dans les falaises, la Porte d’Aval correspond à l’arche monumentale de la Falaise d’Aval…..tiens, tu as une photo là, avec le rocher appelé « Aiguille Creuse » en face….

-Génial, dit Thomas, vraiment super !

Il essaya de se relever.

-Ils ont dit que tu devais rester couché ! protesta Philip.

-Mais je vais très bien !

-Tu ne peux pas aller bien après avoir été presque tué par un projecteur de plus de cinquante kilos, riposta Philip.

-Surtout qu’en tombant, continua Sam, il a entraîné avec lui la bibliothèque qui…….

-Ça va ! dit Thomas, je sais, j’ai eu beaucoup de chance, mais je n’ai pas été blessé, non ?!

-Tu es quand même resté inconscient un bon bout de temps, tu leur as fait une belle peur, jamais un accident comme ça n’aurait dû arriver !

-Ce n’était pas un accident, murmura Thomas.

-Mais si, rétorqua Sam, bien sûr que c’était un accident ;  ils ont d’ailleurs viré directement James Price, c’est de sa faute, ton père l’a dit, le spot n’était pas sécurisé, je ne sais pas ce que ça veut dire, mais……

-C’est faux ! coupa Thomas , tout le plateau était sécurisé ! Jamais James n’a commis la moindre erreur, c’est un professionnel, tu entends, UN PROFESSIONNEL !

-Qu’est-ce que tu entends par là ? demanda Philip en s’asseyant sur le lit près de Thomas .

Le jeune garçon soupira, il avait un énorme poids sur l’estomac .

Ses amis étaient venus à l’hôpital dès qu’il les avait appelés.

C’est vrai qu’il avait fait une peur bleue à tout le monde !

Son père était arrivé sur les lieux de l’accident presque immédiatement, il avait eu le temps de l’apercevoir….mais tout cela était vague, comme une scène derrière un voile noir. Il avait le vague souvenir d’hommes en blanc, d’un brancard, de gens qui criaient son nom…il avait néanmoins reconnu le voix de Sam Gallager. 

Il disait :

-Il faut passer par derrière ! Déplacez l’ambulance sinon vous ne pourrez pas le sortir ! Monsieur Robin, Monsieur Robin …oh bon Dieu ! Thomas,  réveillez-vous, reveillez-vous !

Et il était arrivé ici, au Royal Hospital , dix minutes plus tard, (enfin ça, c’est ce qu’on lui avait raconté car Thomas n’avait réellement repris conscience qu’en salle d’urgence) pour apprendre de sa mère en pleurs que celui qui lui avait sauvé la vie n’était autre que …….STEVE DEKKER !

Le pire quand tout va mal, avait pensé Thomas, est de croire que ça ne peut pas aller plus mal !

C’était une catastrophe, il allait faire éjecter de l’équipe celui qui venait de le sauver !

 

A suivre...Michelle Huenaerts 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.