• Immersion totale : partie 38

     

    Immersion Totale

     

    partie 38

    Début Ici cliquez ensuite sur

    "page suivante " en bas de la page

     

    DSC_0036 post avril

    « Une sonnerie stridente inondait le bâtiment ....assourdissante.

    Sam, le portable à la main, s'était figé au milieu de l'escalier.

    - Gardner, c'est quoi ce truc?

    - L'alarme incendie, Monsieur.

    - Un incendie, ici? Localisez l'étage d'où vient ce signal , vite !

    - Monsieur, je voulais vous dire, je....

    - Les regrets seront pour plus tard, Gardner. Où êtes- vous?

    - Je suis à l'accueil, Monsieur, c'est la panique ici ! Vous avez demandé de fermer les portes mais je ne vais pas pouvoir les contenir très longtemps !

    - Trouvez vite cet étage, Alan ! le reste je m'en fous, personne ne sort d'ici!

    - Euh......oui.....

    Alan Gardner se fraya un chemin au milieu des nombreuses personnes déjà agglutinées devant l'entrée.

    - Pourquoi les portes sont-elles bloquées? râla Sir James Taylor.

    - Ordre de l'inspecteur Gallager, répondit le jeune sergent.

    - Il veut nous faire griller ? hurla l'inspecteur-chef rouge de colère. C'est quoi le problème...et...et depuis quand est-ce lui qui donne les ordres !

    - Monsieur...il.....il veut qu'on localise l'étage où s'est déclanchée l'alarme...il....il pense que l'agent Dickinson est mêlé à ces histoires de meurtres, ajouta-t-il à contrecœur...il pourrait même avoir un otage!

    - Dickinson? Vous êtes fou et...et qui serait l'otage?

    - Thomas Robin...

    - Oh non ! gémit l'inspecteur-chef, pourquoi toujours lui !

    Il se précipita vers un clavier d'ordinateur et entra rapidement une série de lettres et de chiffres. L'écran afficha alors une maquette de bâtiment ...Au niveau 4 du schéma clignotait une lumière rouge.

    - 4ème étage! Monsieur, lança Gardner à l'adresse de Sam toujours en attente d'une réponse.

    - J'y vais....dépêchez-vous, Alan, votre poste en dépend !

    - Monsieur, cet incendie est peut-être réel et.....et merde, ajouta-t-il en constatant que son supérieur avait interrompu la communication. Il nous faut des renforts au 4ème , jeta-t-il à l'adresse de James Taylor.

    - Mais....le feu...le

    - Je crois que l'inspecteur Gallager est persuadé que c'est un leurre, Monsieur...par contre si nous voulons le retrouver lui en un seul morceau, je pense qu'il y a urgence.

    - Comme toujours ! soupira l'inspecteur-chef. Allons donc , suivons les ordres de Gallager ...d'ailleurs j'ai vraiment hâte de l'étriper ! »

    A suivre....Michelle Huenaerts

    Tand co

    "La Porte d'Aval" "Les Poussières d'une Etoile" et "Le Miroir" peuvent être commandés chez :

    Chapitre.com

    "L'Ecorce d'Or " : premiers points de vente indiqués en haut à gauche Sourire

     

  • Immersion Totale : partie 37

     

    Thomas Robin

     

    Immersion Totale

     

    partie 37

    Début Ici cliquez ensuite sur

    "page suivante " en bas de la page

    DSC_0196555

    «  Thomas regarda les numéros défiler le long de la porte de l'ascenseur.

    Le sergent Dickinson avait appuyé sur le « 5 »

    En d'autres occasions, il est bien évident que personne n'aurait pu lui faire croire qu'une morgue se trouvait au cinquième étage de New Scotland Yard mais...mais il se sentait juste engourdi, terrassé...

    Il pensait à Olga, à ses étranges habits, ses cheveux roses ....
    Il l'entendait lui répéter encore et encore : toi fou ! Thomas....toi fou....

    Il avait voulu l'aider mais tout avait été de travers comme toujours ! car ce n'était pas comme si cette tragédie était une exception dans sa vie !

    C'était un fait, lorsque quelqu'un avait la mauvaise habitude de le côtoyer, les pires choses pouvaient lui arriver !

    Il revoyait le regard de Gardner le fusiller avant que l'ascenseur se referme.

    Peut-être était-il bien le sale gosse qu'il pensait, un sale gamin ingérable qui se sentait désespérément responsable de la mort de cette jeune fille.

    Les portes s'ouvrirent.

    Dickinson le prit par le bras.

    - Dépêchons-nous !

    Thomas jeta un regard en direction de la porte de la cabine restée ouverte.

    Ses sourcils froncèrent légèrement.

    Il aurait voulu demander à l'autre où il l'emmenait mais aucun son ne pouvait franchir ses lèvres.

    L'homme ouvrit une porte et le poussa dans les marches.

    - On descend !

    Thomas s'engagea machinalement dans l'escalier ; après tout ce mec était flic, il savait ce qu'il faisait....

    - On va au parking, on va sortir par l'arrière.

    Thomas s'arrêta net.

    - Quoi ? arriva-t-il à articuler.

    - Dépêche toi, je n'ai pas que ça à faire !

    - Vous...vous m'emmenez où, Monsieur Dickinson ?

    - Au centre d'expertise, c'est à deux rues d'ici !

    - Mais...pourquoi sommes-nous montés au cinquième pour....

    L'autre soupira.

    - Je savais bien que tu me créerais quelques complications à un moment ou à un autre ! Je terminerai donc mon travail ici....ironique, non ? Ici à Scotland Yard !

    - Quoi ?

    - Je ne sais absolument pas ce qui est arrivé à ta copine , Robin !  par contre, j'ai une assez bonne idée de ce qui va t'arriver à toi....dégénéré, le pire de tous....comme toutes les stars qui inondent ces magazines people...droguées , perverties.....Je vais rendre un fier service à notre société, crois-moi, en t'éliminant ici !

    Il attrapa Thomas par la gorge et le poussa contre le mur.

    - Si facile finalement.....le garçon qui a survécu à tant de choses, à cet attentat, à ce fou...tu n'as pourtant vraiment rien de spécial, Thomas Robin, encore une petite pression et ça serait fini mais c'est cette lame qui doit pourtant te purifier !

    Il sortit alors un couteau de sa poche à l'aide de sa main libre.

    Thomas, qui essayait de repousser de toutes ses forces les doigts qui l'étranglaient, vit l'arme briller et décocha alors un violent coup de genou dans le ventre de son agresseur.
    L'homme se plia en deux et la pression se relâcha un peu autour de son cou...

    Quelque chose, il devait trouver un truc, n'importe quel truc !

    Il vit alors en haut, à une vingtaine de centimètres de lui, une vitre portant la mention « Alarme incendie » !

    Il concentra alors toute ses forces pour se dégager et donna un violent coup de poing dans le verre pour le briser.

    Un hurlement retentit alors ....assourdissant.

    - Saleté ! personne ne pourra te sauver ! »

    A suivre ...Michelle Huenaerts

    Tand co

    "La Porte d'Aval" "Les Poussières d'une Etoile" et "Le Miroir" peuvent être commandés chez :

    Chapitre.com

    "L'Ecorce d'Or " : premiers points de vente indiqués en haut à gauche Sourire

     

     

  • Immersion Totale : partie 36

     

    Thomas Robin

     

    Immersion Totale

     

    partie 35

    Début Ici cliquez ensuite sur

    "page suivante " en bas de la page

     

    DSC_0191222

     

    «  Sam se leva pour contempler pensivement la vie défilant de l'autre côté de la vitre.

    Une jeune mère poussait un landau tout en traînant derrière elle un gamin braillant, le constable Hartley faisait circuler un véhicule garé à cheval sur le trottoir et.....et de l'autre côté de la rue, un homme, assis dans une voiture noire, pianotait sur son volant. La vitre ouverte malgré le froid, il lançait en direction du bâtiment gris de la police des regards à la fois inquiets et exaspérés.

    Sam l'identifia immédiatement : John Robin !

    Il consulta sa montre. Impossible !

    Il se précipita alors vers son bureau et décrocha le téléphone pour appeler son coéquipier

    sur son portable.

     - Gardner ?

    - Monsieur ?

    - Où est Thomas Robin ? Gardner ! vous êtes parti vous promener au parc St James ou quoi ?? son père l'attend et il a l'air de perdre patience, je vous préviens.

    Silence......

    - Gardner ? Thomas est avec vous, n'est-ce pas ?

    - Et bien en fait....

    - Gardner.....

    - Il est parti, il y a plus de dix minutes, Monsieur et...

    - Vous plaisantez, je vous dit que son père l'attend de l'autre côté de....

    Alan, à quelques bureaux de là, sentit un liquide glacial courir le long de son cou...

    - Je....je l'ai laissé devant la cabine de l'ascenseur, Monsieur,  normalement......

    - Quoi ?

    - Monsieur , écoutez, franchement je ne sais pas comment vous faites pour supporter ce gamin mais....

    - Vous avez dix minutes pour le retrouver, Gardner, fouillez chaque étage, passez son signalement et faites fermer la porte d'entrée..

    - Oui je....

    - Encore une chose, sergent....

    - Oui...

    - Si vous ne le retrouvez pas....

    Sam sentant ses doigts trembler de rage poursuivit :

    - Je vous vire !

    Raccrochant brutalement, il sortit de son bureau et se dirigea en courant vers l'ascenseur devant lequel s'était formé un petit attroupement.

    - Qu'est-ce qui se passe ?

    - Un idiot a dû réussir à bloquer la porte à un étage, résultat tout le système est bloqué ....on va devoir se taper les marches .

    - Quel étage ?

    - Ça clignote au niveau 5 donc je suppose que....

    - Merci...

    Sam poussa la porte de secours et s'engagea dans l'escalier . Son esprit essayait de le rassurer...tout cela ne devait être qu'un affreux malentendu. On allait retrouver probablement Thomas à l'entrée en discussion avec une jolie réceptionniste ou encore dans les toilettes car même les stars devaient satisfaire à des besoins naturels après tout !

    Mais son instinct hurlait que quelque chose de grave venait de se produire, ici, à New Scotland Yard, l'endroit en principe le plus sûr de toute la Grande Bretagne.
    A suivre....Michelle Huenaerts

     

     

    Tand co

    "La Porte d'Aval" "Les Poussières d'une Etoile" et "Le Miroir" peuvent être commandés chez :

    Chapitre.com

    "L'Ecorce d'Or " : premiers points de vente indiqués en haut à gauche Sourire

     


  • Immersion Totale partie 35

    Thomas Robin

     

    Immersion Totale

     

    partie 35

    Début Ici cliquez ensuite sur

    "page suivante " en bas de la page

     

    DSC_01101111

    « Thomas, mi-agacé, mi-culpabilisé, regarda Alan Gardner s'éloigner.
    Bien sûr il pouvait aisément se mettre à la place du jeune homme.

    Vu comme ça, il donnait réellement l'impression d'être un sale gosse irresponsable toujours prêt à se jeter dans les pires ennuis.

    La porte de l'ascenseur se referma.

    Thomas se cala contre le mur en soupirant.  Evidemment, ce n'est pas comme s'il avait pour habitude d'éviter les problèmes  ....mais était-ce sa faute s'il les attirait comme un gâteau au chocolat lançant des mots d'amour à une personne au régime depuis des mois !

    - Vous descendez également au rez-de-chaussée, demanda une voix basse.

    Thomas sursauta .....cette voix.....

    Il releva la tête, apeuré.

    En face de lui se tenait appuyé contre la cloison de la cabine un homme qu'il n'avait pas remarqué en entrant.

    Il sentit alors un léger soulagement l'envahir en reconnaissant le personnage.

    - Monsieur Dickinson ....vous m'avez fait une de ces peurs.

    L'homme sourit.

    - Les artistes sont souvent perdus dans leurs rêves, Monsieur Robin.  J'imagine également que cette affaire à laquelle vous avez été mêlé a dû vous perturber...

    - J'imagine, répondit pensivement Thomas....Au fait, est-ce que vous savez, Monsieur Dickinson, si quelqu'un a eu des nouvelles de la jeune fille qui se trouvait dans l'entrepôt ? Elle doit être paumée dans cette ville et.....et je vous avoue que j'ai vraiment peur qu'elle ne soit tombée sur ce malade !

    - Une jeune fille ?

    - Olga...elle s'appelle Olga ! Mignonne avec des cheveux roses ça ne doit pas passer inaperçu et elle est habillée comme.....

    - Comme c'est triste ! coupa l'autre l'air passablement ennuyé.

    - Triste ?

    - On nous a averti ce matin d'une agression dont aurait été victime une jeune fille qui ressemble à ce portrait...

    - Victime ?

    - Elle n'aurait pas survécu malheureusement ....

    Thomas se sentit transpercé de part en part comme si son être venait de se transformer en glace.

    - Non....non, balbutia-t-il...ça ne peut pas être Olga...impossible..

    - Peut-être pas en effet ....mais il y aurait un moyen d'en être sûr....

    - Un moyen ? réussit à balbutier Thomas.

    - Monsieur Robin, je sais que je vous demande beaucoup mais pourriez-vous m'accompagner afin d'identifier cette jeune fille.

    - Je ....je...

    - Je sais que je vous en demande beaucoup....

    Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent.

    - Oui, répondit Thomas....oui, je le ferai.. »

    A suivre ...Michelle Huenaerts

     

    Tand co

    "La Porte d'Aval" "Les Poussières d'une Etoile" et "Le Miroir" peuvent être commandés chez :

    Chapitre.com

    "L'Ecorce d'Or " : premiers points de vente indiqués en haut à gauche Sourire

     

  • L'Ecorce d'Or

     

     

    L'Ecorce d'or

    dyn002_original_432_108_gif__158fa70c75db95585529cee9245ced15

     

    Oseriez-vous ouvrir le passage au péril de votre vie ?....

    DSC_012555

    "Le noir.....tout était noir à présent.......un lac, les profondeurs d'un lac et une racine à l'écorce dorée qui s'enroulait autour de sa jambe pour le mener vers le fond....." 

        

    DSC_009222DSC_009222

     

     

     

    Avec ce roman , démarrez l'aventure Thomas Robin Sourire

    Il pensait être un acteur célèbre... Il va découvrir que le destin lui a réservé un avenir bien plus étonnant.... Lorsque Scotland Yard rencontre le surnaturel, l'inspecteur Sam Gallager pourra-t-il comprendre ce destin et sauver Thomas Robin? .. Osez la magie : découvrez Thomas Robin et Sam Gallager dans : L'Ecorce d'Or

    "L'Ecorce d'Or " : premiers points de vente indiqués dans notre colonne de gauche Sourire

     

  • Immersion Totale partie 34

    Immersion Totale

     

    partie 34

    Début Ici cliquez ensuite sur

    "page suivante " en bas de la page

    DSC_02466

    «  Thomas referma pensivement la porte du bureau de Sam.

    - Vous avez terminé ? demanda Alan Gardner qui semblait s'être matérialisé comme par enchantement devant lui.

    - Apparemment....Dites-moi, sergent, est-ce que vous m'attendiez ?

    - L'inspecteur Gallager m'a demandé de vous reconduire à la voiture de votre père.

    - Vous ne trouvez pas qu'il exagère un petit peu ? La voiture est garée juste en face......que voulez-vous qu'il m'arrive ?

    - Venez ! dit le jeune sergent en prenant Thomas par le bras. Inutile de faire attendre votre paternel !

    - Ecoutez,nous sommes chez les flics, ici ! les gentils, ironisa le jeune garçon, il ne peut rien m'arriver chez les gentils, n'est-ce pas ?

    Alan Gardner soupira. Il n'était pas loin de partager l'avis de ce jeune homme.

    Dickinson, un meurtrier ! et pourquoi pas la reine d'Angleterre championne de patinage sur glace tant qu'on y était !

    Une conviction.....l'inspecteur Gallager avait une intime conviction ! et pourquoi ?

    Parce qu'un mec avait cafouillé ? peut-être était-il juste débile après tout !

    Bon, ok ! il avait fait plus que cafouiller mais peut-être était-il plus que débile !

    - Allons-y, Thomas, les ordres sont les ordres !

    - Vous appréciez beaucoup Sam, n'est-ce pas ? jeta le jeune garçon.

    Alan Gardner le considéra pensivement, se demandant où il voulait en venir.

    - Et vous pensez donc que me côtoyer lui pourrit la vie !

    - À certains moments, je l'avoue....

    - Philip m'a dit que vous n'aviez pas aimé qu'il parte à ma recherche !

    Alan Gardner pointa un doigt sous le nez du jeune garçon.

    - Il n'est plus votre garde du corps, Monsieur Robin ! L'inspecteur Gallager travaille au Yard et un jour , il s'attirera de gros ennuis à cause de vous ! Si vous avez besoin d'une nounou pour vous empêcher de dépasser les bornes, commandez-en une au Père Noël, c'est justement l'époque !

    - Belle réplique ! répondit Thomas en souriant, je n'aurais pas dit mieux ! Vous voyez que vous n'avez donc aucune raison de me raccompagner ! à moins que le rôle de nounou vous intéresse ? Il faudra troquer votre costume par quelque chose de plus adapté ...un petit bonnet blanc vous irait très bien !

    Et sans attendre la réponse, il s'engagea résolument dans l'ascenseur.

    Alan Gardner hésita trente secondes...mais de toute façon peu importe qu'on trucide ce sale gosse, il avait déjà une folle envie lui-même de l'étrangler !

    Et puis, il était évident qu'il ne risquait rien !

    Aussi lui jeta-t-il en tournant les talons.

    - Vous avez raison, mon temps est trop précieux pour le perdre en votre compagnie ! »

    A suivre .....Michelle Huenaerts

     

     

    Tand co

    "La Porte d'Aval" "Les Poussières d'une Etoile" et "Le Miroir" peuvent être commandés chez :

    Chapitre.com

    "L'Ecorce d'Or " : premiers points de vente indiqués en haut à gauche Sourire