• dix-neuvième partie de.............

     Ce dimanche 3 septembre nous devons souhaiter un très joyeux ( quoique....avec tout ce que Michelle lui prépare ) anniversaire à quelqu'un de très important pour nous.......

     

    Thomas Robin, bien sûr

    Thomas Robin

    Né le Jeudi 3/09/1992 à 00h30
    à Londres - Grande Bretagne.
    (Latitude 51N30 - Longitude 0W10)

      Vierge Ascendant Cancer

    Découvrez.le.thème.astral.de.Thomas

    (cliquez en bas à droite du texte pour l'agrandir)

     

    Et bien, après le thème astral posté par Frans, voici ma contribution à l'anniversaire de Thomas........

    smilies (107).gif

    http://www.aufeminin.com/m/cuisine/recette-de-gateau-au-chocolat.html

    Nous le savons, Thomas est un grand amateur de chocolat  .Merci donc à Eileen de nous avoir communiqué ce lien fort utile (lien dédié à tous les obsédés, d'une certaine pâte à tartiner......)

    Euh? je vais peut-être vite aller me faire une tartine, moi

    http://ratonlaveur.free.fr/articles/Nutellatologie.php

     

     

    "A RAINY DAY"

    (Dix-neuvième partie)

    E-mail Thomas (Tibo) Thomas.robin@hotmail.com

    E-mail Sam ( Thomas) lovepeace19@hotmail.com

     

    "Thomas ouvrit l’armoire et sortit deux hautes tasses décorées aux effigies des Simpson.  Il tendit une Marge boudeuse à Sam et conserva pour lui un Homer baillant outrageusement.

    - Votre journée aurait-elle été aussi merveilleuse que la mienne, demanda-t-il ?

    Le jeune homme versa l’eau chaude puis posa en soupirant la bouilloire sur la table.

    - J’en ai comme l’impression !

    Il reprit sa place derrière la table de bois.

    Thomas lui tendit en souriant le pot de pâte à tartiner au chocolat.

    -Apparemment vous en avez davantage besoin que moi, finalement !

    - Bof ! d’après ce que j’ai vu au dehors, je n’en serais pas aussi sûr ! Vous pouvez m’expliquer ce qui se passe ? Je crois que j’ai dû louper un épisode !

    Thomas porta la tasse à ses lèvres.

    Sam remarqua immédiatement que la main du jeune garçon tremblait légèrement. Il releva les yeux et croisa…………

    En fait, ça ne dura qu’un instant et il se demanda même s’il n’avait pas rêvé…….et pourtant, sans qu’il puisse expliquer pourquoi, il lui avait semblé percevoir subitement quelque chose d’inhabituel dans le regard de son ami. Etait-ce de la lassitude………de la peine….de la peur ?

    - Thomas……..qu’est-ce que...... 

    Le jeune garçon sursauta légèrement et afficha immédiatement un sourire heureux……….Sam pensa s’être trompé………….

    - C’est la sortie de « La Porte d’Aval » ! et il faut bien que les journaux trouvent quelque chose à imprimer autre que la trame passionnante de mon dernier film………..

    - Apparemment pour ramener autant de fans avec eux, ils ont dû sortir quelque chose de génial ?

    Thomas reposa doucement le mug.

    - Ils ont tout d’abord retrouvé des photos de mon père………vous saviez, ajouta-t-il, que mon père avait tenté une carrière d’acteur avant d’entamer ses études en médecine ?

    - Oui, je………

    - Ils expliquent donc en détail ses déboires et comment moi, son fils, j’ai pu réaliser son rêve.  Ensuite, évidemment, vient l’enfance malheureuse de ma mère……..si papy voit ça je crois qu’il est bon pour une attaque parce que, croyez-moi, après avoir lu l’article on trouvera que le placard d’Harry chez les Dursley était vachement confortable !

    Le problème de mon père, ajouta-t-il, est bien évidemment le jeu et pour ma part, si ma mère m’avait nourri au sein plus longtemps, il est certain que je ne souffrirais pas d’hyperventilation…….

    - Thomas, je……….

    -Mais ça, ce n’est rien, Sam, croyez-moi ……

    - Thomas ?

    Le jeune garçon indiqua du doigt un  journal posé sur le couvercle de la poubelle.

    - J’aurais voulu le jeter mais………mais je n’arrive même plus à le toucher…….

    Sam se leva pour aller chercher les feuilles indiquées par le jeune garçon….

    Une incroyable rage submergea alors son cœur devant la manchette s’étalant en première page.

     

    «  Je dois tuer Thomas Robin ! »

    Le tueur fou de « La Porte d’Aval » s’explique enfin dans nos colonnes »

    une exclusivité du « Daily Express Magazine» (voir la Porte d’Aval »)

     

    - Vous………vous avez lu cette………cette….quel est le fils de ……..

    -Oui, murmura le jeune garçon………oui, je l’ai lu…….

    - VOUS N’AURIEZ JAMAIS DÛ !! s’énerva Sam en se rendant compte que sa voix tremblait de colère ! Vous devez oublier ça ! vous ………

    - Ils sont là, Sam, parce qu’ils veulent ma version des faits…………..

    Le visage du jeune homme s’affaissa.

    - VOTRE VERSION DES FAITS ?!

    - Ne faites pas cette tête, Sam……..ce n’est pas comme si nous vivions dans un monde gentil, n’est-ce pas ? Si vous pouviez juste lever le couvercle de la poubelle et jeter ce truc, ça m’aiderait ! Evidemment, ajouta-t-il, ils peuvent attendre jusqu’à la fin des temps s’ils le veulent !

    - C’est pour ça que votre père a appelé la police ?

    - Entre autres choses……….mais, ajouta le jeune garçon en souriant, je crois que lui n’a guère apprécié le passage d’un autre article où on faisait référence à son audition ratée pour un rôle de figurant dans « le Retour du Jedy » . Je crois qu’il devait interpréter un mollusque visqueux d’une planète lointaine mais ils avaient trouvé son interprétation trop molle……..le comble pour un mollusque …… vous ne trouvez pas ?

    Sam considéra Thomas avec stupéfaction.

    - Comment arrivez-vous à…..à toujours voir le côté positif des choses, Thomas……..ces…….ces gens vous font du mal avec….et……et j’ai du mal à croire que…que vous ……..

    - Mon père voudrait aussi pouvoir sortir, je crois, ajouta le jeune garçon comme s’il n’avait pas entendu la remarque de Sam . Je crois que c’est finalement pour ça qu’il a appelé les flics mais la seule chose qu’ils ont faite, c’est d’installer une déviation au début de la rue : « Liberté de la presse » nous ont-ils répondu………..bref, il n’a plus qu’à prendre son mal en patience !

    - Vous savez, Thomas, dit Sam semblant subitement songeur……..il pourrait y avoir une solution …….

    - Une solution ??

    - Et bien, voyez-vous, en rapport avec cette histoire de clé……..enfin, il y a quelqu’un que je dois voir, et……..et enfin.......

    - Vous n’êtes pas très clair, Sam !

    - Et bien, disons que je pensais que si vous n’étiez plus ici….ces gens partiraient forcément……..

    - Vous………vous pourriez me faire sortir d’ici ???

    - Et bien, peut-être……..A condition, ajouta-t-il en jetant les feuilles du journal dans la poubelle, que notre ami Peter Parker reprenne du service."

     

    A suivre.........Michelle Huenaerts

     

     

     Pour parler de Thomas et des livres de Michelle rendez-vous sur :

     
     
    forum du site : http://ronfcehp.free.fr/ 
    ( le Coin Ensorcelé De Harry Potter)
     

    pour l'aide à l'enfance

     

    Les Editions Thélès

    LesEditionsTheles  présentent

     

    "La Porte D'Aval"  : ce roman peut être commandé dans toutes les librairies et sur :

     

    FNAC           Amazon.fr 

     

    "Le Miroir"( Nouvelle édition!!!) ce roman peut être commandé dans toutes les librairies et sur :     FNAC           

     

    Martine Cartaux, attachée de presse, 01 40 20 98 44, martine.cartaux@theles.fr

     

    11, rue martel 75010 Paris – Téléphone : 01 40 20 09 10–  Télécopie : 01 40 20 05 12 –  Email : theles@libertysurf.fr

    S.A.R   SARL. au capital de 7650 Euros – RCS : Paris B 439 545 799 –  Siret  440 091 361 –  Numéro Editeur 

     

  • Dix-huitième partie de......

    "A RAINY DAY"

    (Dix-huitième)

    E-mail Thomas (Tibo) Thomas.robin@hotmail.com

    E-mail Sam ( Thomas) lovepeace19@hotmail.com

      

    "Sam manoeuvra pour se garer devant la camionnette d’une chaîne de télévision.

    - Hé ! qu’est ce que vous fai…….

    - Police !

    - Ah, mince ! et la police ne peut pas se garer ailleurs qu’ici ? on travaille, nous !

    - De toute façon, répondit Sam en s’extirpant de son véhicule, vous perdez votre temps, le gosse ne sortira pas ! Et puis, qu’est-ce que vous êtes venu chercher ici ? Il ne se drogue pas, il ne boit pas et vu son âge, il n’a pas de vie amoureuse dissolue, alors c’est quoi ce cirque ?………

    L’homme lui montra du doigts la foule amassée devant la grille.

    - Il déplace les foules…….et la foule achète les journaux et regarde la télé, point ! Personne ne l’a obligé à devenir acteur et à se balader devant les caméras….Ce gamin, ajouta-t-il, a plus de fric que vous n’en aurez jamais, il faut bien qu’il y ait une petite compensation, non ?

    Sam ouvrit la bouche pour répondre mais finalement se contenta de soupirer…..qu’ajouter de plus ?

    Son attention fut attirée par un bruit de course …………

    Il se retourna et découvrit l’heureux mari de Lucy complètement essoufflé.

    - Vous avez l’air d’avoir couru le marathon, jeta le jeune homme avec amusement.

    - Je ne voulais pas rater votre entrée, sergent ! Alors, c’est quoi cette technique de fils et….et je ne sais quoi ? Vous allez lancer un grappin sur le toit ? Notez bien que je ne pense pas que ce soit autorisé ! Dans le manuel de police….je crois bien que c’est dans la deuxième partie, ils stipulent que toute infraction au code de conduite numéro 2034 alinéa 3 du paragraphe 2 sera ……

    L’homme s’arrêta net, bouche bée, en voyant Sam introduire simplement une clé dans la serrure de la grille.

    -Mais….mais qu’est-…….qu’est-ce que vous faites ?

    - J’entre ! répondit simplement Sam.

    - Mais…..mais les fils ? le ….le grappin ?…..Peter Parker ?

    Le jeune homme pénétra dans le jardinet et referma la porte de métal.

    - Pourquoi faire compliqué, répondit-il simplement en adressant un rapide sourire à l’homme .

    Vous pouvez jeter un œil sur ma voiture ?

    - Vous……vous avez la clé de la maison de Thomas Robin !? jeta le journaliste en sautant en bas de la camionnette les yeux exorbités….vous….vous….un flic….vous entrez comme ça ????

    - Faut croire, répondit Sam en lui adressant un léger signe de la main et en se dirigeant rapidement vers la porte d’entrée.

    Arrivé là, il n’eut guère le temps d’actionner la sonnette. Par la porte à présent entrebâillée, une fine main l’avait agrippé pour le tirer sans ménagement à l’intérieur.

    Le battant se referma.

    - Thomas ?

    - Ah, Sam ! si vous saviez comme….comme…..Atchoum !!

    - A vos souhaits !  vous êtes enrhumé ?

    Thomas lui jeta un regard noir.

    - Ok ! je n’ai rien dit, j’avoue, c’est de ma faute.

    - Venez ! dit Thomas en saisissant Sam par sa manche….ne traînons pas dans le secteur ,allons dans la ….Atchoum !!.......cuisine….

    - Mince, vous devriez être au lit ! …..votre père ne vous a rien donné pour…..

    - Sam ! répondit nerveusement le jeune garçon en poussant son ami à l’intérieur de la pièce, la seule chose que mon père ait envie de me donner en ce moment, croyez-moi, ce sont les derniers sacrements !

    Le jeune policier prit une chaise et s’assit devant l’étroite table de bois.

    -Je vous conseille d’ailleurs vivement, continua Thomas, d’éviter le ….le…..le ….Atchoum…..salon !! parce qu’un tas d’objets divers y lévitent et croyez-moi…..ça fait peur !

    Sam sursauta au même moment en entendant un cri perçant accompagné d’un bruit sourd.

    - Je parierais pour le buste d’Elisabeth II que j’ai reçu il y a deux ans lors de l’anniversaire « Garden Party » de sa Majesté………

    - Vous……….vous avez été invité chez…chez la reine ?

    - Ben ouais…..At….Atchoum !!! pourquoi ? le gâteau n’y était d’ailleurs pas trop mauvais, dit Thomas en ouvrant négligemment un pot de pâte à tartiner au chocolat et en y plongeant une cuillère pour la porter à ses lèvres.

    Sam fixa intensément le jeune garçon.

    - Vous avez l’intention de vider le pot ?

    Le jeune garçon considéra un instant le récipient l’air incertain.

    - Vous avez un autre remède à me proposer ?

    Sam soupira puis il se leva pour saisir la bouilloire électrique et la remplir d’eau.

    - Asseyez-vous, Thomas ! Tout d’abord, je crois qu’un bon thé citron nous ferait beaucoup de bien !…..ensuite, ajouta-t-il en marquant un léger temps d’hésitation….ensuite, si vous aviez la gentillesse de me prêter une cuillère, je crois que finalement, vu la situation, je vous aiderais bien à finir ce pot !"

     

    A suivre..........Michelle Huenaerts

     

    Pour parler de Thomas et des livres de Michelle rendez-vous sur :

     
     
    forum du site : http://ronfcehp.free.fr/ 
    ( le Coin Ensorcelé De Harry Potter)
     

    pour l'aide à l'enfance

     

    Les Editions Thélès

    LesEditionsTheles  présentent

     

    "La Porte D'Aval"  : ce roman peut être commandé dans toutes les librairies et sur :

     

    FNAC           Amazon.fr 

     

    "Le Miroir"( Nouvelle édition!!!) ce roman peut être commandé dans toutes les librairies et sur :     FNAC           

     

    Martine Cartaux, attachée de presse, 01 40 20 98 44, martine.cartaux@theles.fr

     

    11, rue martel 75010 Paris – Téléphone : 01 40 20 09 10–  Télécopie : 01 40 20 05 12 –  Email : theles@libertysurf.fr

    S.A.R   SARL. au capital de 7650 Euros – RCS : Paris B 439 545 799 –  Siret  440 091 361 –  Numéro Editeur 

     

  • Dix-septième partie de.........

    La semaine prochaine, les photos et la suite de votre "Nouvelle"seront postées jeudi après 22h.

    A très bientôt .......pour la suite de : "A Rainy Day" 

     

     

    Festival Pukkelpop en live, ici....

    PUKKELPOPLIVE

     

    Radiohead, Daft Punk, Massive Attack, Beck, Placebo, Keane etc......

     

    Bonne nouvelle pour les fans!! (en espérant vivement que Tom Chaplin se rétablisse rapidement le groupe a en effet dû récemment annuler plusieurs concerts "due to Tom suffering from exhaustion as a result of the hectic touring and promotion")

    Keane sera donc normalement à Forest National (Belgique) le 8 novembre à 20h

    Les places sont dès à présent disponibles sur

    SHERPA.BE

    KEANE.EN.CONCERT

     

    "A RAINY DAY"

    (Dix-septième)

     

    E-mail Thomas (Tibo) Thomas.robin@hotmail.com

    E-mail Sam ( Thomas) lovepeace19@hotmail.com

      

    "Sam enclencha son clignoteur droit pour s’engager dans Church Row….

    Il remarqua immédiatement qu’un policier en uniforme se dirigeait vers lui en faisant de grands signes.

    Le jeune homme, subitement inquiet, abaissa rapidement sa vitre.

    - Vous ne pouvez pas passer, Monsieur….il y a une déviation un peu plus haut ……

    - Mais……mais que se passe- t-il ….. il y a un accident ?

    - Circulez, Monsieur, je………

    Sam fouilla rapidement dans sa poche pour en extraire ses papiers…..

    - Sergent Gallager de Scotland Yard, vous pourriez peut-être avoir la gentillesse de me donner une explication à présent?

    - Je……oui, excusez-moi, Monsieur, je ne pouvais pas deviner mais les ordres sont les ordres ! Vous saviez-vous, continua-t-il, qu’une « Star » habitait dans cette rue ?

    - Ben, en fait…….

    - Et bien moi je l’ignorais !..........

    Il s’approcha de Sam et lui glissa sur le ton de la confidence :

    -Thomas Robin qu’il s’appelle, paraît-il……

    Moi, notez, je ne vais jamais au cinéma…..c’est à cause de ma femme ; mais vous connaissez les femmes, je suppose ! Elle trouve que c’est trop cher et que c’est une perte de temps….mais en fait, c’est à cause de sa mère……enfin, paix à son âme finalement……quoique si je vous disais tout à propos de son âme, continua-t-il en tapotant le bras du jeune homme ! Mais le fait est que…….

    - Si vous alliez à ce fait, constable !

    - Oh !........et bien pour faire court, comme je vous le disais,  toute la presse est là-bas et plus d’une centaine de fans campent devant la maison depuis hier soir……En y réfléchissant, ajouta-t-il songeur, trois filles se sont même déjà évanouies ! Ah ! y a pas à dire, réussir à faire s’évanouir les filles, ça doit être vachement cool, je crois que c’est mon grand fantasme ! Je me rappelle que personnellement en classe de troisième….mais vous le voyez ça ne date pas d’hier , pour tout vous dire, c’est là que j’ai rencontré ma Lucy. Ah ! à l’époque vous l’auriez vue ! Elle était majorette dans l’équipe de……

    Sam le foudroya d’un regard signifiant : « continue comme ça et tu es mort dans trente secondes »

    - Euh ? oui ……bref, c’est le père du gosse qui nous a téléphoné….il paraît qu’il est médecin et que ses patients l’attendent………m’est avis que ce type est un peu dérangé !

    Il éclata de rire.

    -Si moi j’avais un gamin riche et célèbre , croyez-moi…..il y a longtemps que je ne travaillerais plus et que j’aurais déménagé à Notting Hill …..vous saviez,vous, qu’il y avait une pelletée de célébrités qui habitaient là-bas ? C’est ce que je dis toujours à ma Lucy : Finalement Lucy, ces gens-là, ils ne valent pas mieux que toi, car comme disait mon père ……

    - Il faut que j’entre chez les Robin !

    - Ah, non !....il ne disait pas ça !

    - IL FAUT QUE J’ENTRE CHEZ LES ROBIN !

    Le policier parut réfléchir à toute vitesse, puis son visage s’affaissa ….

    - Que ?.....que vous quoi ?

    - Vous m’avez très bien compris, répondit Sam, en tournant la clé de contact pour remettre son véhicule en route, et inutile de m’expliquer comment Lucy, sans le faire exprès, vous a, à l’époque, balancé son bâton de majorette sur le crâne .

    - Com…..comment savez-vous ça ??!!

    Sam se pencha légèrement au dehors et appelant de l’index le policier pour qu’il s’approche davantage de lui, il lui glissa….

    - Parce que, si par miracle, je me transformais en majorette, ici, à l’instant, c’est ce que je ferais !

    Essayez, continua-t-il, de dégager un passage pour que je puisse me garer devant la maison !

    - Dégager un passage ? faut pas rêver ! Et puis après, comment allez-vous rentrer….

    Sam lui adressa un rapide clin d’œil.

    - Mes collègues m’appellent Peter Parker….mais je pense, ajouta-t-il, que vu votre culture cinématographique ça ne vous aidera pas beaucoup ! Enfin, quoi qu’il en soit, si vous voyez que du fil me sort des poignets et que je me mets à escalader le bâtiment pas de panique, je n’arrive pas toujours à contrôler mon envie de faire le malin !……

    Et appuyant sur l’accélérateur, il planta l’homme sans se soucier de lui fournir la moindre explication concernant l’arbre généalogique du dit Peter Parker ………

    - Mince ! murmura le policier ! Il engage des alpinistes maintenant dans la police ? et vachement équipé, apparemment …..du fil qui sort des poignets ?….Ah ! y a pas à dire, on n’arrête pas le progrès ! quand je raconterai ça à ma Lucy ! "

     

    A suivre.........Michelle Huenaerts

     

    Pour parler de Thomas et des livres de Michelle rendez-vous sur :

     
     
    forum du site : http://ronfcehp.free.fr/ 
    ( le Coin Ensorcelé De Harry Potter)
     

    pour l'aide à l'enfance

     

    Les Editions Thélès

    LesEditionsTheles  présentent

     

    "La Porte D'Aval"  : ce roman peut être commandé dans toutes les librairies et sur :

     

    FNAC           Amazon.fr 

     

    "Le Miroir"( Nouvelle édition!!!) ce roman peut être commandé dans toutes les librairies et sur :     FNAC           

     

    Martine Cartaux, attachée de presse, 01 40 20 98 44, martine.cartaux@theles.fr

     

    11, rue martel 75010 Paris – Téléphone : 01 40 20 09 10–  Télécopie : 01 40 20 05 12 –  Email : theles@libertysurf.fr

    S.A.R   SARL. au capital de 7650 Euros – RCS : Paris B 439 545 799 –  Siret  440 091 361 –  Numéro Editeur 

     

    Bon c'est de bonne guerre, autant que tout le monde en profite . Merci à Eileen pour cette version un peu particulière de notre blog

    Blog de Michelle  

     

     

     

     

  • Seizième partie de............

    Retrouvez Thomas Robin dans :

    "Le Miroir"

        "La Porte d'Aval"

     

     

    Et bientôt dans : 

     "Les Poussières d'une Etoile"

    ( dépôt légal : 3 ème trimestre 2006 )

     

    Les Experts

      La méthode d’identification par analyse des empreintes remonte au moins à 6000 ans avant J.C. Elle était, à l’époque, déjà utilisée pas les Assyriens, les Babyloniens, les Chinois et les Japonais.

    Mais, pour ce qui nous intéresse, il faudra attendre 1897 pour que naisse, grâce à Francis Gaston (1822-1911), ce que nous appelons l’identification criminelle par analyse d’empreintes (dactyloscopie).  Ce cher homme étudia donc les empreintes digitales pendant près de dix ans de sa vie ( m’est avis que c’est Madame qui devait se coltiner la vaisselle et tout et tout…….bon ok ce n’est pas le sujet c’est juste mon petit côté féministe qui remonte)

    Bref par observation, il arriva à la conclusion qu’il était impossible de trouver 2 individus ayant des empreintes semblables ( en fait il y a quand même une chance sur 64 milliards !! mais on ne va quand même pas couper les petits pois en 4 )

     

    Le premier fichier d’empreintes fut mis en place en Argentine par un policier nommé Juan Vucetich . Celui-ci put dès 1892 identifier un criminel grâce à ce principe.

    En fait, si on veut être exact,  il avait associé ces données digitales à celles du système anthropométrique d’ Alphonse Bertillon (1853-1914) qui, démarrant en tant que commis auxiliaire à la préfecture de police de Paris, fut nommé chef de l’identité judiciaire dés 1883 ( et oui pas de vaisselle pour lui non plus je suppose….bon j’arrête…) grâce à sa création d’un système d’identification des personnes par leurs mensurations.

    Ce système se répandit partout dès 1882 et les photos furent ajoutées en 1888.

     

    Aujourd’hui les empreintes sont traitées par ordinateur, via des programmes permettant une comparaison aux fichiers existants, en des temps record.

    La France ne posséderait pas loin d’un million de fichiers contre plus de 33 millions pour les Etats-Unis ………………

     

    "A RAINY DAY"

    (Seizième partie)

    E-mail Thomas (Tibo) Thomas.robin@hotmail.com

    E-mail Sam ( Thomas) lovepeace19@hotmail.com

     

     

    "- Vous avez trente secondes pour quitter les lieux, sergent !

    Sam sursauta.

    Ça semblait assez mal engagé et de plus il avait l’impression que la tête lui tournait déjà…….mais il ne devait pas se démonter car s’il se défilait déjà honteusement  face à cette fille et….et cette horrible pièce,  comment arriverait-t-il par la suite  à puiser en lui le courage nécessaire pour  quémander….voire supplier l’aide de……son père ! Joyeuse perspective !

    Le jeune homme soupira profondément….. chaque chose en son temps.

    Tout d’abord, le problème Lisa.  

    Bon …… il devait avouer qu’il n’avait guère joué franc jeu avec la jeune femme jusqu’à présent et il devait aussi admettre qu’il ne devait pas être tout à fait étranger au savon que lui avait passé l’inspecteur-chef.

    Tout ça pour dire qu’il allait être plus que difficile d’obtenir ce qu’il voulait……mais pas le choix !

    Il promena son regard sur l’éclairage froid du labo et sur les petits flacons suspects défilant sur les étagères…..

    Sam grimaça de dégoût.

    Comme ses années d’études lui semblaient loin à présent ! Et dire que la vérité se trouvait le plus souvent là….sous ces microscope électroniques, nichée au creux d’une chaîne d’ADN, preuve infime et pourtant évidente…….

    Sam avait côtoyé ces antres mystérieux lors des dernières années visant l’obtention de son diplôme et il pouvait affirmer qu’il avait détesté……..

    D’ailleurs, il avait gardé, à jamais gravées dans sa mémoire, les inévitables scènes d’autopsies auxquelles il avait été obligé d’assister.  Il devait avouer avoir dû à chaque fois se cramponner à son voisin pour éviter de se montrer ridicule en s’évanouissant purement et simplement. Bref, il avait vite compris que son but premier dans la police serait d’éviter le plus possible cet endroit… qui lui fichait purement et simplement la chair de poule !

    Le jeune homme ferma les yeux …….essaye de visualiser une forêt, Sam…des petits oiseaux….une rivière…..Tu es en sécurité dans les profondeurs de ton moi intérieur, Sam tu……

    - Vous m’avez entendu, Gallager !

    Bon….et bien on va remettre la méditation à plus tard !

    - Vous allez bien, Lisa?

    - Vous n’avez plus rien à faire ici, Sergent ! l’inspecteur Taylor m’a demandé de vous communiquer le portrait du gars, c’est fait ! Il s’appelle Gary Sullivan,je vous l’ai dit….30 ans, fiché chez nous pour vol de voitures et trafic en tous genres……maintenant, au revoir !

    Le jeune policier essaya d’arborer son sourire le plus charmeur ( le tout était d’éviter de respirer les vapeurs d’éther…parce que sinon, il était sûr de tourner de l’œil en trente secondes et adieu tentative de séduction!)

    - Pourquoi vous cachent- ils dans ces labos, Lisa ? vous vous rendez compte, que sans cette histoire, je n’aurais peut-être jamais eu le bonheur de vous rencontrer ?

    La jeune femme renifla bruyamment.

    - Pas de ça avec moi, Gallager !

    - Sam…..

    - Quoi… Sam ?

    - Vous n’allez pas m’appeler Monsieur Gallager durant tout le repas que nous allons partager demain soir !

    Lisa le considéra les yeux exorbités.

    - Vous ne manquez pas de culot ! quel repas ?!

    - Et bien…je pensais que………mince pourquoi venait-il justement de  prononcer le mot «  manger », ici ? !

    - Et bien évitez de penser ! à cause de vous, le patron m’a passée au rouleau compresseur ….et de plus ……de plus…..

    Elle soupira.

    -Je suis plutôt petite, boulotte et je porte des doubles foyers mais, d’un autre côté, je ne suis pas complètement idiote donc, vous voyez, je n’ai rien à voir avec les filles que vous avez l’habitude de draguer !

    Sam ?.......euh ? je veux dire Gallager……. ça ne va pas ?

    Le jeune homme avait porté la main à son front.

    Les petits oiseaux s’étaient sûrement noyés dans la rivière quant à la forêt, elle avait complètement disparu au profit de l’éclairage froid …. Sam pensa qu’il n’allait pas tarder à se sentir vraiment mal.

    Lisa eut le réflexe de pousser une chaise derrière le jeune homme qui s’y laissa tomber d’un bloc.

    - Et bien ! je dois quand même avouer que c’est la première fois que je fais cet effet à un homme ! Vous voulez un petit remontant, Gal….

    Elle le considéra un instant….finalement il était vraiment trop craquant!

    -….Je veux dire Sam !

    - Un petit remontant ?

    - Whisky sec !

    -  Du….du whisky, ici ??

    - Mon oncle me l’envoie en direct de Glasgow, je crois que j’ai dû le planquer par ici…..voyons.. Ah, voila ! derrière le carboxymethylamyl !

    Un verre rempli d’un liquide ambré apparut comme par miracle devant le jeune homme .

    - Vous êtes sûre que vous n’avez pas confondu votre… enfin… avec le carboxymachin ?

    - Certaine !

    -Dites-moi Lisa, l’inspecteur- chef sait que…..

    -Oh je n’en abuse pas, Sam, qu’est-ce que vous croyez …

    Elle adressa un léger clin d’œil à son interlocuteur

    - En fait, cette bouteille sert juste à apporter les premiers soins aux jeunes et beaux sergents manquant s’évanouir dans ce labo….j’ai l’impression que vous ne vous sentez pas très à l’aise dans cet endroit, Sam , je me trompe ?

    - Vous savez Lisa, je n’ose imaginer le genre d’échantillons qui se baladent dans vos petites bouteilles ….j’aimerais bien croire et surtout arriver à me persuader que ce n’est pas complètement horrible et dégoûtant mais……..

    - Regardez-moi, Sam, et oubliez les petits trucs qui se baladent……videz d’abord votre verre et puis votre sac ! qu’est-ce que vous voulez à la fin ?

    Le jeune homme avala le liquide d’un trait.

    - En fait…je voudrais…..

    - C’est un bon début !

    - Je voudrais la clé !

    Il leva immédiatement la main pour empêcher Lisa de lui couper la parole.

    -Je sais qu’en principe, elle doit rester ici mais…mais cette clé ouvre bien quelque chose, lisa et….

    - Et vous savez ce qu’elle ouvre peut-être ?!

    - Non ! et c’est pourquoi j’ai besoin ….en fait j’ai aussi besoin d’autre chose ……..et….et je dois avouer qu’étant dans la mélasse la plus totale sans cette chose j’ai bien peur de ne pouvoir sauver ma peau !

    La jeune femme soupira.

    - Vous aviez pensé à quel resto ?

    Sam lui adressa un maigre sourire.

    - Ben, en fait…dans cet endroit, penser à n’importe quel resto me donne mal au cœur alors….on va dire que je vous laisse le choix ….

    - Vingt heures demain ?

    - Euh ? oui ok !

    -Ça risque de vous coûter très cher !

    Sam leva les yeux au ciel !

    - C’est d’accord, Lisa, l’endroit que vous voulez, l’heure que vous voulez, le prix que vous voulez !

    La jeune femme se leva et serra brièvement les poings en signe de victoire.

    - J’en connais qui vont faire une de ces têtes, gloussa-t-elle ! Elles vont être vertes de jalousie !!

    - Pardon ?

    - Euh ? vous occupez pas Gall….euh ? je veux dire Sam, un truc de filles sans importance, vous ne pourriez pas comprendre ! Alors ? c’est quoi cet autre service ?"

     

    A suivre........Michelle Huenaerts

     

     Pour parler de Thomas et des livres de Michelle rendez-vous sur

     
     
    forum du site : http://ronfcehp.free.fr/ 
    ( le Coin Ensorcelé De Harry Potter)
     

    pour l'aide à l'enfance

     

    Les Editions Thélès

    LesEditionsTheles  présentent

     

    "La Porte D'Aval"  : ce roman peut être commandé dans toutes les librairies et sur :

     

    FNAC           Amazon.fr 

     

    "Le Miroir"( Nouvelle édition!!!) ce roman peut être commnadé dans toutes les librairies et sur :     FNAC           

     

    Martine Cartaux, attachée de presse, 01 40 20 98 44, martine.cartaux@theles.fr


     

     

    11, rue martel 75010 Paris – Téléphone : 01 40 20 09 10–  Télécopie : 01 40 20 05 12 –  Email : theles@libertysurf.fr

    S.A.R   SARL. au capital de 7650 Euros – RCS : Paris B 439 545 799 –  Siret  440 091 361 –  Numéro Editeur 

     

     

  • Exclusivité -Sortie du tome 3 des aventures de Thomas Robin-

     

    Couverture officielle du tome 3 des aventures de Thomas Robin :

     

    " Les Poussières d'une Etoile "

     

    Voilà....il y a encore quelques petites retouches à apporter et, ceci étant une copie, la résolution et les couleurs sont moins bonnes que sur la couverture définitive mais nous tenions vraiment à vous faire partager ce grand bonheur du début de la naissance du tome 3

     

     

    Nous adressons le plus grand remerciement à Monsieur Jean-Luc Wouters du service fabrication des Editions Thélès

  • Quinzième partie de....

    "A RAINY DAY"

    (Quinzième partie )

    Thomas.robin@hotmail.com

    E-mail Sam ( Thomas) lovepeace19@hotmail.com

     "- Seigneur, quelle galère…..mais quelle galère !!!!

    Sam appela l’ascenseur et posa son front contre la double porte de métal.

    Il pouvait être fier…….non mais quelle brillante idée!! 

    Il avait réussi à convaincre le redoutable inspecteur-chef, Sir James Taylor, qu’il avait un plan alors qu’il n’avait même pas l’ébauche de l’ébauche d’une particule d’ébauche de plan !

    -Je suis mort ! Pitié…..que quelqu’un vienne m’achever…..

    Le jeune policier soupira.
    Bon sang ! ça aurait été tellement plus simple d’amener Thomas ici…..une petite déposition et……………….

    Non, évidemment……ce n’était pas aussi simple !

    Le jeune garçon était son ami et il ne pouvait risquer que le moindre photographe le repère ici et déclenche la séduisante rumeur : 

    « Thomas Robin convoqué pour détention de drogue…..Thomas Robin impliqué dans une bagarre …..Thomas Robin arrêté ? »

    Rien que de jolis titres en perspective, non ?

    Mais Sam savait qu’il y avait pire…..

    Il se maudit .

    Pourquoi avait-il pris cette clé ?

    C’était un réflexe bien sûr …..il avait simplement appliqué ce que le bon sens lui soufflait !  Seulement, voilà….pour le coup, il aurait dû réfléchir davantage avant d’agir aussi stupidement !

    - C’est parfait ! murmura le jeune homme, maintenant, si Thomas ne pose ne serait-ce qu’un orteil dans les parages, il ne leur faudra pas longtemps pour additionner deux et deux : Thomas était à la « Première », son réalisateur le cherchait, la clé récupérée  n’est pas la bonne et bizarrement ,voilà  Thomas Robin chez les flics ! Limpide ! Génial !

    -Je suis le plus grand imbécile que cette terre ait engendré ! jura-t-il en s’appuyant un peu plus contre la porte comme s’il voulait s’y enfoncer et disparaître.

    Il repensa à la soirée de la veille, à son appréhension en voyant son ami complètement tétanisé incapable de faire le moindre pas…il avait bien cru que jamais le jeune garçon ne pourrait tenir jusqu’à la fin de la projection……Comme il le connaissait mal finalement !

    Il savait ce qu’il en avait coûté à Thomas de rejoindre la foule qui , à cet instant, le terrorisait et pourtant………

    Pourtant, le jeune acteur avait fermé les yeux comme s’il voulait puiser en lui la force de reprendre le contrôle des battements de son cœur et…..

    Et là, il l’avait tout simplement bluffé par son professionnalisme !

    Il s’était dirigé vers les invités, il avait serré des mains, il avait plaisanté…..et seuls les rapides regards qu’il lui avait lancés de temps à autre avaient été là pour témoigner qu’au fond de lui , Thomas ne ressentait qu’une seule chose : la peur !

    Le jeune policier avait vite renoncé à sa première idée qui consistait à surveiller de loin la porte des toilettes dans  l’espoir de coincer celui qui viendrait reprendre la clé……..il ne voulait pas que Thomas s’inquiète davantage, il fallait qu’il sache qu’il veillait sur lui et qu’il pouvait lui faire confiance….il le lui avait promis de toute façon, dès lors même si c’était frustrant , pas le choix !

    Evidemment, il avait bien pensé avertir l’un de ses collègues….mais n’étant que sergent, il  s’était mal vu présenter une histoire de clé cachée dans des toilettes alors que ses supérieurs étaient tous présents dans l’attente d’une hypothétique attaque terroriste !

    Alors, il avait paré au plus urgent en veillant sur Thomas jusqu’à son retour à Church Row et aujourd’hui, très tôt le matin, il avait demandé à être reçu par l’inspecteur-chef.

    Pour cela, il avait certes dû ruser en certifiant avoir des informations de la plus haute importance à communiquer et accessoirement…en certifiant aussi avoir, pour corroborer ses dires, un témoin digne de la plus haute confiance!

    Le jeune homme ne put s’empêcher de sourire.

    Bien sûr, après l’analyse de la clé….Il avait tout bonnement retiré à Sir James Taylor la perspective du fameux témoin si digne de confiance un peu comme on enlèverait sa pâtée à un bouledogue mort de faim !

    Etonnant que je ne sois pas encore viré ! pensa-t-il en retombant dans sa morosité.

    La porte de l’ascenseur s’ouvrit et Sam, perdu dans ses pensées, poussa machinalement le bouton portant l’icône « rez- de- chaussée ».

    Oh s’il vous plaît ! rien qu’une petite idée …Allo cerveau de Sam Gallager momentanément en panne si tu pouvais essayer de trouver vite quelque chose , c’est pas que je veuille te bousculer mais c’est urgent !!! !

    Sa main resta suspendue tandis que les portes de métal se refermaient.

    La petite idée venait par miracle de lui traverser l’esprit …..tellement évidente…trop évidente .

    Le jeune homme secoua la tête…..

    -Non ! pitié, quand je parlais d’une idée, je voulais dire ….

    Il soupira.

    -Tout mais pas ça …..

    Son bras retomba doucement le long de son corps et Sam ferma les yeux….

    Il savait au fond de lui qu’il n’avait pas d’autre choix et pourtant…. Il lui en coûtait de faire ce choix !"

     

    A suivre..........Michelle Huenaerts

    Bisous à tous

    Pour parler de Thomas et des livres de Michelle rendez-vous sur

     
     
    forum du site : http://ronfcehp.free.fr/ 
    ( le Coin Ensorcelé De Harry Potter)
     

    pour l'aide à l'enfance

     

    Les Editions Thélès

    LesEditionsTheles  présentent

     

    "La Porte D'Aval"  : ce roman peut être commandé dans toutes les librairies et sur :

     

    FNAC           Amazon.fr 

     

    "Le Miroir"( Nouvelle édition!!!) ce roman peut être commnadé dans toutes les librairies et sur :     FNAC           

     

    Martine Cartaux, attachée de presse, 01 40 20 98 44, martine.cartaux@theles.fr


     

     

    11, rue martel 75010 Paris – Téléphone : 01 40 20 09 10–  Télécopie : 01 40 20 05 12 –  Email : theles@libertysurf.fr

    S.A.R   SARL. au capital de 7650 Euros – RCS : Paris B 439 545 799 –  Siret  440 091 361 –  Numéro Editeur 

     

     

     

     

     

  • Exclusivité

    Bientôt : "Les Poussières d'une Etoile"
    La deuxième maquette m'est parvenue ....ce qui signifie pas mal de travail durant encore une quinzaine de jours  mais ensuite ........je pense que je pourrai apposer mon paraphe et les initiales BAT ( bon à tirer) sur chaque page, ce qui signifie que l'on pourra commencer le travail d'impression du livre . Plein de bisous. Michelle
     

        

    Thomas Robin

     

    " Pourquoi le ciel était-il si sombre subitement? Ce n'était pourtant pas des nuages qui glissaient là-haut......C'était des milliers d'oiseaux qui remplissaient le ciel......obscurcissant tout, couvrant le silence, dans lequel Thomas glissait lentement, de leurs cris....." ( Les Poussières d'une Etoile- Editions Thélès- Michelle Huenaerts)