•  

    Pour les grands ( mais surtout les grandes lol) fans  de Daniel Radcliffe, un site à ne pas rater
     

    http://perso.wanadoo.fr/myheart/


     
     
  • PREMIERE LONDON

    La première Londonienne D' Harry Potter and the goblet of fire aura lieu
     
    le 6 Novembre 2005 au cinéma ODEON de Leicester Square.
     
    http://www.odeon.co.uk/Odeon/home.html
     

  • PREMIERE LONDON

    Plan de Leicester Square


     
     
     
     

     
     
     
    Guide Hachette-voir

  •  

    Merci pour votre participation au concours "Porte D'Aval"
     

    FNAC

    Martine Cartaux, attachée de presse, 01 40 20 98 44, martine.cartaux@theles.fr


    Merci pour votre participation au concours "Porte D'Aval"

    Pour continuer à nous envoyer vos réponses :   thomas.robin@skynet.be

     
    La même adresse pour toutes vos questions et si vous voulez que nous parlions sur ce blog de vos talents et passions........
  • Calogero life

    Life 1.0  -  Le sublime album life de Calogero est dans les bacs depuis ce 22 août  !!
     http://www.calogero.fr/
     
    Les dernières dates de concerts:
     
    01/11 Rennes-Le Liberté
    02/11 Rouen-Zénith
    04/11 Paris-Zénith
    08/11 Besançon-Micropolis
    09/11 Grenoble-Summum
    10/11 Lyon-Halle Tony Garnier
    12/11 Bordeaux-Patinoire Mériadeck
    15/11 Clermont Ferrand-Zénith
    16/11 Marseille-Le Dôme
    18/11 Bruxelles-Forest National
    19/11 Metz-Les Arênes
    20/11 Lille-Zénith
     
     

  •  

    N'hésitez pas à me contacter sur thomas.robin@skynet.be
    pour me faire part de vos passions et de vos talents.
     
     
     
    Pour toutes les infos sur le roman"La Porte D'Aval"
    -Martine Cartaux, attachée de presse, 01 40 20 98 44, martine.cartaux@theles.fr
    Nos remerciements à la FNAC
     
     
     
     
     
     


  • rubrique jeune talent

    Nous avons pris l'habitude de mettre à l'honneur vos talents.  Aujourd'hui, c'est le tour d'Axel .  
    Axel a quinze ans, il habite Montauban dans le Midi-Pynénée, il fait du théâtre mais a une autre corde à son arc : l'écriture.
    Nous vous proposons de le découvrir dans un extrait du premier chapitre de son roman qu'il publira prochainement ( si vous le soutenez)
    Pour le contacter : siriusblack@club-internet.fr
     

    Chapitre 1 :L’alliance

     

     789, un garçon de 14 ans, un garçon sans histoire, était loin de se douter que sa vie allait changer  en ce 21 juin, journée d’été ensoleillée.

      Jack, tel était le nom du futur 789. Il se trouvait chez lui, dans sa chambre, avec un ami, pas n’importe quel ami. Jack croyait se trouver en présence d’un garçon de son âge, mais rien n’était moins sûr. En effet, ce jeune garçon d’apparence était un homme d’âge mûr. Cet homme exerçait la profession de scientifique. Un scientifique pas comme les autres. Effectivement, il étudie des humains dotés de pouvoirs paranormaux. Mais pourquoi donc Jack aurait-il des pouvoirs ? Il serait au courant, non ? Et pourtant. Jack possédait bien trois pouvoirs :il pouvait déplacer les objets, déplacer son corps aussi et lire l’avenir quand il le voulait. Et cet homme savait bien ça et c’était pour ça qu’il s’était lié d’amitié avec Jack. Il avait l’intention d’étudier et de se servir de Jack. Eric, le scientifique, l’avait décidé :il allait avouer à Jack sa véritable identité et lui parler de ces dons :

    « Jack, il est temps que tu sois au courant.

    -Au courant de quoi ?interrogea celui-ci. Et puis arrête de prendre cet air sérieux, on dirait qu’il y       a eu un mort.

    -Mais je dois tout d’abord enlever ma montre. »

      Eric ôta sa montre de son poignet. Le jeune garçon se métamorphosa en un homme aux cheveux grisonnants, au visage ridé et aux yeux cernés.

    « Comment avez-vous fait ça ?demanda Jack en tombant sur son lit, sous le choc.

    -Je suis assez fier de mon invention. En effet, cette montre me permet de rajeunir. Je l’ai appelé « Cure de Jouvence ».

    -Et qu’est ce que vous me voulez ?

    -Je veux faire de toi 789.

    -789 quoi ?

    -789, c’est ton futur nom.

    -Mon futur nom ?

    -Oui, ton nom de cobaye.

    -De cobaye de qui ?

    -Mais de moi ! Je suis un scientifique. Je possède un grand laboratoire mobile.  J’y fais des expériences. Des expériences un peu particulières. En effet,(il prit une profonde inspiration)mes cobayes sont des humains. Des hommes et des femmes aussi particuliers que mes expériences. Ils sont dotés de pouvoirs paranormaux.

    -Dans ce cas, vous avez dû faire erreur. Il n’y a rien de paranormal qui se passe autour de moi. Au revoir et bon retour chez vous.

    -Non, non et non. Tu n’es peut être pas au courant mais je peux te certifier que tu possèdes des dons. Mais n’aies pas peur, si je t’embarque, ce qui va être le cas, tu ne seras pas seul. J’ai 788 autres cobayes.

    -Et si je refuse de vous suivre ?

    -Tu n’auras pas grande possibilité car, comme je te l’ai dit, mon laboratoire est mobile, mais j’ai oublié de te dire qu’il était sous-terrain. Il se trouve donc, en ce moment même, sous tes pieds. Il me suffit d’appuyer sur ce bouton pour que tu t’y retrouves, conclut-il en sortant une télécommande de sa poche. »

      Jack était sous le choc. Rien, non rien d’étrange ne s’était produit autour de lui. Eric se trompait.

    « Personne n’a jamais repéré de « pouvoirs », ni quelque chose qui soit paranormal autour de moi, déclara Jack d’un ton anxieux.

    -Peut être, mais moi si. Donc tu vas me suivre.

    -Ah oui, mais pourrais-je connaître mes pouvoirs ? Bien que, soit dit en passant, je ne crois pas un mot de ce que vous dîtes.

    -Si tu ne me croyais pas vraiment, tu n’aurais pas cette flagrante anxiété. Quant à tes pouvoirs, ils sont le suivants :tu peux te déplacer dans l’espace, déplacer es objets et lire l’avenir.

    -Et je suis le prince de Galles, acheva Jack sur un ton faussement narquois.

    -Bon, assez plaisanter. Je suis pressé.

    -Pressé de me disséquer ?

    -Je ne dissèque pas les gens, je les étudie.

    -Excusez-moi très cher. J’en ai assez. Maman, Papa, à l’aide hurla-t-il. »

    Mais avant même que ses parents aient pu l’entendre, il tomba dans une sorte de trou noir. Sa chute lui parut interminable.

    Il atterrit au bout d’un certain temps, comme promis par Eric, dans une cage. La cellule était déjà occupée.

    En présence, un garçon et une fille qui se ressemblaient énormément. Ils semblaient avoir le même âge que Jack.

    Un silence pesant s’était installé dans la pièce dès le moment où Jack y avait pénétré.

    Jack commença à observer les lieux. Il remarque que le garçon portait un T-Shirt rayé orné du numéro 787 et la fille possédait le même T-Shirt, mais cette fois avec le numéro 788. Il se dirigea alors vers le seul lit libre, les deux autres étant occupés par les deux jeunes personnes.  Il vit, sans surprise, qu’un T-Shirt rayé l’attendait sur le troisième lit, son lit.

    Depuis cinq minutes, le silence régnait toujours entre les trois adolescents mais le garçon décida de le rompre :

    « Ah, le fameux 789.

    -Pourquoi « le fameux » ? interrogea Jack, surpris.

    -Mais parce qu’Eric, notre sauveur, nous a beaucoup parlé de toi.

    -Le sauveur ? Qui ? Qui vous parle de moi ?

    -Bon, quelle est la seule personne que tu aies rencontré et qui a un rapport avec ton enfermement ?

    -Ah, l’autre bouffon, Eric. Pourquoi vous l’appelez « sauveur » ? Ce n’est pas Jésus non plus.

    -Tu ne te rends pas compte mais il nous sauve de l’intolérance générale.

    -Tu es bête ou quoi ? Tu vois pas qu’il t’emprisonne et te fait subir je ne sais quelles expériences.

    -Moi c’est Dane. Je t’avoue que je ne crois pas une seule seconde à ce que je dis, mais c’est Eric qui nous oblige à tenir ce discours avec les nouveaux.

    -Ah, c’est rassurant ! Au début je me suis dit : « Mais quel crétin ! ». Enfin bref, je m’appelle Jack, enchanté.

    -Et moi Mado, intervint la jeune fille en se plaçant entre les deux garçons.

    -C’est quoi ton pouvoir ?demanda Dane en s’adressant à Jack.

    -D’après ce que l’autre m’a dit, j’en ai trois :je peux déplacer les objets, me téléporter et lire l’avenir. Et toi ?

    -Ouahhhhhhhhhh, balèze ! Moi je lis pas l’avenir mais je lis dans les pensées.

    -Et moi, je peux voir ce qui s’est passé et ce qui se passera, affirma Mado.

    -Je suis sûr qu’à tous les trois on pourrait s’évader, rêva Dane.

    -Au fait, je suppose que tu es au courant que tu es un Yaras, dit Mado qui n’avait visiblement pas envie de parler d’évasion, elle fusillait Dane du regard.

    -Un quoi ?

    -Eric ne t’en a pas informé ? Bon, si tu veux, ses cobayes son classés en trois catégories :

          -les Yaras, les Drodos et les Kipis.

    -D’accord, mais c’est quoi la différence entre tous ces trucs ?

    -En fait, c’est par rapport à la date de prise de conscience du pouvoir :les Yaras s’en sont rendus compte il y a moins d’un an, les Drodos, il y a moins de dix ans et les Kipis, il y a moins de cent ans. Ceux qui ont plus de cent ans restent toujours ici mais Eric ne les étudie plus. Moi je suis, comme Dane, une Yarra et toi tu es un… ?

    -Yarra, répondit instinctivement Jack. Mais attend, j’ai une question. T’as dit « ceux qui ont plus de cent ans », ils sont nombreux ?

    -Si tu veux savoir, tous les gens dotés de pouvoirs paranormaux sont immortels. Enfin, ils meurent pas de vieillesse. Mais si quelqu’un essaie  de les tuer et qu’il s’y prend bien, il y arrivera.

    -C’est rassurant ce que tu dis. Soit tu restes enfermé ici toute ta vie soit tu meurs assassiné, le choix est compliqué !

    -Et si on passait aux choses sérieuses, proposa Dane.

    -Et c’est quoi les choses sérieuses ?coupa Mado avec un ton qui frisait celui de la colère.

    -Une alliance et des plans d’évasion. »

    Jack eut l’impression que Mado détestait par dessus tout le mot « évasion ». A chaque fois que son frère le prononçait, elle lui jetait un regard noir.

    « Mais qu’entends-tu par alliance ?continua Jack, pour tenter de détourner l’attention de la jeune fille qui ne cessait de regarder son frère de travers.

    -Une alliance entre nous trois. On promettrait de rester toujours ensemble et de toujours s’entraider.

    -Moi je suis partant ! »

    Lorsque Mado vit que Jack était d’accord, elle murmura à contre cœur un léger « OK ».

    Dane tendit le bras, paume de main vers le bas, et Jack et Mado posèrent les leurs. A partir de ce moment, une grande amitié allait naitre.